Sigesbeckia orientalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sigesbeckias orientalis fait partie de la grande famille des Asteraceae ou 'Compositae (Astéracées ou Composées)

De par son nom, il semble que ce soit une plante herbacée d'origine asiatique.

Sigesbeckia orientalis


Dénomination[modifier | modifier le code]

Sigesbeckia orientalisL est le nom donné par Carl von Linné.

Synonymes : Sigesbeckia serrata DC., Sigesbeckia jorullensis H.B.K.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Colle-Colle, Guérit-vite, Souveraine, Herbe-grasse [1]. Ainsi qu'herbe divine, col-col, herbe colle-colle, herbe Saint-Paul et en anglais Common St. Paul’s Wort, Indian Weed[2],[3].

Les appellations sont diverses et variées: herbe de Flacq à l'Ile Maurice, tandis qu'à la Réunion elle est plus connue sous les appellations d'herbe Saint-Paul, col-col ou herbe colle-colle.

Description[modifier | modifier le code]

La hauteur de cette herbe varie de 0,30cm à 0,60 mètre.

La racine est pivotante, cylindrique.

Ces tiges sont rougeâtres, rudes au toucher, et velues. Ses feuilles triangulaires sont dentées et veloutées.

Les fleurs de couleur jaune clair à tendance rougeâtre, sont petites et composées.

C'est une espèce zoochore, cela signifie que ces semences s'accrochent aux vêtements, à la toison des animaux... comme de la glu. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on la surnomme à la Réunion notamment; "Herbe colle-colle".

Hauteur moyenne
Feuilles dentelées
La fleur

Culture/ Localisation[modifier | modifier le code]

D'abord introduit à l'île de la Réunion), le Sigesbeckia orientalis s'est peu à peu naturalisé. On le trouve un peu partout sur les bords des chemins et les sols riches en humus. Il fleurit toute l'année, en somme on peut en cueillir quand on en a besoin. C'est une espèce à cycle court (annuelle).

Utilisation[modifier | modifier le code]

La pharmacopée française n'a pas réglementé le statut de cette plante. De plus, la pharmacopée chinoise la considère même comme une plante légèrement toxique[réf. nécessaire]. Pourtant, il s'agit aux dire de certains d'une plante médicinale aux propriétés reconnues scientifiquement:

  • anti-inflammatoire
  • anti- hypertensive
  • détoxifiante
  • soulage les démangeaisons
  • asséchante et cicatrisante, d'après la Société Pierre Fabre, le sigesbeckia orientalis agit efficacement contre les plaies, blessures et maladies de peau diverses telles que : dermatoses, ulcères, dartres, herpès, syphilis...

Plus traditionnellement, on l'utilise:

- par voie externe pour:

  • traiter les plaies et maladies cutanées (eczémas, psoriasis, bourbouille...)
  • traiter les problèmes liés au cuir chevelu
  • traiter les affections buccales

- par voie interne pour:

  • traiter les maladies infantiles comme le "tambave"
  • rafraichir le corps
  • contre la goutte et les maladies vénériennes
  • contre les maux de tête
  • contre l'hypertension
  • contre les différents diabètes
  • contre la fièvre
  • contre les pertes blanches et les maladies uro-génitales


L'utilisation la plus courante est la décoction de la plante entière. Ainsi, tout ce qui compose cette herbacée (suc, feuilles, racines) est utilisé en bain, infusion ou application.

Beaucoup de Réunionnais utilisent encore aujourd'hui les plantes médicinales pour se soigner. La flore réunionnaise leur permet de cultiver et de perpétuer ces plantes aux apports bénéfiques.

Considéré comme de la famille de l'Arnica en ce qui concerne ses vertus, en Nouvelle-Calédonie, on l'applique directement avec du sel en plus, en pansement sur les foulures ou entorses.

Pour ses actions calmantes, on retrouve l'utilisation de cette plante dans les laboratoires cosmétiques comme par exemple Clarins, qui l'utilise dans sa gamme de produits solaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pasqual PORCEL& Céline QUONIAM (2009):Des plantes et des Hommes: Plantes aromatiques et médicinales de la Réunion, Réunion, éditions Kreotel.