Sillet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Instrument à cordes et à manche[modifier | modifier le code]

Le sillet est une pièce située à l'extrémité supérieure du manche des instruments à cordes. Le sillet comporte autant de fentes qu'il y a de cordes à l'instrument ; celles-ci permettent de guider les cordes jusqu'aux chevilles de la tête, et de donner leur écartement le long du manche. Les cordes font généralement un angle assez important au niveau du sillet, de sorte qu'elles soient appuyées contre sa surface dure : le sillet, avec le chevalet, permet de déterminer le diapason et de rendre les notes clairement audibles. Dans le cas de la guitare, le sillet est fait de plastique rigide, d'os ou d'ivoire ; pour la famille du violon, il est en ébène, comme la touche.

Dans le cas des guitares, la ou les pièces du chevalet en contact avec les cordes est aussi appelée sillet. On parle alors du sillet de chevalet, en opposition au sillet de tête. Quand il est en une pièce, le sillet de chevalet ne comporte pas toujours de fentes pour les cordes, l'écartement de celles-ci étant déterminé par leur point de fixation au niveau du chevalet ou du corps.

Instrument à cordes et à clavier[modifier | modifier le code]

Dans le cas du clavicorde, du clavecin et des instruments apparentés, le sillet est une longue pièce de bois dur (par exemple du hêtre), droite ou presque et collée sur le sommier. Un même instrument peut posséder plusieurs sillets.

De courtes pointes métalliques, dites « pointes de sillet » sont fichées dans le sillet à des emplacements précis. Elles déterminent par traction la position des cordes dont la direction change en passant au-dessus du sillet, déviées vers les chevilles d'accord en avant de l'instrument.