Sipoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sipoo
Sibbo (sv)
Sipoo (fi)
Héraldique
Héraldique
L'archipel de Sipoo
L'archipel de Sipoo
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Uusimaa
Maire Markku Luoma
Code postal 42 codes compris entre 02100 et 02980
Indicatif téléphonique 09
Langue(s) parlée(s) finnois (59,5 %)
suédois (38,6 %)[1]
Démographie
Population 18 776 hab.[2] (31 août 2012)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 22′ 35″ N 25° 16′ 20″ E / 60.376388888889, 25.27222222222260° 22′ 35″ Nord 25° 16′ 20″ Est / 60.376388888889, 25.272222222222  
Altitude Min. (mer Baltique) 0 m – Max. 100 m
Superficie 69 859 ha = 698,59 km2 [3]
· dont terre 339,62 km2 (48,62 %)
· dont eau 358,97 km2 (51,38 %)
Rang superficie (177e / 336)
Rang population (62e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande-Méridionale
Fondation 1425
Droits de Cité depuis non

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Sipoo

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Sipoo
Liens
Site web http://www.sipoo.fi/

Sipoo (Sibbo en suédois) est une municipalité de la côte sud de la Finlande.

Histoire[modifier | modifier le code]

Église médiévale de Sipoo

Mentionnée pour la première fois en 1352, Sipoo est séparée de Porvoo en 1425, alors qu'Helsinki ne sera fondée que 125 ans plus tard. On y trouve au XVIIe siècle une fabrique de salpêtre, puis au XVIIIe un petit chantier naval. Selon une légende locale, les vikings auraient construit le vieux château Sibbesborg à l'embouchure de la rivière Sipoo. Cependant, il est plus probable que l'édifice ait été construit par des croisés Danois[4]. Le chef aurait été appelé Sibb ou Sibba, d'où la localité aurait tiré son nom, Sibbo (en Suédois).

La commune alors presque totalement suédophone, reste jusqu'à récemment une commune rurale endormie, sans possibilité de se développer en une véritable ville car coincée entre Helsinki et Porvoo. Zacharias Topelius y résidera longtemps avant d'y mourir en 1898.Elle devient bilingue en 1953, puis connaît une croissance spectaculaire de sa population (10 442 en 1960, 14 025 en 1987, elle approche aujourd'hui des 20 000) en raison du très fort développement d'Helsinki qui rejette ses habitants toujours plus loin en banlieue. Ces nouveaux arrivants ont très majoritairement le finnois comme langue maternelle, et c'est logiquement qu'en 2003 le finnois est devenu la langue majoritaire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sipoo se situe dans la banlieue-Est d'Helsinki, traversée par la nationale 7 (route E18) en direction de la Russie. Elle fait partie du Grand Helsinki. On y trouve une église médiévale parmi les plus connues de Finlande.

Les communes voisines sont Helsinki, Vantaa, Kerava, Järvenpää et Tuusula à l'ouest, Mäntsälä au nord, Pornainen au nord-est et Porvoo à l'est.

Cession d'une partie du territoire[modifier | modifier le code]

La commune a connu une forte pression de la part d'Helsinki à compter du printemps 2006, la capitale ayant pour projet d'annexer les franges occidentales de Sipoo, 25 km2 en tout. En septembre 2006, le ton est monté d'un cran entre les deux équipes municipales, Sipoo confirmant son opposition à cette annexion et présentant des contre plans[5]. La dispute entre les deux communes a été finalement tranchée par le conseil des ministres qui par 8 voix contre 4 le 28 juin 2007 a confirmé l'annexion d'une partie de Sipoo par Helsinki[6]. Un recours de Sipoo devant la cour suprême administrative a été rejeté et le rattachement a été effectué le 1erjanvier 2009, la commune perdant dans l'opération plus de 5 % de sa population et les quartiers d'Östersundom, Karhusaari et Landbo, désormais quartiers d'Helsinki-Est.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sipoo est jumelée avec

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]