Siaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siaya
Le centre de Siaya
Le centre de Siaya
Administration
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Comté Siaya
District Alego
Circonscription électorale Alego Township
Maire
Mandat
Monsieur Coun Obiero Otare (ODM)
depuis 2007
Code postal 40600
Indicatif téléphonique 00 254 57
Démographie
Population 22 586 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 0° 03′ 38″ N 34° 17′ 22″ E / 0.060556, 34.2894440° 03′ 38″ Nord 34° 17′ 22″ Est / 0.060556, 34.289444  
Altitude 1 224 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kenya

Voir sur la carte Kenya administrative
City locator 14.svg
Siaya

Géolocalisation sur la carte : golfe de Winam

Voir sur la carte Winam administrative
City locator 14.svg
Siaya

Siaya est le chef-lieu du comté de Siaya et du district d'Alego dans l'ancienne province de Nyanza au Kenya.

La munipicalité est divisée en cinq sections : Mjini, Siaya Central, Siaya East, Siaya North and Siaya West totalisant, ensemble, 41 174 habitants au recensement de 1999. Toutes font partie de la circonscription électorale d'Alego oriental (East Alego).

La population est, essentiellement, constituée de Luo.

Situation de Siaya dans son district.

Gentilé[modifier | modifier le code]

Que ce soit en français, en anglais ou en swahili, il n'y a pas de gentilé précis quant à l'appellation des habitants. La langue française parle d'« habitant de Siaya » , la langue anglaise de « Siaya resident » et la langue swahili de « wakaaji wa Siaya ». Cependant, les Luos sont beaucoup plus précis. Ceux qui sont nés à Siaya sont identifiés comme wuod Siaya (« fils de Siaya ») et nya Siaya (« fille de Siaya ») même s'ils n'habitent pas la ville. Les habitants sont reconnus comme ja Alego (« homme d'Alego »)[1]. L'épouse d'un homme né à Siaya sera appelée chi Siaya.

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, le climat de Siaya est de type Aw.

  • Températures : les moyennes les plus basses se situent entre 17 et 19 °C et les plus élevées entre 27 et 29 °C. Les minimums nocturnes enregistrés surviennent en août et septembre avec de températures de l'ordre de 12 °C. Les maximums diurnes peuvent monter jusqu'à 37 °C entre décembre et avril.
  • Pluviométrie : la saison des pluies est située entre mars et mai avec un maximum de précipitations mensuelle d'environ 200 mm en avril. Une petite saison pluvieuse survient en novembre et décembre avec une moyenne de 100 mm et un maximum de 140 mm. Cette mini saison pluvieuse est suivie, en janvier, du mois le plus sec avec des précipitations moyennes de 48 mm et maximales de 79 mm.
Relevé météorologique de Siaya
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 18 19 19 18 18 17 17 17 17 18 18 18
Température maximale moyenne (°C) 29 29 28 28 27 27 27 27 28 29 29 29
Précipitations (mm) 48 81 140 191 155 84 58 76 64 56 86 102
Source : =BBC
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
29
18
48
 
 
 
29
19
81
 
 
 
28
19
140
 
 
 
28
18
191
 
 
 
27
18
155
 
 
 
27
17
84
 
 
 
27
17
58
 
 
 
27
17
76
 
 
 
28
17
64
 
 
 
29
18
56
 
 
 
29
18
86
 
 
 
29
18
102
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Notes et références[2],[3]

Transport[modifier | modifier le code]

Le centre de Siaya avec un boda boda (vélo-taxi) au centre

Siaya est desservie par :

  • une piste d'atterrissage en terre battue située 4 km au Nord ;
  • la route n°C 30 en provenance de Kisumu; la ville constitue la fin du tronçon de 50 km asphalté ;
  • des lignes de bus et des matatu (minibus-taxi partagés).

Pour se déplacer, au départ du centre ville, il sera aisé de trouver un pikipiki (cyclomoteur-taxi), un boda boda (vélo-taxi) ou de « marchander » le prix d'un déplacement avec le propriétaire d'une voiture tout en prenant soin de vérifier l'état du véhicule avant le voyage.

Situation économique et sanitaire[modifier | modifier le code]

Siaya et son district est le plus densément peuplé (> 1 000 personnes par km2) et l'un des plus pauvre au Kenya. Cela est dû à une productivité agricole très faible, un taux de chômage important et à des ressources sanitaires très basses.

À cela s'ajoute le fait que c'est le district où la morbidité et la mortalité, dus aux maladies infectieuses, sont le plus important dans le pays. Les affections les plus courantes sont : la malaria, les dermatoses (comme le SIDA ou les mycoses), les infections respiratoires (comme la tuberculose) et la malnutrition[4].

La mortalité infantile est de l'ordre de 50 à 200 pour 1 000 naissances. Ceci est dû, en grande partie, aux innombrables erreurs de diagnostic posé, en 1re ligne par les auxiliaires médicaux locaux (« Community Health Workers » aussi appelés « Barefoot doctors » en anglais)[5],[6].

  • Malnutrition : 2,5 à 5 % des enfants de moins de 36 mois;
  • Malaria : 20 % des enfants de moins de 48 mois.

Activités[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

L'activité commerciale est uniquement concentrée au centre ville et déploie toute la palette des petits commerces de distribution, de maintenance et de service existants.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Le principal point négatif pour la viabilité est la petitesse des exploitations.

  • Horticulture : Principalement la banane, la patate douce, la tomate, l'oignon et le tournesol ;
  • culture maraichère : Beaucoup d'habitants de Siaya et des environs cultivent leur propre terrain, principalement pour leur consommation personnelle mais aussi pour la vente directe au centre ville ou à Kisumu au Kibuye Market. Les cultures prédominantes sont le maïs blanc pour la confection de l'ugali; le chou blanc ou le chou frisé et la tomate ;
  • canne à sucre : Pour alimenter la sucrerie de Kisumu qui s'occupe aussi de la distillation de bioéthanol pour l'industrie des solvants et celle des carburants ;
  • lait : Nombre d'habitants transportent une partie de leur production laitière vers les petites laiteries artisanales mais la production est largement en déficit par rapport à la demande locale.

Établissements scolaires et hospitaliers[modifier | modifier le code]

La ville possède :

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration :

  • Maire (Bourgmestre) : Monsieur Coun Obiero Otare depuis 2008 - parti : ODM[10]

Politique :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Nyang’oma Kogelo

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En luo, le pluriel de ja est jo et le pluriel de nya est nyi. On dira un ja Siaya et des jo Siaya et de même une nya Siaya et des nyi Siaya
  2. BBC - Average conditions for Kisumu - année 2006 [(en) lire en ligne]
  3. Organisation Météorologique Mondiale - Prévision pour Kisumu - 16/12/2008 [(fr) lire en ligne]
  4. UNM - Research and Clinical Facilities in Siaya District [(en) lire en ligne]
  5. Les « Community Health Worker » ou « CHW » sont des membres de la communauté ayant reçu une formation de base leur permettant de prodiguer les soins élémentaires en l'absence de personnel médical professionnel.
  6. American Journal of Public Health - Community Health Worker Performance in the Management of Multiple Childhood Illnesses: Siaya District, Kenya, 1997–2001 - octobre 2001 [(en) lire en ligne]
  7. National Hospital Insurance Fund - Classification des hôpitaux [(en) lire en ligne]
  8. Le Kenya Medical Training College[(en) lire en ligne]
  9. Adventure Alternative - Medical Elective Placements[(en) lire en ligne]
  10. Controverses à propos du Maire sur Jaluo.com [(en) lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]