Silvestro Mazzolini da Prierio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Silvestro Mazzolini da Prierio, également connu sous le nom latin de Sylvester Prierias, né en 1456 ou 1457 à Priero (Piémont) et mort en 1523 à Rome, est un théologien italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Silvestro Mazzolini da Prierio entre dans l'ordre des Prêcheurs à l'âge de quinze ans. Après des études brillantes, il enseigne la théologie à Bologne, Pavie (à l'invitation du sénat de Venise), puis à Rome, où il est appelé par le pape Jules II en 1511. En 1515, sous Léon X, il est nommé maître du Palais sacré (Maestro del Sacro Palazzo), charge qu'il conserve jusqu'à sa mort.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses écrits concernent un grand nombre de sujets, des planètes aux pouvoirs des démons, en passant par l'histoire, l'œuvre de Thomas d'Aquin ou la primauté pontificale. Il est probablement le premier théologien à s'être publiquement attaqué à la doctrine de Martin Luther[1]. Les deux théologiens entretinrent d'ailleurs par la suite une longue controverse.

Parmi les principaux ouvrages de Silvestro da Prierio, on peut citer : Aurea rosa (Bologne, 1503), In theoricas planetarum (Venise, 1513), Summa Summarum, quæ Sylvestrina dicitur (Rome, 1516), qui connaît quarante rééditions, Epitoma responsionis ad Lutherum (Pérouse, 1519), De juridica et irrefragabili veritate Romanæ Ecclesiæ Romanique Pontificis (Rome, 1520), Errata et argumenta M. Lutheri (Rome, 1520).

  1. Annick Sibué, Luther et la réforme protestante, Eyrolles, 2011, p. 73