Sissi (film, 1955)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film. Pour la vraie impératrice, voir Élisabeth de Wittelsbach.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sissi.

Sissi

Réalisation Ernst Marischka
Scénario Ernst Marischka
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Autriche Autriche
Genre Film romantique
Sortie 1955
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sissi est un film autrichien réalisé par Ernst Marischka en 1955.

Le film se base sur l'histoire d'amour de l'impératrice Sissi, jouée par Romy Schneider, et de l'empereur François-Joseph, joué par Karlheinz Böhm.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Elizabeth de Wittelsbach, surnommée par sa famille Sissi, est la fille de Duc Maximilien en Bavière et de la Duchesse Ludovica de Bavière. Elle a seize ans, a eu une enfance heureuse avec ses frères et sœurs, c'est une jeune femme très naturelle qui a un fort caractère. Elle a une grande complicité avec son père avec qui elle partage la passion de l'équitation et l'amour de la nature. Au mois d'aout 1853, l'archiduchesse Sophie qui est la mère de l'empereur François-Joseph, informe sa sœur la Duchesse Ludovica qu'elle aimerait que la sœur ainée de Sissi, Hélène, soit la future impératrice d'Autriche, ce qui ravit Hélène. La duchesse et Hélène, accompagnées de Sissi, partent alors pour Bad Ischl où Hélène doit rencontrer l'empereur qui va célébrer son anniversaire ; ce dernier annoncera ses fiançailles avec Hélène le même soir. Sissi ignore la raison de ce voyage et l'archiduchesse Sophie refuse que Sissi participe au bal ou à n'importe quel événement public, la jugeant trop jeune et un peu trop turbulente.

Alors que la Duchesse Ludovica et Hélène se préparent pour aller prendre le thé chez l'archiduchesse Sophie, Sissi est punie par sa mère qui ne supporte plus sa turbulence, mais cette dernière désobéit et fait le mur pour aller pêcher ; elle rencontre alors par hasard François-Joseph qui tombe immédiatement sous le charme de cette belle jeune fille dont il ignore l'identité. À cinq heures le même après-midi, ils se retrouvent pour aller se promener en forêt et François-Joseph révèle alors à Sissi qu'il est jaloux de l'homme qu'elle épousera et lui avoue qu'il l'aime mais lui révèle qu'il doit épouser La princesse Hélène de Bavière. Très gênée et ne voulant pas être un obstacle au mariage de sa sœur, Sissi prend la fuite, laissant François-Joseph seul dans la forêt. Lorsqu'elle revient de sa promenade, Hélène lui avoue que lors du bal, l'empereur annoncera ses fiançailles avec elle ; Sissi qui, au départ, ne devait pas assister au bal, y a été invitée pour être la cavalière d'un prince arrivé à la dernière minute… Elle est finalement obligée d'assister au bal et c'est là que François-Joseph découvre qui elle est ; il est très heureux de revoir la charmante inconnue de Possenhofen ; lors du bal, Sissi est très mal à l'aise : l'empereur lui avoue alors encore une fois qu'il l'aime et qu'il veut l'épouser ; cette dernière refuse de peur de faire du chagrin à sa sœur. Mais François-Joseph ne tient pas compte de l'avis de Sissi et annonce à sa mère l'archiduchesse Sophie sa ferme intention d'épouser la jeune Princesse de seize ans ; malgré le désaccord de sa mère, il ne change pas d'avis et c'est à Sissi qu'il offre les fleurs pour la danse du cotillon, annonçant officiellement ses fiançailles avec cette dernière. Hélène est brisée de chagrin et quitte le bal en larmes ; Sissi, elle, se plaint d'avoir été mise devant le fait accompli mais ne peut que se plier au désir de François-Joseph dont elle est amoureuse malgré tout.

Le mariage est donc en préparation mais Sissi n'est pas heureuse d'être fiancée ; elle culpabilise vis-à-vis d'Hélène. Sa mère tente de la rassurer en lui disant que c'est elle que François-Joseph aime et qu'elle doit en être heureuse. Hélène revient finalement à Possenhofen et rassure Sissi : elle ne lui en veut pas et lui souhaite un grand bonheur. Le 20 avril 1854, Sissi est présentée au peuple autrichien qui l'accueille avec beaucoup de gentillesse et de joie. Le 24 avril, le mariage est célébré dans l'église des Augustins où Sissi devient l'impératrice d'Autriche.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • En plus des créations d'Anton Profes, l'accompagnement musical comprend de nombreuses œuvres classiques dont plusieurs valses de Johann Strauss et l'Alleluia du Messie de Georg Friedrich Haendel.
  • Le film fait partie d'une trilogie avec Sissi impératrice (1956) et Sissi face à son destin (1957).
  • Huit ans plus tard, dans le film Le Cardinal (1963) réalisé par Otto Preminger, Romy Schneider retrouvera les acteurs de Sissi suivants :
    • Josef Meinrad (le maladroit commandant Böckl, futur garde du corps de Sissi) y interprète l'archevêque viennois Theodor Innitzer qui fraye d'abord avec les Nazis avant de se rendre compte qu'il a été manipulé.
    • Peter Weck (l'archiduc Charles-Louis, frère de l'empereur François-Joseph, beau-frère de Sissi épris d'elle dans leur tendre jeunesse) y joue Kurt Von Hartman, le mari d'Annemarie von Hartman (Romy Schneider), un banquier viennois qui se suicide sous ses yeux lorsque la Gestapo vient l'arrêter en raison de son ascendance juive.
    • Vilma Degischer (l'archiduchesse Sophie, mère de l'empereur, belle-mère de Sissi) y interprète la sœur Wilhelmina, une nonne viennoise qui, à la demande de l’évêque Fermoyle (Tom Tryon), va accueillir Annemarie von Hartman (Romy Schneider) avant que celle-ci ne se livre aux Nazis.

Liens externes[modifier | modifier le code]