Sinibaldo Scorza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sinibaldo Scorza Autorretrato.jpg

Sinibaldo Scorza (Voltaggio, 16 juillet 1589Gênes, 1631) est un peintre italien baroque de l'école génoise au début du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origines nobles, Sinibaldo Scorza reçut une éducation humaniste et fit son apprentissage dans l'atelier de Giovanni Battista Paggi, un des plus renommés peintre génois de l'époque.

En 1604 il s'établit à Gênes où il se dédia à la peinture, privilégient les thèmes à base de fleurs (natures mortes), animaux et paysages. Son inspiration était influencée par les peintres flamands, en particulier les œuvres d'Albrecht Dürer.

En 1619 il devint peintre à la cour du duc de Savoie Charles-Emmanuel II auprès duquel il resta jusqu'en 1625. Le conflit entre les génois et le ducat de Savoie provoqua son retour à Gênes.

Accusé d'espionnage, il fut arrêté, emprisonné et condamné à l'exil (qu'il fit à Rome de 1625 jusqu'au début de 1627). Seulement deux ans après il put retourner à Gênes et ensuite à Voltaggio.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Christ réconforté par les anges et Immaculée Conception, Pinacothèque, Voltaggio.
  • Deux pigeons et un étourneau et Le sacrifice de Noé, Gallerie de Palazzo Rosso, Gênes.
  • Circé et Ulysse, Palazzo Bianco, Gênes.
  • Un loup et deux colombes, Getty Museum, Los Angeles.
  • Orphée charmant les bêtes sauvages, Collection privée, Gênes.
  • La chasse de Didon, Collection privée, Gênes.
  • Vue de Livourne (1625-1627), Collection privée, Gênes.
  • Amour, Vénus et Apollon, Musée royal des beax-arts de Belgique.
  • Immaculée Conception (1617), église San Giovanni, Voltaggio.
  • Piazza del Pasquino(1626-1627), Galleria Corsini, Rome.
  • Orphée, ancienne collection Carretto, Albenga.
  • Orphée, collection Costa, Gênes.
  • Le Paradis terrestre,
  • Les animaux entrant dans l'arche,
  • Femme et enfant (1607),

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Raffaello Soprani et Carlo Giuseppe Ratti (éditeur), Delle vite de' pittori, scultori, ed architetti genovesi, Thome II écrit par Carlo Giuseppe Ratti, Stamperia Casamara,Gênes, par Cinque Lampadi, sous licence de Superiori; numérisé par Googlebooks d'Oxford University le 2 février 2007,‎ 1769 (lire en ligne), p. 214-224

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]