Sićevačka klisura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sićevo.
Sićevačka klisura
Image illustrative de l'article Sićevačka klisura
La Sićevačka klisura
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)
Identifiant 145136
Emplacement Serbie Serbie
Ville proche Niš
Coordonnées 43° 19′ 00″ N 22° 07′ 00″ E / 43.316667, 22.11666743° 19′ 00″ Nord 22° 07′ 00″ Est / 43.316667, 22.116667  
Superficie 77,46 km2
Création 1997

La Sićevačka klisura (en serbe cyrillique Сићевачка клисура), en français la « gorge de Sićevo », est située en Serbie, à environ 20 km de la ville de Niš, et à proximité du village de Sićevo. Ces gorges ont été creusées par la rivière Nišava.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Sićevačka klisura s'étend sur 15,9 km, entre les villages de Prosek et de Ravni Do ; elle relie la plaine de Niš à celle de Bela Palanka.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

La gorge, composée de roches calcaires, se caractérise par une végétation sub-méditerranéenne. Parmi les espèces d'arbres et arbustes représentées dans le parc, on peut citer le charme (Carpinus), le syringa (Syringa vulgaris), le frêne (fraxinus) et le chêne (quercus)[1]. Sur le plan de la faune, le parc abrite une colonie de hiboux grand duc (Bubo bubo) ; cette espèce, menacée, est inscrite sur la Liste rouge de l'UICN[1].

Protection[modifier | modifier le code]

En raison de la richesse de sa faune et de sa flore, le secteur a été transformé en parc naturel en 1977 ; il est classé dans la catégorie V de l'UICN[2]. Il est également considéré comme une Zone importante pour la conservation des oiseaux (IBA)[1].

Présence humaine[modifier | modifier le code]

En juin 2008, une mâchoire attribuée à Homo erectus a été extraite d'une caverne dans la gorge de la grotte de Mala Balanica[3]. Cette mâchoire d'hominidé a été datée de 397 à 525 ka par résonance paramagnétique électronique combiné à des analyses isotopiques d'uranium 238 et par datation par luminescence infrarouge/post-infrarouge. La morphologie de la mandibule diffère significativement d'Homo heidelbergensis et il y a une absence de caractères dérivés de l'homme de Néandertal. La mâchoire représente l'un des spécimens du sud-est du continent démontrant des traits plésiomorphiques semblables à ceux d'Homo erectus combinés à des traits synapomorphiques commun aux hominidés du Pléistocène moyen.

La gorge de Sićevo accueille un grand nombre d'églises et de monastères ; parmi ces monastères, on peut citer ceux de Sićevo et de Prosek. La gorge est traversée par une route très fréquentée[1] et la rivière Nišava y reçoit deux barrages, Sićevo I et Sićevo II.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Sicevo gorge », sur http://www.birdlife.org, Birdlife (consulté le 3 juillet 2008)
  2. (en) « Sicevacka klisura », sur http://www.unep-wcmc.org, Site du World Conservation Monitoring Centre (consulté le 4 juillet 2004)
  3. A possible Homo erectus jaw from Sicevo Gorge, Serbia; Anthropology.net, June 29, 2008.

Article connexe[modifier | modifier le code]