Sima Samar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sima Samar.jpg

Sima Samar, née le 3 février 1957 à Jaghori dans la province de Ghazni, est une femme politique afghane, elle a été vice-présidente de la République à titre provisoire et ministre de la condition féminine de décembre 2001 à 2003. Elle est actuellement présidente de la Commission indépendante pour les droits de l'homme en Afghanistan et rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits de l’homme au Darfour[1].

Née dans une région et une famille hazâra, elle se rend à Kaboul pour ses études, s'implique dans la vie politique sur les campus et adhère à l'association révolutionnaire des femmes en Afghanistan[1]. En 1982, elle obtient son doctorat de médecine à l'université de Kaboul[2]. Elle s'oppose à l'invasion soviétique de l'Afghanistan et elle doit s'exiler au Pakistan en 1983[3]. Dans ce pays, elle fonde Shahada, une association caritative pour les femmes qui gère plusieurs hôpitaux et une cinquantaine d'écoles de filles. En 1989, elle quitte l'association révolutionnaire des femmes en Afghanistan. Après la chute des talibans, elle revient en Afghanistan où elle est nommée vice-présidence du cabinet provisoire d'Hamid Karzai et chargée de la question des femmes[3]. En conflit avec ses membres les plus religieux, elle quitte le gouvernement en 2003. En mai 2009, elle est nommée officier honoraire de l'Ordre du Canada « pour sa contribution à l'avancement des droits de la personne dans le monde entier, et particulièrement ceux des femmes »[4].

En 2012, elle reçoit le Right Livelihood Award pour son "courage et sa constance dans la défense des droits humains, notamment des droits des femmes dans une des régions les plus complexes et dangereuses du monde"[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frédéric Bobin, « Sima Samar, l’égérie de la lutte des femmes afghanes », Le Monde,‎ 1er octobre 2011 (lire en ligne)
  2. « Biographie Sima Samar », Université d'Ottawa (consulté le 1er octobre 2011)
  3. a et b D. B., « Les combats de Sima et de Suhaila », l'Humanité,‎ 22 décembre 2001 (lire en ligne)
  4. « L'ambassadeur du Canada rend hommage à Mme Sima Samar, présidente de la Commission indépendante des droits de la personne en Afghanistan et officier honoraire de l'Ordre du Canada à la veille de la Journée internationale des droits de l'homme », Ambassade du Canada en Afghanistan,‎ 26 août 2011 (consulté le 1er octobre 2001)
  5. Site du Prix Nobel alternatif

Sur les autres projets Wikimedia :