Sikule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sikule
Pays Indonésie
Région Simeulue
Nombre de locuteurs 20 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 skh
IETF skh

Le sikule (ou sichule) est une langue austronésienne parlée en Indonésie, dans le Nord de l'île de Simeulue. La langue appartient à la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes.

Localisation géographique[modifier | modifier le code]

Le sikule est parlé dans la partie centrale de Simeulue. Dans le reste de l'île, on parle simeulue.

Classification[modifier | modifier le code]

Le sikule fait partie des langues sumatra du Nord-Ouest qui sont un des sous-groupes du malayo-polynésien occidental[2].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent la phonologie du sikule[3].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɨ [ɨ] u [u]
Moyenne e [e]  ö[4] ə [ə] o [o]
Ouverte a [a]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéolaires Dorsales Glottales
Palatales Vélaires
Occlusives Sourde p [p] t [t] k [k] ʔ [ʔ]
Sonore b [b] d [d] g [g]
Fricative s [s] x [x] h [h]
Affriquée Sourde c [t͡ʃ]
Sonore j [d͡ʒ]
Nasale m [m] n [n] ñ [ɲ] ŋ [ŋ]
liquide l [l]
roulée r [r]
semi-voyelle y [j]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Adelaar, 2005, p. 22.
  3. Nothofer, 1986, p. 96, d'après Kähler (1940).
  4. Valeur phonétique non décrite par Nothofer.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Adelaar, Alexander, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar: A Historical Perspective, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, pp. 1-42, Routledge Language Family Series, Londres, Routledge, 2005, ISBN 0-7007-1286-0
  • (en) Nothofer, Bernd, The Barrier Island Languages in the Austronesian Language Family, Focal II: Papers From the Fourth International Conference on Austronesian Linguistics, pp. 87-109, Pacific Linguistics, Series C no 94, Canberra, Research School of Pacific and Asian Studies, The Australian National University, 1986.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]