Simba (Disney)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Simba (Le Roi Lion))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simba.
Simba
Personnage Disney
Peluche à l'effigie du personnage.
Peluche à l'effigie du personnage.

Espèce Lion
Sexe masculin
Conjoint(e)/Fiancé(e) Nala
Parents Mufasa et Sarabi
Enfant(s) Kiara
1re apparition
dans
1994
Le Roi lion
Univers Disney Roi Lion
Lieu de résidence Terre des Lions

Simba est un personnage de fiction apparu pour la première fois dans le long métrage d'animation Le Roi lion. Le personnage apparait dans les suites : Le Roi lion 2 : L'Honneur de la tribu et Le Roi lion 3 : Hakuna Matata.

Ce personnage est au centre de la comédie musicale Le Roi lion inspirée des films. Son histoire a été développée, en dehors de celle des long-métrages de Disney, à travers de nombreux livres pour enfants, particulièrement dans une série de livres intitulée : The Lion King: Six New Adventures [1], dans laquelle il a un fils nommé « Kopa » (« cœur » en swahili). Simba fait également des apparitions dans la série télévisée : Timon et Pumbaa, ainsi que dans les jeux vidéo : Kingdom Hearts & Kingdom Hearts 2.

Description[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2011). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Dans la séquence d'ouverture du film, Simba est un nouveau-né, fils du roi Mufasa et de la reine Sarabi. Après les avoir rejoints, le sage Rafiki le tient et le montre à tous les animaux de la Terre des Lions.
Simba grandit et devient un jeune lionceau très excité qui croit que le fait d'être un roi lui permet de faire tout ce qu'il veut là où il veut quand cela lui chante. Profitant de la nature naïve de Simba, son oncle Scar lui donne volontairement envie d'aller au cimetière d'éléphants. Simba se rend au cimetière et emmène aussi Nala avec lui. Il n'apprécie toutefois pas que sa mère ait désigné Zazu pour les accompagner. En chemin, Simba et Nala complotent afin de se débarrasser de Zazu. Lorsqu'ils atteignent le cimetière, ils sont tous les trois pris dans une embuscade menée par Shenzi, Banzaï et Ed, trois hyènes subordonnées à Scar. Mais Mufasa intervient et sauve les deux lionceaux.
Il est déçu par la conduite de son fils, mais décide de ne pas trop le réprimander. Il lui fait comprendre qu'il ne faut se montrer brave que lorsque la situation l'exige et que même un roi peut craindre pour la vie des siens.
Plus tard, Scar tend un nouveau piège à Simba qu'il incite à attendre son père pour une surprise au creux d'un canyon. Sur son ordre, Shenzi, Banzaï et Ed provoquent l'affolement d'un troupeau de gnous, qui s'enfuient massivement à l'intérieur de ce même canyon, pourchassant le lionceau. Mufasa, informé par son frère, se porte au secours de son fils qu'il parvient à sauver. Mais Scar trahit Mufasa et le laisse tomber au bas. Scar persuade alors Simba qu'il est responsable de la mort de son père et lui conseille de s'exiler pour toujours de la Terre des Lions. Après avoir échappé à une ultime tentative d'assassinat de la part de son oncle, Simba s'enfuit dans le désert.
Épuisé, il ne doit son salut qu'à l'intervention de deux compagnons insolites, Timon le suricate et Pumbaa, le phacochère. Adoptant à leur contact une nouvelle philosophie de vie ("Hakuna matata"), Simba grandit dans leur jungle et devient un jeune lion. Mais lorsque son amie d'enfance, Nala, devenue une jeune lionne, le retrouve au cours d'une partie de chasse, ils ne tardent pas à tomber amoureux et sont souvent ensemble. Mais Nala est porteuse de terribles nouvelles : Scar, qui après le départ de Simba est devenu un véritable despote, a ravagé la Terre des Lions. Nala veut encourager le retour de Simba en tant que souverain légitime. Se sentant toujours coupable, ce dernier refuse sans même expliquer ses raisons.
Mais le mandrill Rafiki parvient à lui faire changer d'avis en lui montrant l'esprit de son père. De retour sur la Terre des Lions, Simba affronte Scar. Il apprend de la bouche de son oncle la vérité au sujet de la mort de son père et le défait à l'issue d'une âpre lutte. Quelques années plus tard, Nala a épousé Simba et ils sont devenus roi et reine de la Terre des Lions, Simba et Nala gouvernent le pays. Un jour, une petite lionne nommée « Kiara » leur naît.

