Sigfrid Henrici

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sigfrid Henrici
Naissance 10 mai 1889
Soest
Décès 8 novembre 1964 (à 75 ans)
Bad Nauheim
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Heer
Grade General der Panzertruppe
Années de service 1907 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement 16. Infanterie-Division
XXXX. Armeekorps
Faits d'armes Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Croix allemande

Sigfrid Henrici (10 mai 1889 à Soest — 8 novembre 1964 à Bad Nauheim) est un General der Panzertruppe allemand de la Heer (armée de Terre) dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne. Cette décoration et son grade supérieur, les feuilles de chêne, sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sigfrid Henrici rejoint l'Armée impériale allemande comme élève-officier dans le 11e Régiment d'artillerie en 1907 et commande en tant que lieutenant un régiment d'artillerie en 1909. Il devient observateur aérien pendant la Première Guerre mondiale et ensuite chef d'un bataillon volant.

Il n'a pas été retenu à la création de la Reichswehr et en 1920, il rejoint la police, atteignant le grade de colonel de police (Oberst Polizei), le 1er octobre 1935. Il revient ensuite vers l'armée en décembre de la même année et commande le 29e Régiment d'artillerie à partir de 1936. Il est promu Generalmajor le 1er juin 1939.

Avec le début de Seconde Guerre mondiale, il est aux commandes de la 16e division d'infanterie (motorisé). Il est promu Generalleutnant le 1er juin 1941, puis General der Panzertruppe (général des troupes blindées) le 1er janvier 1943.
Il commande le XXXX. Panzerkorps jusqu'en octobre 1943 où il tombe gravement malade et est déplacé vers l'état-major de réserve.
En novembre 1944, il retourne au service actif commandant du XXXX. Panzerkorps. Il est fait prisonnier par les troupes de l'Armée rouge, le 9 mai 1945.

Il est libéré de captivité soviétique en 1955. Il meurt le 8 novembre 1964.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Fellgiebel 2000.
Littératures
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des BundesarchivesJena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Source
Liens externes