Si Mustapha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Si-Mustapha
Noms
Nom algérien سي مصطفى
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Boumerdès
Code ONS 3512
Démographie
Population 12 087 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 43′ 29″ N 3° 36′ 55″ E / 36.7247, 3.6153 ()36° 43′ 29″ Nord 3° 36′ 55″ Est / 36.7247, 3.6153 ()  
Localisation
Localisation de Si-Mustapha
Localisation de Si-Mustapha

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Si-Mustapha

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Si-Mustapha

Si Mustapha (Taguitount en berbère) est une commune de la wilaya de Boumerdès en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 55 kilomètres à l'est d'Alger et 45 kilomètres à l'ouest de Tizi Ouzou. Elle fait partie de la daïra d'Issers dans l'ouest de la Kabylie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2012). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Située sur une colline cernée par la montagne Boudhar, les reliefs de Thenia et le fleuve des Issers; la ville a dessiné son histoire dès l'ère antique. La région de Si Mustapha fut peuplée au temps des Romains depuis la prise de Sarsura(Boumerdes) par Jule César, des vestiges sont toujours présents dont des pierres et autres sculptures et écritures sur les roches.

Après sa construction à la fin des années 1850 durant la colonisation française, Si Mustapha s'appelait "Bled Guitoune", elle avait le statut de commune de plein exercice de Félix Faure du nom de l'ancien président de la République française. Le chemin de fer a été ouvert en 1888. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, la localité est devenue "Si-Mustapha", le surnom d'un martyr dénommé Saoudi Mohamed, tombé au champ d’honneur le 25 novembre 1958 à Haouch Bengrine.

La localité a été frappée le 21 mai 2003 par le tremblement de terre de Boumerdes.

Politique[modifier | modifier le code]

La localité accède de nouveau au statut de commune en 1984[2].

  • Les élections municipales du 29 novembre 2007 ont porté, pour cinq ans, à la tête de la commune une majorité issu du Front des forces socialistes (FFS) avec Ali Boudhar Fodhil pour président d'APC.

Le dernier maire avant l'indépendance était M.Paternot

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture
  • Industrie avec une petite zone industrielle comprenant notamment les sociétés : l’ENG des granulats, la minoterie El Fayçal, la Sonaric (électroménager), Algérie aluminium (ustensiles de cuisine), une usine de fabrication des clefs et serrures SOFICLEF Installée en 2010.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Boumerdès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Découpage administratif - Loi N° 84-09, JORADP