Sidney Ribaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sidney Ribaux est cofondateur et coordonnateur général d’Équiterre, une organisation vouée à la promotion de choix écologiques et socialement responsables.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat de formation, Sidney Ribaux a fondé Équiterre avec quelques collègues en 1993 et a présidé son conseil d'administration jusqu'en 1998. Depuis, il occupe le poste de coordonnateur général de l'organisme ce qui l'amène à participer à l'élaboration, à la mise en œuvre et au financement de l'ensemble des stratégies et des projets d’Équiterre sur le commerce équitable, l'agriculture locale et biologique, l'énergie, le transport, les changements climatiques, la consommation responsable et le bâtiment durable. Passionné d'urbanisme, il a également présidé, de 1996 à 2003, le Conseil régional de l'environnement de Montréal, un regroupement de 100 organismes actifs sur des questions d'écologie urbaine. Il a contribué aux efforts des coalitions citoyennes en faveur du financement du transport en commun et de la ratification du protocole de Kyoto par le Canada.

Alors qu'il était responsable du dossier de l’énergie pour Option consommateurs (1992-1998), il a contribué à la mise sur pied d'un programme national d'efficacité énergétique ciblé pour personnes à faible revenu. Il a siégé ou participé bénévolement à plusieurs tables, groupes et conseils d’administration.

En 2007, il a été reçu fellow d’Ashoka[1], un organisme international qui reconnaît et soutient les entrepreneurs sociaux. Aujourd’hui, Sidney Ribaux préside également la Maison du développement durable[2], projet qu’il a initié, et qui vise à devenir l’un des édifices les plus écologiques au pays. Il est l'auteur de plusieurs articles et documents sur l'énergie, le transport, la consommation responsable et les changements climatiques. Il agit comme conférencier et est interviewé par les médias régulièrement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

site web Équiterre

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]