Simon, frère de Jésus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.

Simon est l'un des frères de Jésus cités dans l'Évangile de Marc (Mc 6,3) et de Matthieu (Mt 13,55), au même titre que Jacques, Joset et Jude.

Il est souvent identifié à Siméon de Jérusalem (cousin germain de Jésus de Nazareth puisque fils de Clopas, ce dernier lui-même frère de Joseph, le père de Jésus) qui a pris la succession de Jacques, à la tête de l'Église de Jérusalem (Eusèbe de Césarée, Hist. éccl. 3, 11, 32[1]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Après le martyre de Jacques et la destruction de Jérusalem qui arriva en ce temps, on raconte que ceux des apôtres et des disciples du Seigneur qui étaient encore en ce monde vinrent de partout et se réunirent en un même lieu avec les parents du Sauveur selon la chair (dont la plupart existaient à cette époque). Ils tinrent conseil tous ensemble pour examiner qui serait jugé digne de la succession de Jacques, et ils décidèrent à l'unanimité que Siméon, fils de ce Clopas dont parle l'Évangile, était capable d'occuper le siège de cette église : il était, dit-on, cousin du Sauveur : Hégésippe raconte en effet que Clopas était le frère de Joseph."