Siège du Hōjūjidono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège du Hōjūjidono
Informations générales
Date 1184
Lieu Palais du Hōjū-ji, à Kyōto.
Issue Réussite du siège et victoire Minamoto no Yoshinaka.
Belligérants
Faction du clan Minamoto sous le contrôle de Yoshinaka Sympathisants du clan Taira, nobles de la cour et moines de l'Enryaku-ji et du Mii-dera
Commandants
Minamoto no Yoshinaka Aucun
Guerre de Gempei
Batailles
Uji (1re) · Nara · Ishibashiyama · Fujigawa · Sunomata · Yahagigawa · Hiuchi · Kurikara · Shinohara · Mizushima (navale) · Fukuryūji · Muroyama · Hōjūjidono · Uji (2e) · Awazu · Ichi-no-Tani · Kojima · Yashima (navale) · Dan-no-ura (navale)

Le siège du Hōjūjidono (ou Hōjū-ji dono) est un épisode de la guerre de Gempei.

Causes[modifier | modifier le code]

Depuis un certain temps, Minamoto no Yoshinaka voulait prendre le contrôle du clan Minamoto à son cousin Yoritomo, qui l'avait humilié quelque temps plus tôt. Revenant à Kyōto en triomphe après ses victoires à Kurikara et Shinohara, malgré la défaite de son allié Minamoto no Yukiie à Muroyama, il complota avec celui-ci pour kidnapper l'empereur retiré Go-Shirakawa et établir leur propre gouvernement dans les provinces au nord de Kyōto, s'appuyant sur la « possession » de l'ex-empereur pour justifier leur règne. Mais Yukiie, en fin de compte, se retira du plan et avertit l'empereur, qui à son tour prévint Yoritomo.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Yoshinaka décida d'attaquer quand même le Hōjū-ji dono où vivait Go-Shirakawa. Il y mit le feu avec des flèches enflammées, tua les défenseurs, et se saisit de Go-Shirakawa. Il rencontra l'opposition d'un certain nombre de nobles de la cour et de sōhei (moines-guerriers) du mont Hiei et du Mii-dera, mais finit, après de nombreux combats dans les rues de Kyōto, par sortir victorieux de la ville avec l'ancien empereur. Cependant, à ce moment, les armées Minamoto, sous le commandement de Yukiie, Yoritomo, Yoshitsune et Noriyori entouraient la capitale. Yoshinaka prenant la fuite en passant le pont d'Uji, y rencontra les troupes de Yoshitsune à la seconde bataille d'Uji.

Références[modifier | modifier le code]