Siège de Malte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Malte (homonymie).
Siège de Malte
Dégâts causés à La Vallette par le blitz.
Dégâts causés à La Vallette par le blitz.
Informations générales
Date 10 juin 1940-
17 août 1943
Lieu Malte
Issue Victoire des Alliés
Belligérants
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de Malte 1943.png Malte
Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Batailles et opérations des campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée

Invasion italienne de l'Albanie · Guerre du désert · Campagne d'Afrique de l'Est · Invasion italienne du Somaliland britannique · Invasion de l'Égypte · Opération Compass · Bataille de Koufra · Bataille de Dakar · Campagne du Gabon · Opération Vado · Bataille de Mers el-Kébir · Bataille de Punta Stilo · Bataille de Tarente · Bataille du cap Teulada · Bataille du cap Matapan · Siège de Malte · Opération Sonnenblume · Campagne des Balkans · Bataille d'El Agheila · Bataille des îles Kerkennah · Siège de Tobrouk · Guerre anglo-irakienne · Campagne de Syrie · Campagne de Yougoslavie · Opérations anti-partisans en Croatie · Opération Brevity · Opération Battleaxe · Invasion anglo-soviétique de l'Iran · Raid de la rade d'Alexandrie · Opération Vigorous · Opération Pedestal · Bataille de Madagascar · Libération de La Réunion · Opération Crusader · Bataille de Bir Hakeim · Bataille de Gazala · 1re Bataille d'El-Alamein · Bataille d'Alam el Halfa · 2e Bataille d'El-Alamein · Opération Torch · Campagne de Tunisie · Bataille de Sidi Bouzid · Bataille de Kasserine · Opération Capri · Bataille de Ksar Ghilane · Ligne Mareth · Opération Pugilist · Bataille d'El Guettar · Opération Retribution · Campagne d'Italie · Libération de la Corse


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Coordonnées 35° 53′ N 14° 27′ E / 35.8833, 14.4535° 53′ Nord 14° 27′ Est / 35.8833, 14.45  

Située à un endroit stratégique de la Méditerranée entre la Sicile et la Tunisie, l'île de Malte, quelquefois appelée « le cauchemar de Rommel » (Wing Master ; théâtre africain), a été déterminante pour les Britanniques lors du second conflit mondial.

Déroulement du siège[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Blitz.

Le siège débuta lors de la déclaration de guerre de l'Italie fasciste à la France en pleine agonie, et au Royaume-Uni. Les Britanniques avaient installé un radar dès 1939. Quatre biplans Gloster Gladiator dont 3 baptisés «Foi», «Espérance» et «Charité», étaient en place pour protéger l'île de la menace fasciste. Les raids aériens commencèrent, mettant rapidement fin aux manifestations de paix et de sympathie envers le voisin italien.

L'île servit au renseignement britannique pour préparer l'attaque sur Tarente à l'aide d'avions de reconnaissance.

En 1941, un autre ennemi s'attaqua à l'île : l'Allemagne nazie. L'Afrika Korps, commandé par Rommel, aidèrent l'Italie en pleine détresse sur le front africain durant la guerre du désert. Cela changea la donne. Mais il y avait un grain de sable dans le dispositif de ravitaillement de l'Axe : les Britanniques se renforçant sur l'île attaquaient avec efficacité les convois de ravitaillement ennemis (relaté dans Feux du ciel de Pierre Clostermann). Le bombardement de l'île s'intensifia. Les Britanniques augmentèrent le nombre de chasseurs sur l'île, dont les pilotes de la RAF défendirent ardemment les installations. Le ravitaillement de l'île se faisait dans des conditions terribles. Comme en 1942, 800 avions germano-italiens s'en prirent aux ravitailleurs de l'opération Pedestal. Le porte-avions Eagle fut torpillé par un U-Boot ; sur une quinzaine de navires, seuls 5 environ parvinrent à ravitailler l'île, dont un pétrolier, terriblement endommagé, qui fut remorqué vers la baie de Saint-Paul sous les bombes. Le carburant était indispensable aux avions défendant l'île et pour les bombardiers. L'Axe, malgré plus de 1 700 raids aériens sur l'île qui détruisirent 75 % des habitations (plus de tonnes de bombes sont tombées sur cette île que pendant toute la bataille d'Angleterre), ne fit jamais fléchir la population maltaise. Une médaille fut attribuée par George VI pour le courage et la détermination des habitants de la forteresse maltaise. Le nombre d’avions basés a Malte passe d'environ 200 en novembre 1942 à plus de 600 en mai 1943.

En 1943 après la fuite de Rommel de la Tunisie et le déclin de l'Italie puis sa capitulation (de 1943), les Maltais ont eu l'honneur de voir la flotte italienne vaincue dans leurs ports, cette flotte qui les menaçait depuis 3 ans.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les pertes alliées furent de plus de 600 avions au total, deux porte-avions, quatre croiseurs, une trentaine de destroyers et une quarantaine de cargos et de pétroliers coulés ou irrémédiablement endommagés entre juin 1940 et août 1942, et dans le seul but de ravitailler cette île assiégée par les forces de l'Axe.

En contrepartie, les avions basés sur l'île ont coulé plus de 700 000 tonnes de navires germano-italiens en Méditerranée ou dans les ports d'Italie, de Sicile ou d'Afrique du Nord, et ont détruit, en l'air ou au sol, plus d'un millier d'avions allemands et italiens.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Autres lectures[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Stahl, "La bataille de Malte", revue Navires & Histoire ne 51, décembre 2008.
  • Thomas Pynchon, V., 1961; où le siège de Malte est évoqué par un jeune maltais à la personnalité fragmentée, Fausto Maijstral.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • L'as disparu, version fr. "Mystery of the Missing Ace" (Adrian Warburton), réalisé par Michael Wadding, TimeWatch & BBC/History Channel, 2003.
  • Le siège de Malte, documentaire télévisé par l'historien militaire canadien Norm Christie, Breakthrought Films & The History Channel, 2008.