Sidor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sidor
Sidérurgie de l’Orénoque

Création 1960
Forme juridique société appartenant à l'État vénézuélien après sa nationalisation
Siège social Puerto Ordaz
Activité Sidérurgie
Site web techint.com

Sidérurgie de l'Orénoque; SIDOR (Siderúrgica del Orinoco Alfredo Maneiro) est la principale aciérie du Venezuela.

Situation[modifier | modifier le code]

Ce complexe est situé dans la zone industrielle de Matanzas à Ciudad Guayana, dans État de Bolívar, sud-est du Venezuela, sur la rive droite du fleuve Orénoque, à 282 km de son embouchure.


Historique[modifier | modifier le code]

  • 1953 : le gouvernement de Marcos Pérez Jiménez concrétise un projet de création d’une aciérie, sur les bords de l’Orénoque.
  • 1960 : Création de l’entreprise publique Sidor; Sidérurgie de l'Orénoque
  • 1997 : Sous la présidence de Rafael Caldera, la Sidor Steel Company est privatisée par le ministre de la Planification Teodoro Petkoff[1] et acquise par l’entreprise argentine Techint.
  • 2006 : Ternium-Sidor et le gouvernement vénézuélien négocient, pendant 15 mois, des conventions collectives et n'aboutissent pas.
  • 2008 : 15 000 ouvriers[2] se mettent alors en grève pour obtenir la transformation de 9 000 sous-contrats en contrats à durée indéterminée. Devant le refus patronal, catégorique, et malgré l’envoi des forces de l’ordre pour réprimer les grévistes, la grève dura pendant près de 2 mois, avant qu’une sortie de crise soit trouvée.
    En avril, afin de sortir de cette crise, Hugo Chávez révoque son ministre du Travail.
    12 mai Chavez signe la convention collective et nationalise Sidor qui devient Siderúrgica del Orinoco Alfredo Maneiro

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Teodoro Petkoff est un ancien leader de gauche passé au néolibéralisme dans les années 1990 et aujourd’hui une des principales figures de l’opposition anti-chaviste
  2. Changements en cours au Venezuela en 2008 – 2009

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de Sidor