Sidney Olivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olivier.

Sydney Haldane Olivier KCMG, CB, PC (16 avril 1859, Colchester15 février 1943), 1er baron Olivier, est un homme politique britannique. Il fut membre de la Fabian Society puis du Parti travailliste. Il fut gouverneur de Jamaïque. Il fut sécrétaire d'État pour l'Inde dans le premier gouvernement de Ramsay MacDonald. Il est l'oncle de Sir Laurence Olivier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un pasteur anglican, il fit ses études à Tonbridge School puis au Corpus Christi College d'Oxford. Il refusa de devenir avocat et passa le concours d'entrée dans la fonction publique. Il fut reçu premier, devant Sidney Webb second. Il rejoignit le Colonial Office au printemps 1882.

Dans le même temps, il était engagé dans l'éducation populaire dans l'East End de Londres et dans l'action politique. Membre de la Land Reform Union, il y rencontra George Bernard Shaw en 1883. Avec celui-ci, il publia le mensuel Christian Socialist. Il découvrit le positivisme et y vit un moyen de réforme morale du capitalisme. Avec son ami d'enfance Graham Wallas et Sidney Webb, il rejoignit George Bernard Shaw à la Fabian society en mai 1885. Il y partagea la vision positiviste et morale d'Annie Besant avec qui il fonda en compagnie de Shaw et Hubert Bland, en novembre 1886 la Fabian Parliamentary League destinée à faire élire des MP Fabiens.

Excellent orateur, il multiplia les conférences pour les Fabiens. En 1888, il écrivit la partie intitulée « Capital and Land » des Fabian Essays in Socialism où il critiquait le système de propriété des terres.

La même année, avec Annie Besant, il organisa la grève victorieuse des allumettières de Bryant and May dans l'East End de Londres.

En 1890, il fut nommé Colonial Secretary au Honduras britannique puis en 1895 aux Îles du Vent (Antilles). En 1897, de retour à Londres, il devint Private Secretary de l'Under-Secretary du Colonial Office, Lord Selbourne, puis Secretary pour la West Indian Royal Commission. L'année suivante, il était à Washington pour des négociations concernant les colonies antillaises britanniques.

Il s'opposa à la Seconde guerre des Boers qui fut une des causes d'une scission dans la Fabian Society entre les opposants à la guerre dont Olivier et Ramsay MacDonald et les partisans d'une intervention civilisatrice comme Shaw ou Webb et la majorité du mouvement.

Son opposition à la guerre lui valut des difficultés dans la haute administration, il fut nommé en 1900 Colonial Secretary en Jamaïque puis Gouverneur jusqu'en 1913. Il occupa ensuite divers postes dans la haute administration jusqu'à sa retraite en 1920.

En 1924, il fut anobli, nommé Secretary of State for India du gouvernement MacDonald et membre du Privy Council. Sa nomination déçut en Inde car il n'était pas partisan de l'indépendance du sous-continent. Il se prononça la même année contre une aide britannique à la toute jeune Union soviétique. Il ne fut pas rappelé dans le second gouvernement MacDonald en 1929.

Source[modifier | modifier le code]