Dans le second film, Simba est devenu un roi sage et avisé, ainsi qu'un père particulièrement protecteur. Mais, Kiara, qui est son unique enfant, lui désobéit en se rendant dans les Terres interdites où demeure un clan parallèle, dit des "hors-la-lois", qui semble avoir été banni depuis la chute du tyran du fait du refus de ses membres de prêter allégeance. Il est notamment dirigé par une certaine Zira, qu'on apprend être la veuve de Scar, et dont la seule ambition est de détrôner celui qu'elle voit surtout comme l'assassin de son mari. Kiara y fait la rencontre d'un jeune lionceau, Kovu, fils adoptif de l'ancien tyran, avec qui elle s'amuse mais leurs parents les séparent. Des années plus tard, Kovu sauve Kiara d'un incendie provoqué par Zira dans le cadre d'un complot contre Simba : le but étant qu'après avoir gagné la confiance de Simba, Kovu l'assassine et prenne sa place sur le trône. En signe de reconnaissance, Simba accepte donc de l'héberger et lui accorde peu à peu sa confiance.
Cependant, Kovu ne parvient pas à mener à bien le plan du fait de son amour pour Kiara. Peu de temps après, Simba est pourtant victime d'une embuscade tendue par Zira, et il accuse Kovu de l'avoir piégé. Il le bannit alors et Kiara, sans l'accord de son père, part à sa recherche. À peine Simba a-t-il le temps de se remettre de la nouvelle de la fuite de sa fille qu'il doit faire face à une assaut frontal de Zira contre la terre des lions destiné à s'en emparer par la force. Au moment où les deux dirigeants s'apprêtent à se livrer un duel à mort, Kovu et Kiara interviennent et parviennent à faire la paix entre les clans mais Zira, toujours obsédée par la vengeance, tente une dernière fois de tuer Simba. Kiara, protégeant son père, tombe alors avec elle au bord d'une falaise.
Finalement, Zira chute et les deux clans se regroupent sous l'égide d'un seul chef, Simba. La paix est rétablie dans le royaume.

Controverse sur Kopa[modifier | modifier le code]

Officiellement, il n'y a pas d'ellipse hors film entre le premier et le second opus du Roi Lion : la scène d'ouverture de l'Honneur de la Tribu se calque directement sur la scène de clôture du film précédent.
Cependant, Disney a édité une série de livres pour enfants dérivée du film, titrée "Le Roi Lion : six nouvelles aventures", Simba et Nala ont eu, à la place de (ou avant) Kiara, un fils appelé Kopa (qui signifie en swahili "coeur"), un personnage qui se trouve au centre de plusieurs des intrigues. Or, d'après les sites de fans, ce serait en réalité lui le lionceau tenu par Rafiki à la fin du premier film ; celui de la scène d'ouverture du second étant graphiquement trop différent selon nombre d'avis[2]. Kopa n'apparaissant pas dans les suites canoniques, les fans ont donc suggéré qu'il aurait été tué ou aurait disparu alors qu'il était encore enfant, probablement par la faute de Zira, à une époque située entre les deux premiers films. Les motifs les plus couramment allégués sont une idylle entre Kopa et Vitani (à l'instar de Kiara et Kovu) que Zira n'aurait pu accepter, ou bien une forme de vengeance directe en mémoire de Scar. Cette disparition serait en tout cas la vraie raison de son bannissement[3] de la Terre des Lions dans le second film, mystérieusement suivi par celui d'une bonne partie du clan. Il s'agit bien sûr de pures spéculations. Dans la plupart des forums, il est largement admis que le personnage de Zira et le clan des "Hors-la-loi" sont des inventions de toute pièce destinées à créer une situation similaire à celle de Roméo et Juliette, autre œuvre de Shakespeare dont le deuxième film s'inspire beaucoup dans son scénario.

Simba et Hamlet[modifier | modifier le code]

Une source d'inspiration assumée par les studios Disney pour la création du personnage de Simba est celui d'Hamlet de William Shakespeare.

Les deux intrigues ont un méchant assoiffé de pouvoir qui assassine son frère pour prendre le trône. Il exile ensuite son neveu et essaye de le détruire. Il appartient alors au prince, en proie à des conflits intérieurs émotifs et intellectuels, de récupérer ce qui lui est légitime.

