Siège de Pirna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Pirna
Pirna en 1759
Pirna en 1759
Informations générales
Date 11 septembre - 14 octobre 1756
Lieu Pirna, Saxe
Issue Victoire prussienne décisive
Belligérants
Flag of the Kingdom of Prussia (1750-1801).svg Royaume de Prusse Drapeau de l'Électorat de Saxe Électorat de Saxe
Commandants
Frédéric le Grand Friedrich August Rutowski
Forces en présence
18 000 hommes
Pertes
18 000 prisonniers
Guerre de Sept Ans
Batailles
Europe

Minorque (navale) (1756) · Pirna (1756) · Lobositz (1756) · Reichenberg (1757) · Prague (1757) · Kolin (1757) · Hastenbeck (1757) · Gross-Jägersdorf (1757) · Moys (1757) · Rochefort (1757) · Rossbach (1757) · Breslau (1757) · Leuthen (1757) · Carthagène (navale) (1758) · Olomouc (1758) · Saint-Malo (1758) · Rheinberg (1758) · Krefeld (1758) · Domstadl (1758) · Cherbourg (1758) · Zorndorf (1758) · Saint-Cast (1758) · Tornow (1758) · Lutzelberg (1758) · Hochkirch (1758) · Bergen (1759) · Kay (1759) · Minden (1759) · Kunersdorf (1759) · Neuwarp (navale) (1759) · Hoyerswerda (1759) · Baie de Quiberon (navale) (1759) · Maxen (1759) · Meissen (1759) · Landshut (1760) · Emsdorf (1760) · Warburg (1760) · Dresde (1760) · Glatz (1760) · Legnica (1760) · Rhadern (1760) · Berlin (1760) · Kloster Kampen (1760) · Torgau (1760) · Belle-Île (1761) · Langensalza (1761) · Cassel (1761) · Grünberg (1761) · Villinghausen (1761) · Ölper (1761) · Kolberg (1761) · Wilhelmsthal (1762) · Burkersdorf (1762) · Lutzelberg (1762) · Almeida (1762) · Valencia de Alcántara (1762) · Nauheim (1762) · Vila Velha de Ródão (1762) · Cassel (1762) · Freiberg (1762)


Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Jumonville Glen (1754) · Fort Necessity (1754) · Fort Beauséjour (1755) · 8 juin 1755 · Monongahela (1755) · Petitcoudiac (1755) · Lac George (1755) · Fort Bull (1756) · Fort Oswego (1756) · Kittanning (1756) · Fort William Henry (1757) · Louisbourg (1758) · Le Cran (1758) · Fort Carillon (1758) · Fort Frontenac (1758) · Fort Duquesne (1758) · Fort Ligonier (1758) · Québec (1759) · Fort Niagara (1759) · Beauport (1759) · Plaines d'Abraham (1759) · Sainte-Foy (1760) · Ristigouche (navale) (1760) · Mille-Îles (1760) · Signal Hill (1762)


Antilles

Cap-Français (1757) · Martinique (1759) · Guadeloupe (1759) · Dominique (1761) · Martinique (1762) · Cuba (1762)


Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Chandernagor (1757) · Plassey (1757) · Gondelour (1758) · Negapatam (navale) (1758) · Condore (1758) · Madras (1758) · Pondichéry (navale) (1759) · Masulipatam (1759) · Chinsurah (1758) · Wandiwash (1760) · Pondichéry (1760) · Manille (1762)


Afrique de l'Ouest

Saint-Louis (1758) · Gorée (1758) · Gambie

Coordonnées 50° 58′ 01″ N 13° 55′ 59″ E / 50.967, 13.933 ()50° 58′ 01″ Nord 13° 55′ 59″ Est / 50.967, 13.933 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Pirna.

Le siège de Pirna (ou entrée dans Pirna) est un épisode de l'invasion par les armées prussiennes de l'Électorat de Saxe, en 1756, pendant la guerre de Sept Ans.

Suite à l'occupation de la capitale de l’Électorat de Saxe, Dresde, par l'armée de Frédéric le Grand le 9 septembre, l'armée saxonne fuit en direction du sud et se rassemble près de la forteresse de Pirna sous les ordres de Friedrich August Rutowski. Les Saxons espèrent alors obtenir le renfort d'une armée autrichienne, située de l'autre côté de la frontière en Bohême, sous les ordres du maréchal Browne.

Suite à la bataille de Lobositz, les Autrichiens se retirent et tentent de rallier Pirna en empruntant une route différente mais échouent à rallier les défenseurs de la forteresse. Malgré une tentative saxonne d'essayer de traverser l'Elbe, leur situation devient vite sans espoir. le 14 octobre, Rutowski signe l'acte de capitulation avec Frédéric le Grand.

Au total, 18 000 hommes se rendent. Ils sont rapidement incorporés de force dans les troupes prussiennes, ce qui causera des protestations, y compris dans les rangs prussiens[1]. Un grand nombre des soldats incorporés de force désertent et rallient les Autrichiens pour essayer de libérer leur pays - des régiments entiers changeront de camp pendant la bataille de Prague.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Szabo 2008, p. 45-46

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

en anglais 
  • (en) Jonathan R. Dull, The French Navy and the Seven Years' War, University of Nebraska,‎ 2005
  • (en) Tonay Jacques, Dictionary of Battles and Sieges. Greenwood Press, 2007.
  • (en) Franz A.J. Szabo, The Seven Years War in Europe, 1756-1763, Pearson,‎ 2008