Sintel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sintel

Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche du film

Réalisation Colin Levy
Scénario Martin Lodewijk, Esther Wouda
Sociétés de production Fondation Blender
Pays d’origine Pays-Bas
Genre Heroic fantasy
Sortie 2010
Durée 14 minutes 48 secondes (888 secondes)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sintel et Scales sur son épaule. (Couverture (nue) du magazine 3D World)

Sintel est un court métrage d'animation néerlandais réalisé par Colin Levy, sorti en 2010.

Ce film est le troisième court métrage libre de la fondation Blender, après Elephants Dream et Big Buck Bunny. Sous le nom de code Durian, il a été réalisé en grande partie à l'aide de logiciels open source (seule la partie sonore a utilisé des logiciels propriétaires), principalement Blender[1]. Le film est disponible sur Internet depuis le 30 septembre 2010[2] sous licence Creative Commons Attribution 3.0[3], et l'équipe de production prévoit de fournir en ligne les fichiers qui ont servi à sa réalisation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune femme solitaire, Sintel, secourt et se lie d'amitié avec un dragonneau, qu'elle nomme Scales. Mais lorsque celui-ci se fait enlever par un dragon adulte, Sintel décide de se lancer dans une dangereuse quête pour retrouver son compagnon.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Le concept original a été imaginé par Martin Lodewijk, connu aux Pays-Bas pour ses comics, mais le script final a été écrit par Esther Wouda, en collaboration avec Colin Levy (réalisateur), David Revoy (concept art), et Ton Roosendaal (producteur)[1]. L'équipe, formée de volontaires sélectionnés parmi 150 candidats, était d'abord composée de six artistes et de deux développeurs, rejoints ensuite par cinq autres artistes pendant la production.

Pour rendre certaines scènes, une version spéciale de Blender 2.5 (la render branch) a été utilisée : cette dernière avait été améliorée au niveau du moteur de rendu afin de pouvoir gérer certaines fonctionnalités importantes qui étaient absentes du moteur de rendu interne de Blender 2.5 (en particulier la GI). De ce fait, la qualité du rendu du film Sintel est hétérogène puisque des scènes ont été rendues avec le moteur de rendu initial de Blender (on y remarque l'absence d'illumination indirecte).

Sa production a été annoncée le 5 mai 2009, pour une réalisation à partir du 1er septembre 2009. La première projection officielle[4] s'est déroulée le 27 septembre 2010 aux Pays-Bas[5].

Objectifs du projet[modifier | modifier le code]

Les objectifs du projet Durian sont similaires à ceux de Elephants Dream ou Big Buck Bunny[1] :

  • Améliorer le logiciel Blender en le plaçant dans les conditions de production réelle et professionnelles. Cette fois, le projet doit valider la conception de la version majeure 2.50 du logiciel.
  • Valider la crédibilité de Blender auprès des artistes.
  • Promouvoir Blender.
  • Mettre à l'épreuve une chaîne de production open source.

Membres du projet[modifier | modifier le code]

La liste des membres pour le projet a été annoncé de 20 juin 2009, elle est composée de[1] :

Producteur :

Concept :

  • Martin Lodewijk (concept)
  • Esther Wouda (scénario)
  • David Revoy (concept art)

Équipe :

  • Colin Levy (réalisateur, 3D générale)
  • Angela Guenette (modélisation, rigging, animation)
  • Ben Dansie (3D générale)
  • Nathan Vegdahl (rigging, animation)
  • Lee Salvemini (animation)
  • Soenke Maeter (matériaux, éclairages, composition)
  • Pablo Vazquez (éclairage, composition)
  • Beorn Leonard (animation)
  • William Reynish (animation)
  • Jeremy Davidson (animation)
  • Dolf Veenliet (rendu, composition)
  • Jan Morgenstern (musique, son)

Support technique :

  • Brecht van Lommel
  • Campbell Barton

Voix[6],[7]:

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

"Sintel The Game" est l'adaptation de ce film en jeu vidéo. Il a été créé à partir du Game Engine de Blender.

Problème juridique[modifier | modifier le code]

Le 6 avril 2014 le film est bloqué sur YouTube par Sony pour des questions de droit d'auteurs. Cependant celui-ci ne possède aucun droit d auteur sur le film. Cela pose le problème de la présomption d innocence sur internet, le film étant jugé coupable tant qu'il n a pas de preuve d'innocence. De plus les recours mis en place par YouTube sont complexes pour la plupart des artistes indépendants, ce film peut donc aider à contrer ce problème. Sony avait déjà violé la licence de Big Buck Bunny en l'utilisant dans une publicité sans le créditer.

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale est de nouveau signée par Jan Morgenstern, qui avait déjà composé les musiques des deux premiers projets de courts-métrage de la fondation Blender, Elephants Dream et Big Buck Bunny, mais qui n'avait pas réalisé la bande-son du jeu open-source de la fondation, Yo Frankie!. La bande-originale de Sintel est composée de 9 pistes :

  • 1. Snow Fight - 1:47
  • 2. Finding Scales - Chicken Run - 1:26
  • 3. The Ziggurat - 1:18
  • 4. Expedition - 1:33
  • 5. Dragon Blood Tree - 0:47
  • 6. Cave Fight - Lament - 2:25
  • 7. I Move On - Sintel's Song - 2:49
  • 8. Circling Dragons - 0:28
  • 9. Trailer Music - 0:44

La longueur totale de la bande-originale est de 13:22.

La bande-originale est disponible sur le site du projet Sintel. L'album est disponible sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND 3.0. La couverture de l'album a été réalisé par Nick Bueltge. Les paroles de la chanson I Move On du court-métrage ont été chantées par Helena Fix. Par ailleurs, la partition avec les paroles est également disponible sur le site du projet Durian.

Logiciels utilisés[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Concept[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]