Sierra Nevada (Espagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sierra Nevada (Bétique))
Aller à : navigation, rechercher

37° N 3° O / 37, -3 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sierra Nevada.
Sierra Nevada
Image satellite de localisation de la Sierra Nevada.
Image satellite de localisation de la Sierra Nevada.
Géographie
Altitude 3 478 m, Mulhacén
Massif Cordillères bétiques
Longueur 100 km
Largeur 50 km
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie
Provinces Grenade, Almería
Géologie
Âge Ère tertiaire

La Sierra Nevada (littéralement « chaîne de montagnes enneigée » en espagnol) est un massif montagneux rattaché aux cordillères bétiques situées en Andalousie, en Espagne, qui s'étend sur la zone centre et sud-est de la province de Grenade et une partie du sud-ouest de la province d'Almeria.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sierra Nevada veut dire « chaîne enneigée » en espagnol.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation, topographie[modifier | modifier le code]

Vue de la Sierra Nevada depuis Grenade.

La Sierra Nevada est le massif le plus élevé de toute l'Europe occidentale après les Alpes et le plus élevé de la péninsule Ibérique, au pic Mulhacén à 3 478 mètres d'altitude. Toutefois, le point culminant de l'Espagne est le Teide à Tenerife.

Il est difficile de parler de pics ou d'aiguilles. Le principal massif des cordillères bétiques est formé d'une succession de dômes et de dos d'âne. Il n'empêche que du haut des 3 478 mètres d'altitude du Mulhacén ou de ses voisins à peine moins élevés, tel le Veleta (3 392 m) on arrive, à l'aube des jours clairs, à apercevoir la côte africaine sur une ligne qui va du détroit de Gibraltar à Oran, soit environ 250 kilomètres. La crête principale du massif s'étend selon un axe ouest-sud-ouest/est-nord-est.

On accède assez facilement au cœur du massif par la « route de montagne la plus haute d'Europe ». Au départ de Grenade, à 640 mètres d'altitude sur le versant sud, elle serpente jusqu'à 3 150 mètres d'altitude. Ce même versant est entaillé par de longues vallées étroites. Le versant nord, plus raide et escarpé, abrite la région des Alpujarras et appartient au bassin du Genil.

Géologie[modifier | modifier le code]

La Sierra Nevada, comme l'ensemble des cordillères Bétiques, s'est formée à l'ère tertiaire durant l'orogénèse alpine, du fait de la collision des plaques africaine et eurasienne, qui a également donné naissance aux Alpes au nord-est et à la plus grande partie de l'Atlas au sud.

Climat[modifier | modifier le code]

Vue de la Sierra Nevada en 2006.

À 200 kilomètres à vol d'oiseau des rives de l'Afrique, émergeant d'une plaine torride, le point culminant de l'Espagne continentale mérite bien son nom. Sur ses sommets, la neige commence à tomber en novembre et ne fond qu'en juin. Les parties les plus élevées subissent un climat alpin.

La présence de cette montagne modifie considérablement le climat alentour, qui prend des caractéristiques continentales l'hiver alors qu'il est tropical sec l'été.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

En raison de son isolement et de son altitude, dès la fin de la glaciation de Würm, le massif est devenu le refuge d'innombrables plantes et endémiques inadaptées à la latitude méditerranéenne à laquelle il se situe. Il comprend, selon le ministère de l'environnement espagnol, 66 espèces végétales vasculaires endémiques ainsi que 80 espèces animales propres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vestiges du temps où Chrétiens et Maures se faisaient la guerre dans ces parages, des châteaux forts se dressent encore sur les hauts plateaux inhospitaliers de la Sierra Nevada. Celui de La Calahorra est l'un des plus célèbres.

Activités[modifier | modifier le code]

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

En 1996, elle a été déclarée réserve de la biosphère par l'UNESCO et en 1999 une grande partie de son territoire a été classé parc national en raison de ses valeurs botanique et paysagistique.

Sports d'hiver[modifier | modifier le code]

Vue de la station de Sierra Nevada.

Des stations de ski, dont celle éponyme sont implantées sur ces montagnes. On trouve dans les limites du parc national la station de ski la plus méridionale d'Europe et la plus haute d'Espagne. L'expression populaire courante consiste à indiquer qu'en moins d'une heure, on peut déchausser ses skis et se retrouver sur la plage de la côte méditerranéenne.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Arrivées du Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]