Sikandar Lodi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monnaie de Sikandar Lodi

Sikandar Lodi est le deuxième souverain de la dynastie des Lodi, il règne sur le sultanat de Delhi de 1489 à 1517, succédant à Bahlul Lodi et précédant Ibrahim Lodi.

Sikandar Lodi poursuit la politique de conquête territoriale entamée par son père après avoir vaincu ses rivaux. Il déplace sa capitale dans la petite bourgade d'Âgrâ pour lutter plus efficacement contre les souverains rajputs, mais il ne parvient pas à conquérir Gwalior[1]. Tout en agrandissant ses possessions, il s'emploie à les administrer efficacement, entamant une politique de centralisation à son profit : il intensifie les contrôles sur la comptabilité des administrateurs et sur les troupes entretenues par les nobles qu'il oblige adroitement à lui obéir[2]. Sikandar Lodi permet ainsi au sultanat de retrouver sa prospérité. Poète et amoureux des arts, il accueille de nombreux artistes à la cour. Cependant, il se montre parfois intolérant et ordonne la destructions de plusieurs temples hindous[2]. Sikandar Lodi meurt en novembre 1517.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Gaborieau, Les États indiens : les sultanats dans Claude Markovits 1994, p. 47
  2. a et b Louis Frédéric 1996, p. 339

Bibliographie[modifier | modifier le code]