Simon Curtis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simon Curtis

Naissance 11 mars 1960 (54 ans)
Londres, Angleterre
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Anglaise
Profession Réalisateur
Producteur
Films notables My Week with Marilyn

Simon Curtis, né le 11 mars 1960 à Londres, est un réalisateur et producteur de cinéma britannique, notamment connu pour son film My Week with Marilyn.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts : entre pièces de théâtre et téléfilms[modifier | modifier le code]

Simon Curtis débute sa carrière en travaillant au Royal Court Theatre[1]. Il commence comme assistant-directeur pour Top Girls de Caryl Churchill[2]. Il devient par la suite assistant de Danny Boyle et de Max Stafford-Clark[3]. Simon Curtis collabore ainsi à plusieurs productions théâtrales, parmi lesquelles Road, A Lie of the Mind, Roots, Dinner with Friends and The Rise and Fall of Little Voice[3].

En 1998, il réalise le téléfilm The Student Prince ("Le Prince étudiant"). L'année suivante, il adapte l’œuvre célèbre de Charles Dickens, David Copperfield, dans lequel jouent notamment Daniel Radcliffe et Maggie Smith, qui se retrouveront quelques années plus tard lors de la saga Harry Potter.

En 2007, Simon Curtis réalise Freezing, avant de diriger l'adaptation de la série télévisée Cranford, d'Elizabeth Gaskell, pour la BBC[2]. En juin 2009, il dirige deux nouveaux épisodes de Cranford, pour la période de Noël ; intitulés "Return to Cranford", les épisodes sont diffusés à partir du 20 décembre 2009[4]. En 2010, Curtis dirige une pièce de Lanford Wilson, Serenading Louie, au Donmar Warehouse[5].

En août 2008, Simon Curtis dirige pour la BBC le drame télévisé A Short Stay in Switzerland[6], qui reçoit deux nominations, dans la catégorie "Best Single Drama", au Royal Television Society Awards et au British Academy Television Awards[7],[8]. Ce drame, fondé sur l'histoire vraie du Dr. Anne Turner, et interprété par Julie Walters et Stephen Campbell Moore, pose les délicates questions de l'euthanasie, de l'acharnement thérapeutique, de la fin de vie et de la dignité humaine[9].

Le succès avec Marilyn Monroe[modifier | modifier le code]

En 2004, Curtis approche le producteur David Parfitt et lui propose de faire un film fondé sur The Prince, The Showgirl and Me et My Week with Marilyn, deux récits écrits par Colin Clark à partir de ses souvenirs avec Marilyn Monroe[10]. Adrian Hodges écrit et ajuste le scénario. Curtis et Parfitt se rendent alors à la BBC Films et au UK Film Council[10] ; Harvey Weinstein accepte de financer le film[11]. My Week with Marilyn est tourné à la fin de l'année 2010, avec Michelle Williams dans le rôle principal, Kenneth Brannagh en sir Laurence Olivier, Julia Ormond en Vivien Leigh et Emma Watson en Lucy, assistante de la star (son premier rôle depuis la fin de la saga Harry Potter). Le film paraît dans les salles de cinéma américaines en novembre 2011[12],[13]. Michelle Williams reçoit pour ce film un Golden Globes 2012 dans la catégorie "Meilleure actrice-Comédie"[14]. Le 24 janvier 2012, le film reçoit deux nominations aux Oscars 2012 : Michelle Williams dans la catégorie "Meilleure actrice" et Kenneth Branagh dans celle de "Meilleur acteur dans un second rôle"[15]. La sortie du film en France est prévue pour le 4 avril 2012[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Simon Curtis se marie en 1992 avec l'actrice américaine Elizabeth McGovern[17]. Le couple vit avec ses deux filles dans le quartier de Chiswick, à Londres[18].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Inside Story: In the right direction - the cream of Britain's television directing talent », The Independent, Independent Print Limited,‎ 16 juin 2008 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Simon Curtis, « My Job Directing Cranford », The Arts Desk,‎ 18 décembre 2009 (consulté le 9 janvier 2012)
  3. a et b (en) « Simon Curtis », The Huffington Post, AOL (consulté le 9 janvier 2012)
  4. (en) « The critically acclaimed and multi-award winning Cranford returns to BBC One this Christmas with stellar cast », BBC Press Office, BBC,‎ 28 mai 2009 (consulté le 9 janvier 2012)
  5. (en) Terri Paddock, « Donmar Marks Curious Debut & Sondheim 80th », What's On Stage,‎ 30 octobre 2009 (consulté le 9 janvier 2012)
  6. (en) Leigh Holmwood, « Julie Walters to appear in euthanasia drama on BBC1 », The Guardian, Guardian Media Group,‎ 18 juillet 2008 (lire en ligne)
  7. (en) « RTS award winners and nominees », The Guardian, Guardian Media Group,‎ 17 mars 2010 (lire en ligne)
  8. (en) « Bafta TV Awards 2010: The winners », BBC News, BBC,‎ 6 juin 2010 (lire en ligne)
  9. (en) « A Short Stay In Switzerland – introduction », BBC Press Office, BBC,‎ 15 janvier 2009 (consulté le 9 janvier 2012)
  10. a et b (en) David Gritten, « My Week with Marilyn: the true story », The Daily Telegraph, Telegraph Media Group,‎ 5 novembre 2011 (lire en ligne)
  11. (en) Michael Hogan, « 'My Week With Marilyn': Harvey Weinstein On Michelle Williams, Marilyn Monroe & The Oscars », The Huffington Post,‎ 23 novembre 2011 (consulté le 10 décembre 2011)
  12. (en) « 'My Week With Marilyn' – Feature Film » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), British Cinematographer. Consulté le 10 novembre 2011
  13. (en) « My Week With Marilyn », Entertainment Film Distributors (consulté le 10 novembre 2011)
  14. http://www.goldenglobes.org/nominations/
  15. http://www.cosmopolitan.fr/,oscars-2012-les-nominations,2155,1587164.asp
  16. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=176326.html
  17. (en) « Why I had to escape Hollywood's clutches », Daily Mail, Associated Press,‎ 29 octobre 2010 (lire en ligne)
  18. (en) Gerard GIilbert, « 'Hollywood never suited me': Elizabeth McGovern on fleeing LA and Downton Abbey’s Lady Cora », The Independent, Independent Print Limited,‎ 18 décembre 2010 (lire en ligne)
  19. http://www.deadline.com/2014/04/helen-mirren-ryan-reynolds-daniel-bruhl-tapped-for-woman-in-gold/

Liens externes[modifier | modifier le code]