Siège de Kolberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège de Kolberg
La ville de Kolberg capitule et tombe aux mains des Russes.
La ville de Kolberg capitule et tombe aux mains des Russes.
Informations générales
Date 1761
Lieu Kolberg, Prusse
Issue L'Empire russe occupe la ville de Kolberg.
Belligérants
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Drapeau de la Suède Suède
Commandants
Friedrich Eugen de Wurtemberg
Dubislav Friedrich von Platen
Piotr Alexandrovitch Roumiantsev
Guerre de Sept Ans
Batailles
Europe

Minorque (navale) (1756) · Pirna (1756) · Lobositz (1756) · Reichenberg (1757) · Prague (1757) · Kolin (1757) · Hastenbeck (1757) · Gross-Jägersdorf (1757) · Moys (1757) · Rochefort (1757) · Rossbach (1757) · Breslau (1757) · Leuthen (1757) · Carthagène (navale) (1758) · Olomouc (1758) · Saint-Malo (1758) · Rheinberg (1758) · Krefeld (1758) · Domstadl (1758) · Cherbourg (1758) · Zorndorf (1758) · Saint-Cast (1758) · Tornow (1758) · Lutzelberg (1758) · Hochkirch (1758) · Bergen (1759) · Kay (1759) · Minden (1759) · Kunersdorf (1759) · Neuwarp (navale) (1759) · Hoyerswerda (1759) · Baie de Quiberon (navale) (1759) · Maxen (1759) · Meissen (1759) · Landshut (1760) · Emsdorf (1760) · Warburg (1760) · Dresde (1760) · Glatz (1760) · Legnica (1760) · Rhadern (1760) · Berlin (1760) · Kloster Kampen (1760) · Torgau (1760) · Belle-Île (1761) · Langensalza (1761) · Cassel (1761) · Grünberg (1761) · Villinghausen (1761) · Ölper (1761) · Kolberg (1761) · Wilhelmsthal (1762) · Burkersdorf (1762) · Lutzelberg (1762) · Almeida (1762) · Valencia de Alcántara (1762) · Nauheim (1762) · Vila Velha de Ródão (1762) · Cassel (1762) · Freiberg (1762)


Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Jumonville Glen (1754) · Fort Necessity (1754) · Fort Beauséjour (1755) · 8 juin 1755 · Monongahela (1755) · Petitcoudiac (1755) · Lac George (1755) · Fort Bull (1756) · Fort Oswego (1756) · Kittanning (1756) · Fort William Henry (1757) · Louisbourg (1758) · Le Cran (1758) · Fort Carillon (1758) · Fort Frontenac (1758) · Fort Duquesne (1758) · Fort Ligonier (1758) · Québec (1759) · Fort Niagara (1759) · Beauport (1759) · Plaines d'Abraham (1759) · Sainte-Foy (1760) · Ristigouche (navale) (1760) · Mille-Îles (1760) · Signal Hill (1762)


Antilles

Cap-Français (1757) · Martinique (1759) · Guadeloupe (1759) · Dominique (1761) · Martinique (1762) · Cuba (1762)


Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Chandernagor (1757) · Plassey (1757) · Gondelour (1758) · Negapatam (navale) (1758) · Condore (1758) · Madras (1758) · Pondichéry (navale) (1759) · Masulipatam (1759) · Chinsurah (1758) · Wandiwash (1760) · Pondichéry (1760) · Manille (1762)


Afrique de l'Ouest

Saint-Louis (1758) · Gorée (1758) · Gambie

Coordonnées 54° 11′ 00″ N 15° 35′ 00″ E / 54.183333, 15.58333354° 11′ 00″ Nord 15° 35′ 00″ Est / 54.183333, 15.583333  

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège de Kolberg.

Heinrich Sigismund von der Heyde (deuxième à partir de la droite), représenté au pied d'un mémorial en l'honneur de Frédéric II de Prusse situé à Berlin. Commandant prussien durant la bataille de Kolberg, il tient en ses mains une carte de la forteresse.

Le siège of Kolberg a lieu entre août et décembre 1761 à Kolberg, État de Brandebourg-Prusse (aujourd'hui Kołobrzeg) durant la guerre de Sept Ans. Les forces russes assiégèrent et capturèrent la ville aux Prussiens, après deux précédents sièges qui eurent lieu en 1759 et 1760[1]. mais qui se révélèrent sans succès[2]. En conséquence de cette défaite, la Prusse perdit son dernier grand port sur la Mer Baltique[3].

Beaucoup voient en la perte de Kolberg la préfiguration de l'échec total de l'effort de guerre prussien, bien que rien ne prouve que ce soit réellement le cas. La mort inattendue de l'impératrice Élisabeth de Russie amena l'Empire russe à signer la paix et finalement à rendre Kolberg à la Prusse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Burk 1995, p. 49
  2. Buchholz 2002, p. 352–354
  3. Anderson 2001, p. 492

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages en anglais 
  • (en) Brendan Simms, Three Victories and a Defeat : The Rise and Fall of the First British Empire, Penguin Books,‎ 2008
  • (en) Fred Anderson, Crucible of War : The Seven Years' War and the Fate of Empire in British North America, 1754-1766, Faber and Faber,‎ 2001
Ouvrages en allemand 
  • (de) Werner Buchholz, Pommern, Siedler,‎ 2002 (ISBN 3-88680-780-0)
  • (de) Kurt Burk, Handbuch zur Geschichte der Festungen des historischen deutschen Ostens, Biblio,‎ 1995 (ISBN 3-7648-2454-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]