Siège d'Osaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège d'Ōsaka
Le château d'Ōsaka
Le château d'Ōsaka
Informations générales
Date
Lieu Château d'Ōsaka, à Ōsaka au Japon et les lieux environnants
Casus belli Hideyori Toyotomi se prépare à un soulèvement contre le shogunat Tokugawa.
Issue Victoire des Tokugawa, la dernière résistance à leur règne est éliminée.
Belligérants
shogunat Tokugawa Clan Toyotomi
Commandants
Ieyasu Tokugawa Hideyori Toyotomi
Batailles
Campagne d'hiver
Imafuku — Shigeno — Kizugawa — Toda-Fukushima — Sanada-Maru

Campagne d'été
Kashii — Dōmyōji — Yao — Wakae — Tennōji

Coordonnées 34° 38′ N 135° 31′ E / 34.64, 135.52 ()34° 38′ Nord 135° 31′ Est / 34.64, 135.52 ()  

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège d'Osaka.

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège d'Osaka.

Le siège d'Ōsaka (大坂の役, Ōsaka no eki?) est une série de batailles livrées par le shogunat Tokugawa afin de détruire le clan Toyotomi. Il dure de 1614 à 1615 et est divisé en deux parties distinctes : campagne d'hiver (大坂冬の陣, Ōsaka fuyu no jin?) et campagne d'été (大坂夏の陣, Ōsaka natsu no jin?).

Contexte[modifier | modifier le code]

Quand Hideyoshi Toyotomi meurt en 1598, il laisse l'administration du Japon au Conseil des cinq régents, parmi lesquels Ieyasu Tokugawa est celui qui possède la plus grande autorité. Après avoir vaincu les autres régents menés par Mitsunari Ishida lors de la bataille de Sekigahara, Ieyasu contrôle de facto le Japon, et initie le shogunat Tokugawa à Edo en 1603. L'objectif politique d'Ieyasu est de mettre en place un régime permanent et stable, et le fait que le clan Toyotomi soit nominalement supérieur à lui devient un problème.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Campagne d'hiver[modifier | modifier le code]

Inscription sur une cloche du Hōkō-ji (Kyoto)

En 1614, le clan Toyotomi reconstruit le château d'Ōsaka et un sanctuaire proche. Les rénovations incluent une cloche, sur laquelle se trouve un inscription disant : « Puisse l'État être pacifique et prospère ; à l'Est il salue la pâle lune, et dans l'Ouest fait ses adieux au soleil couchant. » Ieyasu Tokugawa, dont le siège du pouvoir se trouve dans les provinces orientales, interprète ceci comme une insulte, et la tension commence à grimper entre le shogunat nouvellement établi et le clan Toyotomi. Elle ne fait qu'augmenter lorsque Hideyori Toyotomi commence à rassembler une force composée de rōnin et d'ennemis des Tokugawa à Ōsaka. En novembre 1614, Ieyasu décide d'empêcher cette force de continuer à grossir, et envoie 194 000 hommes à Ōsaka.

Le siège débute le 19 novembre, quand Ieyasu conduit trois mille hommes de l'autre côté de la rivière Kizugawa, détruisant le fort qui s'y trouve. Une semaine plus tard, Ieyasu attaque le village d'Imafuku avec mille cinq cents hommes, contre six cents défenseurs. Avec l'aide d'une escouade d'arquebusiers, il remporte une nouvelle victoire. Un certain nombre de petits forts et villages sont attaqués avant que le siège du château d'Ōsaka lui-même commence le 4 décembre.

Sanada-maru est une barbacane défendue par Yukimura Sanada et sept mille hommes. Les armées du shogun sont repoussées à plusieurs reprises. Sanada et ses hommes lancent un certain nombre d'attaques contre les lignes de siège, et parviennent à les briser trois fois. Tokugawa décide alors d'utiliser l'artillerie et amène trois cents canons, ainsi que des hommes pour creuser sous les murs. Le 22 janvier, le siège hivernal prend fin, Hideyori Toyotomi promettant de ne pas lever de rébellion, et autorisant le comblement des douves du château d'Ōsaka.

Campagne d'été[modifier | modifier le code]

En avril, le shogun apprend que Toyotomi est en train de rassembler encore plus de troupes qu'en novembre, et qu'il essaie de faire arrêter le comblement de la douve. Les forces de Toyotomi (appelées l'armée de l'Ouest) commence à engager des contingents de l'armée de l'Est (celle du shogun) près d'Ōsaka. Le 29 avril, ils attaquent le château de Wakayama, une forteresse côtière appartenant à Asano Nagaakira, un allié du shogun. Les hommes d'Asano sortent du château, attaquent les envahisseurs et les repoussent. Au début de juin, l'armée du shogun arrive, avant que Hideyori Toyotomi fasse sécuriser toutes les terres qui peuvent être utilisées contre eux. À Dōmyōji, le 6 juin, deux mille six cents de ses hommes rentrent dans vingt-trois mille hommes de l'armée de l'Est.

Le commandant des hommes de Hideyori à cette bataille, Gotō Mototsugu, tente une retraite dans le brouillard mais la bataille est perdue et il est tué.

Après une autre série de batailles et de victoires du shogunat dans les environs d'Ōsaka, la campagne d'été s'achève avec la bataille de Tennōji. Hideyori tente un opération de type « marteau et enclume », durant laquelle cinquante-cinq mille hommes iraient attaquer le centre de l'armée de l'Est, tandis qu'une seconde force de seize mille cinq cents hommes les contourneraient pour attaquer par l'arrière, un autre contingent étant laissé en réserve. L'armée d'Ieyasu Tokugawa est conduite par son fils Hidetada et compte environ cent cinquante-cinq mille hommes. Ils se déplacent en quatre lignes parallèles, se préparant à faire leurs propres manœuvres.

Des erreurs des deux côtés manquent de ruiner la bataille, des rōnin de Hideyori se séparant du groupe principal et des forces de réserve de Hidetada bougeant sans ordre de la force principale. À la fin, cependant, le commandant de Hideyori, Yukimura Sanada, est tué, détruisant le moral de l'armée de l'Ouest. La petite troupe sous le commandement direct de Hideyori sort trop tard du château d'Ōsaka, et est immédiatement repoussée à l'intérieur, sans avoir le temps de mettre sur pied une défense efficace. Le château est vite en flammes et pilonné par des tirs d'artillerie. Hideyori Toyotomi se fait seppuku et la dernière grande révolte contre le shogunat Tokugawa pour les deux cent cinquante ans qui suivent est réprimée.

Liste des batailles[modifier | modifier le code]

Le siège d'Osaka

Campagne d'hiver[modifier | modifier le code]

Campagne d'été[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Paul K. Davis, Besieged: 100 Great Sieges from Jericho to Sarajevo., Oxford University Press, 2001.