Un exemple important de la similitude des deux histoires est le rôle joué par l'apparition du père décédé. Dans les deux cas, c'est le fantôme du père qui réussit à mettre le fils hésitant dans l'action. Mufasa dit à Simba :

You have forgotten me. You have forgotten who you are and so have forgotten me. Look inside yourself, Simba. You are more than what you have become. You must take your place in the Circle of Life. Remember who you are, you are my son and the one true king. Remember who you are, remember, remember.
Tu m'as oublié. Tu m'as oublié en oubliant qui tu étais. Regarde en toi, Simba. Tu vaux mieux que ce que tu es devenu. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N'oublie pas qui tu es, tu es mon fils et c'est toi le roi. N'oublie pas qui tu es, n'oublie pas, n'oublie pas.

Ceci est un pastiche clair des paroles du père d'Hamlet :

If thou hast nature in thee, bear it not.
Let not the royal bed of Denmark be
A couch for luxury and damned incest.
But, howsoever thou pursuest this act,
Taint not thy mind, nor let thy soul contrive
(...)
Adieu, adieu, adieu! Remember me.
Si tu n'es pas dénaturé, ne supporte pas cela: que le lit royal de Danemark ne soit pas la couche de la luxure et de l'inceste damné ! Mais, quelle que soit la manière dont tu poursuives cette action, que ton esprit reste pur, que ton âme s'abstienne de tout projet hostile (...) Adieu, adieu, adieu! Souviens-toi de moi.) [4]

La similitude de caractères des deux héros est également manifeste. Pour Hamlet et Simba, seuls fils survivants des rois assassinés, il est de leur responsabilité malheureuse de remédier à la vilainie de leurs oncles usurpateurs. Simba est exilé de la Terre des Lions, et Hamlet est exilé du Danemark vers l'Angleterre. Par cet exil, tous deux évitent d'être détruits par leurs oncles. Plus tard, tous deux s'interrogent sur la route à suivre. Doivent-ils agir pour échapper à leur situation difficile, ou se résigner à leur sort ? Hamlet considère le suicide dans son célèbre monologue :

To be, or not to be: that is the question:
Whether 'tis nobler in the mind to suffer
The slings and arrows of outrageous fortune,
Or to take arms against a sea of troubles,
And by opposing end them?
(Être, ou ne pas être, c'est là la question: Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter par une révolte?) [5]

Simba doit décider s'il doit ou non continuer de vivre dans la forêt, hors de son royaume (dans lequel on le croit mort). Il a même son propre monologue, parallèle à celui d'Hamlet, dans lequel il dit :

I can't go back. What would it prove, anyway? It won't change anything. You can't change the past. [6]
(Je ne peux pas. Ça ne prouverait rien. Ça ne changerait rien. On ne change pas le passé.)

En fin de compte, Simba et Hamlet surmontent leurs doutes et font face à leurs craintes.

Interprètes[modifier | modifier le code]

Le Roi lion
Le Roi lion 2 : L'Honneur de la tribu
Le Roi lion 3 : Hakuna Matata
Comédie musicale Le Roi lion

Chansons interprétées par Simba[modifier | modifier le code]

Caractéristiques particulières[modifier | modifier le code]

  • « Simba » signifie « lion » en swahili[7].
  • Il apparaît également dans une vidéo musicale de "The Lion Sleeps Tonight" avec Timon et Pumbaa, qui a été montrée dans le film Tom et Huck en 1995.
  • Simba a été présenté comme l'un des invités du club House of Mouse dans la série Disney's tous en boîte, où il tend à alterner entre l'enfant et l'adulte.
  • Simba figure également dans les parades et spectacles à Walt Disney Parks and Resorts.
  • Simba a été également le personnage principal dans La Légende du Roi Lion, un ancien monde fantastique, attraction du Magic Kingdom à Walt Disney World Resort, qui raconte de nouveau l'histoire du film en utilisant pleinement les marionnettes articulées.
  • D'autres attractions de Disney ont présenté Simba : le spectacle Mickey's PhilharMagic ainsi que « It's a Small World » du parc Hong Kong Disneyland.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Roi lion, coffret six livres, Hachette, 2001
  2. Des différences que l'on peut plutôt imputer à des changements dans les équipes d'animation
  3. Pas simplement dû à son allégeance à Scar
  4. Acte I, scène 5, traduction de François-Victor Hugo.
  5. Acte III, scène 1, traduction de François-Victor Hugo.
  6. Source
  7. Swahili history