Simca 1300 / 1500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simca 1300 / 1500
Simca 1300 / 1500
Simca 1500

Marque Drapeau : France Simca
Années de production 1963 - 1966
Classe Familiale
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 1 290 ou 1 475 cm3
Puissance maximale 54 ou 69 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 4 rapports
Poids et performances
Vitesse maximale 132 ou 146 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps
Freins Tambours
Chronologie des modèles
Précédent Simca Aronde Simca 1301 / 1501 Suivant

Au début des années soixante, l’Aronde a du mal à soutenir la comparaison pour ce qui du confort et de l’habitabilité avec les plus récentes berlines européennes de moyenne gamme.

Sa conception remonte au tout début des années cinquante et il est temps de lui trouver une remplaçante pour le marché européen.

Ce sera chose faite le 22 mai 1963 avec la Simca 1300, une voiture au dessin équilibré et racé qui correspond tout à fait aux orientations esthétiques de la nouvelle décennie : lignes tendues, surface vitrée généreuse, habitabilité en net progrès, elle bénéficie d'un style de carrosserie très italien, auquel on peut cependant reprocher une certaine « timidité » esthétique : la voiture connaîtra une importante refonte esthétique après à peine trois ans de carrière (versions 1301 et 1501).

Si les choix techniques qui président à sa réalisation sont empreints d’un certain conservatisme (propulsion, pont arrière rigide), son style fait mouche. Son « moteur Rush » 1300 hérité de la dernière Aronde P60, est très fiable et relativement nerveux. La « 1300 » est bientôt épaulée par la « 1500 » reconnaissable extérieurement à sa calandre légèrement différente et à ses pare-chocs prolongés latéralement. Le moteur 1500 allie nervosité et couple.

Fin 1966 (pour le millésime 1967), ces deux modèles cèdent le pas aux « 1301 » et « 1501 », des voitures plus longues qui seront déclinées en de nombreuses versions.

Dans le film Playtime de Jacques Tati, c'est le modèle quasi exclusif de véhicules visibles à l'écran (avec quelques Simca 1000). Tourné entre 1964 et 1967, on y voit toutes les évolutions de l'auto. Elle participe ainsi à l'esthétique du film délibérément futuriste. Toutefois, le temps nécessaire au tournage du film fit qu'à sa sortie (en 1967) le modèle « futuriste » n'était déjà plus produit depuis un an.

Production de 1963 à 1967 (modèles 1300 et 1500 confondus) : 712 239 exemplaires

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue Technique Automobile, Simca 1300-1301 1963-1970.
  • Revue Technique Automobile, Simca 1500-1501 1963-1969.

Lien externe[modifier | modifier le code]