Sigurd Rascher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sigurd Rascher, né le 15 mai 1907 à Elberfeld) (Allemagne) et mort le 25 février 2001 à Shushan (New York), était un saxophoniste américain d'origine allemande.

Formé à la Waldorfschule de Stuttgart, dès 1919, où il étudia la clarinette puis, (à partir de 1930), choisit le saxophone. D'abord pour jouer dans les night clubs, puis, un de ses professeurs l'ayant poussé à essayer de jouer Bach au saxophone, il chercha à développer un nouveau niveau de virtuosité à cet instrument pour se produire en concert, et développer une littérature propre à cet instrument. Il enseigna à Berlin au début des années 1930, puis au Conservatoire Royal de Musique de Copenhague en 1934 et au Conservatoire de Malmö en Suède. Il développe des modes de jeu inconnus et inouïs jusqu'alors, comme le suraigu ou le slap.

Il connaîtra un succès fulgurant au début des années 1930, en tant que concertiste soliste, à Berlin puis dans toute l'Europe. Ce qui l'encouragera à commander de nombreuses partitions à un choix judicieux de compositeurs de talent, souvent subjugués par sa maîtrise technique. Contraint à s'expatrier en raison de la montée du nazisme, il se rendra ensuite en Suède puis aux États-Unis

Raschèr arriva en Amérique en 1939 et fit son premier concert au Carnegie Hall le 11 novembre 1939 avec le New York Philharmonic sous la direction de Sr. John Barbirolli. Peu après, il se produisit en soliste avec le Boston Symphony dirigé par Serge Koussevitsky. Il fut le premier saxophoniste à jouer avec ces deux célèbres orchestres. Il poursuivit avec des concerts solo à Washington et au Town Hall New York. Au printemps 1940, dans l'impossibilité de retourner en Europe, il s'établit avec sa famille à Shushan au nord de New York, où il vécut 60 ans. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Raschèr fut invité pour des tournées de concerts avec de nombreux orchestres en Europe, tout comme aux Etats-Unis (surtout avec les orchestres à vent des Universités). Il s'est produit en soliste avec plus de 250 orchestres dans le monde entier.

Tout au long de sa vie, plus de 140 pièces pour saxophone lui furent dédiées,

Un des pionniers du saxophone classique, Rascher fut le commanditaire de près de 150 œuvres pour l'instrument, dont beaucoup comptent parmi les plus importantes du répertoire du XX° siècle. Il développa une amitié particulière et fructueuse avec de nombreux compositeurs, parmi lesquels Larsson, Glaser, et von Koch en Suède ; Jacobi, Dressel, et Genzmer en Allemagne ; Haba, Macha, et Reiner en Tchécoslovaquie, Benson, Brant, Cowell, Dahl, Erickson, Husa, et Hartley aux Etats-Unis.

Il fut professeur à l'Université du Michigan, la Juilliard School, et l'école Eastman aux États-Unis. Parmi ses élèves, nombreux sont ceux qui ont eux-mêmes une carrière de professeurs et de solistes aux Etats-Unis et en Europe : John-Edward Kelly, Paul Cohen, Lee Patrick, James Houlik, Carina Raschèr, Bruce Weinberger, David Bilger ...

Œuvres écrites pour Sigurd Rascher[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]