Siège de Lille (1708)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Lille.
Siège de Lille
Plan de la ville de Lille, France investie par les Haut-Allies sous le commandement de S.A. le Prince Eugene de Savoye le 13 août et prise le 8 octobre 1708
Plan de la ville de Lille, France investie par les Haut-Allies sous le commandement de S.A. le Prince Eugene de Savoye le 13 août et prise le 8 octobre 1708
Informations générales
Date 28 juillet au 28 octobre 1708
Lieu Lille
Issue Victoire décisive des Impériaux
Belligérants
Drapeau du Royaume de France Royaume de France Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Provinces-Unies Provinces-Unies
Commandants
Louis François de Boufflers
Louis-Joseph de Vendôme
Eugène de Savoie-Carignan
Guerre de Succession d'Espagne
Batailles
Campagnes de Flandre et du Rhin

Friedlingen · Kehl · Ekeren · Höchstädt · Spire · Schellenberg (Donauworth) · Bleinheim · Eliksem · Ramillies · Stollhofen (en) · Cap Béveziers · Cap Lizard · Audenarde · Wijnendale · Lille · Malplaquet · Douai · Denain · Bouchain (en) · Douai · Landau · Fribourg

Campagnes d'Italie

Carpi · Chiari · Crémone · Luzzara · Cassano · Nice · Calcinato · Turin · Castiglione · Toulon · Gaeta · Cesana · Campo Maior · Syracuse

Campagnes d'Espagne et de Portugal

Cadix · Vigo (navale) · Cap de la Roque · Gibraltar (1re) · Ceuta · Málaga · Gibraltar (2e) · Marbella · Montjuïc · Barcelone (1705) · Badajoz · Barcelone (1706) · Murcie · El Albujón · Santa Cruz de Ténérife · Almansa · Xàtiva · Ciudad Rodrigo · Lérida · Tortosa · Minorque · Gudiña · Almenar · Saragosse · Brihuega · Villaviciosa · Barcelone (1713-1714)

Antilles et Amérique du sud

Santa Marta · Guadeloupe · Nassau · Colonia del Sacramento · Carthagène (1re) · Rio (1710) · Carthagène (2e) · Rio (1711) · Cassard

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 50° 38′ 14″ N 3° 03′ 48″ E / 50.637222, 3.06333350° 38′ 14″ Nord 3° 03′ 48″ Est / 50.637222, 3.063333  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Lille (1708).

Géolocalisation sur la carte : Nord-Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Nord-Pas-de-Calais)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Lille (1708).

Le siège de Lille a lieu durant la guerre de Succession d'Espagne : les armées Impériales prennent la ville française après un siège inhabituellement long et au prix de pertes considérables. La route de Paris est désormais ouverte à l'invasion, mais la nécessité de consolider les conquêtes en Flandre et l'imminence de l'hiver imposent de reporter la suite des opérations au printemps 1709.

Prélude[modifier | modifier le code]

Après la bataille d'Audenarde, la route de France est désormais dégagée, le prince Eugène de Savoie marche vers le sud dans les jours qui suivent avec 75 000 hommes pour porter le combat sur le territoire français.

Le siège[modifier | modifier le code]

Le maréchal de Boufflers arrive juste à temps (28 juillet) avec un contingent de 15 000 hommes pour défendre Lille. La ville résiste jusqu'au 12 août, lorsque Boufflers obligé de l'abandonner, se replie dans la nouvelle citadelle. À la fin du mois de septembre 1708, Boufflers envoie un appel à l'aide au Chevalier de Luxembourg : ce dernier, avec 2000 cavaliers, parvient à forcer les lignes anglo-autrichiennes et apporte un chargement de 40 000 livres de poudre aux assiégés (épisode de l’affaire des poudres[1]). Louis XIV envoie des troupes fraîches depuis Paris vers Lille. Elles sont confrontées au système défensif (double cercle autour de Lille) construit par le duc de Malborough qui s'appuie sur les rivières (Deûle à l'ouest environnée de marais, et Marque à l'est). La bataille a lieu au sud de Lille, les deux armées se trouvant en contact sur un front ouest/est entre Wattignies et Fretin, adossé aux deux rivières/marais. Le principal engagement a lieu sur la plaine de Wattignies, au lieu-dit « champ de bataille ». Les Français, qui tentent de passer sur le flanc ouest, sont mis en déroute le 22 octobre 1708. Il n’y a plus d'espoir pour Boufflers qui doit capituler avec 8 000 survivants le 28 octobre.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Marlborough et le prince Eugène se retournent alors vers Gand, où les troupes battues à Audenarde se sont repliées, et s'emparent de cette place le 29 décembre 1708

Les Français doivent évacuer la Flandre et le Hainaut. Mais Louis XIV refuse les conditions de paix humiliantes qui lui sont proposées, il tente de reprendre Mons dès l'année suivante, avec de nouveaux généraux.

Les troupes du duc de Marlborough et d'Eugène de Savoye s'avancèrent fréquemment aux portes d'Abbeville, rançonnant les fermes et les villages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après John Lynn, The Wars of Louis XIV, 1667-1714, New York, Longman,‎ 1999 (ISBN 0582056292), p. 321.