Sinpar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sinpar

alt=Description de l'image Sinpar logo.svg.
Création 1946
Dates clés 1946 création
1980 reprise par Renault
Disparition 1980
Fondateurs Léon Demeester
Personnages clés Jacky Haas
Siège social Drapeau de France France
Activité Préparation automobile
Produits Automobiles tout-terrain et sportives
Société mère GROUPE RENAULT

Sinpar était une entreprise automobile française qui fut créée en 1946 par Léon Demeester.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Sinpar était à l'origine un constructeur automobile français qui produisit des automobiles de 1907 à 1914. L'entreprise produisait des voiturettes à moteur De Dion à Courbevoie. Les voitures utilisaient des moteurs 4½ ch ou 8 ch.

Le nom « Sinpar » voulait dire que ces voitures étaient « sans pareil ».

De son côté, Léon Demeester fonda avec Dominique Lamberjack une entreprise portant son nom, Demeester & Lamberjack, à Courbevoie en 1905. Passionné de compétition, il engagea ses premiers modèles dans les courses de l'époque comme le GP des Voiturettes de Dieppe. En 1912, la marque proposa sous son nom des voitures construites sous licence Sinpar, et Sinpar absorba Demeester en 1914.

La Première Guerre mondiale mit un terme à l'activité de cette première incarnation de l'entreprise Sinpar.

Après 1946[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il créa son entreprise en 1946[1], Léon Demeester reprit le nom historique Sinpar. L'entreprise s'est spécialisée dans la fabrication de treuils, boîtes de transfert et modifications de châssis de camions en 4×4, 6×4 et 6×6. Il travailla pour l'ensemble des constructeurs français jusqu'à ce qu'en 1975 le constructeur Saviem reprenne l'actif de la société. A la cessation des activités de la Sté. Sinpar, Renault V.I. créa une filiale à Chassieu dans le Rhône dénommée Sinpar (Sté Industrielle de Production et d'Adaptations Rhodanienne).

Outre les camions, Sinpar était surtout connu du grand public pour ses transformations en 4×4 des automobiles Renault : Renault Goélette pour l'armée, Renault 4, Renault Rodéo, Renault 6 et Renault 12 et certains camions Saviem SG4 et SG2. Elle jouait pour les automobiles Renault le rôle joué par Dangel pour les Peugeot 504 ou 505. Sinpar a aussi produit pour Renault l'éphémère Renault 4 « Plein air ». Sinpar a aussi fourni des transmissions 4×4 pour les jeeps Dallas. Elle a, par ailleurs, continué de produire sous sa marque des véhicules complets (camions étroits porte outils utilisant la cabine de l'estafette plateau et des composants Saviem,dont le PTAC allait jusqu'à 7t), les Sinpar Mini[2] et Castor[2] [3].

Activités sportives[modifier | modifier le code]

En décembre 1975, une Renault 12 break Sinpar Gordini prend le départ du rallye Côte d'Ivoire Côte d'Azur et se classe 3e à Nice.

L'année suivante, deux Renault 12 Sinpar 1800 sont engagées au même rallye et la n°119 pilotée par l'équipage Briavoine/Oger se classe première. La deuxième (n° 80), pilotée par l'équipage Privé/Bernard, malgré une sortie de route, répare et termine 11e.

Une Renault 4 Sinpar pilotée par les frères Marreau a couru le Paris Dakar en 1979 et a terminé 5e, puis 3e en 1980.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. Registre Sinpar - Camion Club de France
  2. a et b « Les Sinpar Mini et Castor », sur le site ZE-43eme, dédié aux modèles réduits de voitures, de camions, d'avions et de bateaux (consulté le 6 mai 2014)
  3. « Sinpar Castor », sur le forum du site r2087.com consacré aux "R2087 et R2067 - torpédos, ambulances et les autres !" (consulté le 6 mai 2014)