Siège d'Odawara (1590)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège d'Odawara.

Le troisième siège d'Odawara est une action menée le 4 août 1590 contre le clan Go-Hōjō.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Le troisième siège d'Odawara (小田原征伐 Odawara seibatsu) prit place en 1590 et fut l'action principale de la campagne de Toyotomi Hideyoshi visant à éliminer le clan Hojo en tant que menace à son pouvoir.

Les mois menant au dénouement ne virent intervenir que des améliorations hâtives mais majeures de la défense du château, alors que les intentions d'Hideyoshi se faisaient jour. Ainsi, malgré la puissance des forces déplacées par Hideyoshi, le siège ne donna lieu qu'à peu de combats.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'armée massive de Toyotomi Hideyoshi encercla le château en développant ce qui a été appelé "les lignes de siège les plus non conventionnelles dans l'histoire des samouraïs." Le samouraï était amusé de toutes les façons possibles: concubines, prostituées, musiciens, acrobates, cracheurs de feux et jongleurs. Les défenseurs dormaient sur les remparts avec leurs arquebuses et leurs armures; malgré leur faible nombre, ils découragèrent toute attaque.

Ainsi, majoritairement, ce siège consista à affamer l'ennemi, tactique somme toute assez traditionnelle. Seules quelques petites escarmouches éclatèrent autour du château, comme quand un groupe de mineurs de la Province de Kai creusèrent sous les murs de château, permettant aux hommes d'li Naomasa d'entrer.

Reddition[modifier | modifier le code]

Après trois mois, les Hōjō se rendirent, faisant face à un nombre d'adversaires écrasants et, vraisemblablement, manquant cruellement de de nourriture et des provisions. Tokugawa Ieyasu, un des généraux supérieurs d'Hideyoshi, fut placé à la tête des domaine des Hōjō. Quoique Hideyoshi ne puisse pas l'avoir deviné à l'époque ceci se révélerait être un grand tremplin vers les tentatives de Tokugawa de conquête et le poste de Shogun.

Suites[modifier | modifier le code]

En plus de la prise du Château d'Odawara, Hideyoshi battit les Hōjō à leurs avant-postes à Hachioji, Yorii et Shizuoka dans et près de la partie du Sud-Ouest de la région Kantō.

Les Chiba, les alliés du Hōjō dans Shimōsa, virent également tomber le Château de Sakura aux mains de Honda Tadakatsu et Sakai Ietsugu de l'armée de Tokugawa au cours de cette campagne. Chiba Shigetane, le daimyo du clan Chiba, livra le château aux forces de l'assiégeant à condition que son clan ne soit pas supprimé. Tandis que les Chiba furent privés de la plupart de leurs possessions, beaucoup de leurs membres les plus importants entrèrent au service du vassal de Tokugawa, li Naomasa, en remerciement de l'aide qu'il avait reçu des années auparavant pendant l'occupation par Takeda Katsuyori du château Tsutsujigasaki.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sansom, George (1961). A History of Japan: 1334-1615. Stanford : Stanford University Press.
  • Turnbull, Stephen (1998). The Samurai Sourcebook. Londres : Cassell & Co.
  • Takayama, Kiyotaka (1893). Chiba-ki (千葉記). Tokyo : Keizai Zasshisha.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]