Sirtuine 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sirtuine 1 est une protéine enzymatique humaine, codée par le gène SIRT1 et correspondant à une NAD+ dépendente lysine désacetylase. Le SIRT1 fait partie des gènes suppresseur de tumeurs

SIRT1 est l'acronyme de « silent information regulator 1 »


Structure[modifier | modifier le code]

Les sirtuines constituent une classe d'enzymes comptant sept représentants, nommés SIRT1 à SIRT7. Cette classe est la classe III des histone désacétylases.

Rôles[modifier | modifier le code]

Elle intervient dans différents processus : inflammation, restriction énergétique, biogénèse des mitochondrie, résistance au stress, sénescence cellulaire[1], fonction endothéliale, apoptose et rythme circadien[2].

Elle diminue la transcription de la protéine P53, ce qui diminuerait l'apoptose[3]. La protéine E2F1 stimule l'expression de la sirtuine 1, qui, en retour, inhibe l'activité de la première et son activité aptopotique. Elle serait également, par ce biais, protectrice contre les dommages à l'ADN[4]. En se combinant avec une protéine de type FOXO, elle protège la cellule contre le stress oxydatif[5].

Chez des souris comportant une mutation du gène SIRT1 entraînant la production d'une protéine non fonctionnelle, la létalité est importante in utero, avec chez les individus survivants, l'apparition de multiples tumeurs, probablement secondaire à une incapacité de réparation de l'ADN[6]. SIRT1 peut donc être considéré comme un gène suppresseur de tumeurs.

La protéine pourrait être protectrice contre l'athérome en améliorant la résistance et la fonction de l'endothélium[7], même si cette action bénéfique n'est pas toujours mise en évidente[8]. Il active notamment l'oxyde nitrique synthase, augmentant le NO et favorisant la vasodilatation[9]. Il diminue la formation de cellules spumeuses[10]. Il intervient également dans le métabolisme du cholestérol en jouant sur un récepteur nucléaire hépatique[11]. Il retarde la formation de calcifications[12] et inhibe la formation et la migration des cellules musculaires lisses de la paroi artérielle[13]. L'expression de SIRT1 est cependant réduite au niveau de la plaque d'athérome[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maiese K, Chong ZZ, Shang YC, Wang S, Translating cell survival and cell longevity into treatment strategies with SIRT1, Rom J Morphol Embryol, 2011;52:1173–1185
  2. Hwang JW, Yao H, Caito S, Sundar IK, Rahman I, Redox regulation of SIRT1 in inflammation and cellular senescence, Free Radic Biol Med, 2013;61C:95–110
  3. Vaziri H, Dessain SK, Ng Eaton E et al. hSIR2(SIRT1) functions as an NAD-dependent p53 deacetylase, Cell, 2001;107:149–159
  4. Wang C, Chen L, Hou X et al. Interactions between E2F1 and SirT1 regulate apoptotic response to DNA damage, Nat Cell Biol, 2006;8:1025–1031
  5. Brunet A, Sweeney LB, Sturgill JF et al. Stress-dependent regulation of FOXO transcription factors by the SIRT1 deacetylase, Science, 2004;303:2011–2015
  6. Wang RH, Sengupta K, Li C et al. Impaired DNA damage response, genome instability, and tumorigenesis in SIRT1 mutant mice, Cancer Cell, 2008;14:312–323
  7. Zhang QJ, Wang Z, Chen HZ et al. Endothelium-specific overexpression of class III deacetylase SIRT1 decreases atherosclerosis in apolipoprotein E-deficient mice, Cardiovasc Res, 2008;80:191–199
  8. Qiang L, Lin HV, Kim-Muller JY, Welch CL, Gu W, Accili D, Proatherogenic abnormalities of lipid metabolism in SirT1 transgenic mice are mediated through Creb deacetylation, Cell Metab, 2011;14:758–767
  9. Mattagajasingh I, Kim CS, Naqvi A et al. SIRT1 promotes endothelium-dependent vascular relaxation by activating endothelial nitric oxide synthase, Proc Natl Acad Sci USA, 2007;104:14855–14860
  10. Stein S, Lohmann C, Schäfer N et al. SIRT1 decreases Lox-1-mediated foam cell formation in atherogenesis, Eur Heart J, 2010;31:2301–2309
  11. Li X, Zhang S, Blander G, Tse JG, Krieger M, Guarente L, SIRT1 deacetylates and positively regulates the nuclear receptor LXR, Mol Cell, 2007;28:91–106
  12. Takemura A, Iijima K, Ota H et al. Sirtuin 1 retards hyperphosphatemia-induced calcification of vascular smooth muscle cells, Arterioscler Thromb Vasc Biol, 2011;31:2054–2062
  13. Li L, Zhang HN, Chen HZ et al. SIRT1 acts as a modulator of neointima formation following vascular injury in mice, Circ Res, 2011;108:1180–1189
  14. Gorenne I, Kumar S, Gray K et al. Vascular smooth muscle cell Sirtuin 1 protects against DNA damage and inhibits atherosclerosis, Circulation 2013;127:386-396