Sindri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie nordique, Sindri désigne un personnage (sans doute un nain) ainsi qu'une halle.

Un nain ?[modifier | modifier le code]

Il est d'abord question, dans la Völuspá (37) de la « salle d'or des enfants de Sindri[1] », située au nord, à Nidavellir. Plusieurs éléments suggèrent que Sindri pourrait être un nain[2] : son nom, en rapport avec l'activité de forgeron, l'or dont est construite la salle - les nains sont réputés habiles forgerons et orfèvres - et sa location à Nidavellir, dont la signification est peut-être « champs sombres » - or les nains vivent à l'écart du soleil.

Sindri est d'ailleurs le nom d'un nain dans une inscription figurant dans l'un des manuscrits de l'Edda de Snorri. Dans le Codex Wormianus, les artisans des objets précieux des dieux (Gullinbursti, Draupnir et Mjöllnir) sont les nains Brokk et Eitri. Dans les autres manuscrits, ils ne sont pas nommés, mais, dans le Codex Regius, une mention marginale récente a ajouté les noms Brokk et Sindri[3].

Une halle[modifier | modifier le code]

Chez Snorri Sturluson (Gylfaginning, 52), Sindri désigne en revanche l'une des halles où vivront les hommes bons et vertueux après le Ragnarök, transposition de la croyance au paradis chrétien[4]. Il la décrit comme étant d'or rouge et située à Nidafjöll. Le passage d'un sens à l'autre provient peut-être d'une mauvais interprétation par Snorri de la strophe de la Völuspá[5].

Sources[modifier | modifier le code]

Sources primaires[modifier | modifier le code]

Sources secondaires[modifier | modifier le code]

  1. Régis Boyer, traduction de : L’Edda poétique, 2002 [détail des éditions].
  2. John Lindow, Norse Mythology: A Guide to the Gods, Heroes, Rituals, and Beliefs, 2002 [détail des éditions].
  3. François-Xavier Dillmann, notes de : Snorri Sturluson, L'Edda : Récits de mythologie nordique, 2003 [détail de l’édition].
  4. Rudolf Simek, Dictionnaire de la mythologie germano-scandinave, 1996 [détail des éditions].
  5. Andy Orchard, Cassell's dictionary of Norse myth & legend, 2002 [détail des éditions].