Simon François Daumont de Saint-Lusson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lusson.
Daumont de Saint-Lusson
représenté par C.W. Jefferys
Sieur de Saint-Lusson, prend possession de la région des Grands Lacs au nom du roi Louis XIV de France, lors d'une cérémonie tenue à Sault Ste. Marie le 14 juin 1671.

Simon François Daumont de Saint-Lusson († 1677) était un officier des troupes du roi de France, Louis XIV. Il arrive en Nouvelle-France en compagnie du commissaire enquêteur Gaudais-Dupont aux environs de 1663.

Sa mission[modifier | modifier le code]

Le 3 septembre 1670, il est nommé commissaire subdélégué par l’intendant Jean Talon. Sa mission est :

la recherche de la mine de cuivre au pays des Outaouas, Nez-Percés, Illinois, et autres nations découvertes et à découvrir en l’Amérique Septentrionale du côté du lac Supérieur ou mer Douce.

La France entreprend alors une exploration, basée sur les récits des premiers voyageurs et les observations fournies par les explorateurs Jean Nicolet, René Robert Cavelier de La Salle, René Bréhant de Galinée, François Dollier de Casson, Louis Jolliet et Jacques Marquette. Daumont de Saint-Lusson, en plus de découvrir la mine de cuivre du lac Supérieur, devra découvrir le passage du Nord-Ouest, tandis que La Salle est chargé de se diriger vers la mer du Sud. Il s'agit de la riposte française à l’expansion des Anglais vers la Baie d'Hudson.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Faillon, Histoire de la colonie française, III : 307–309.
  • Ernest Gagnon, Louis Jolliet, découvreur du Mississippi et du pays des Illinois, premier seigneur de l’île d’Anticosti; Montréal, 1946, 48–59.
  • Godbout, Nos ancêtres, RAPQ, 1959–60 : 325.
  • Lionel Groulx, Notre grande aventure : l’empire français en Amérique du Nord (1535–1760); Montréal et Paris, 1958.
  • L.-P. d’Hozier et A.-M. d’Hozier de Sérigny, L’Armorial général, ou registres de la noblesse de France; 6 registres en 10 vol., Paris, 1738–68.
  • Benjamin Sulte, Les Français dans l’Ouest en 1671, MSRC, XII (1918), sect. i : 1–31.

Source[modifier | modifier le code]