Shy'm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shy'm

Description de cette image, également commentée ci-après

Shy'm aux NRJ Music Awards 2014.

Informations générales
Nom de naissance Tamara Marthe
Naissance 28 novembre 1985 (28 ans)
Trappes
Île-de-France
Drapeau de la France France
Activité principale Chanteuse
Danseuse
Genre musical Pop, Dance, R&B
Années actives 2005 - présent
Labels Up Music, Warner France
Site officiel shymofficiel.com

Tamara Marthe, dite Shy'm, née le 28 novembre 1985 à Trappes, est une chanteuse et danseuse française.

Elle a été lancée par le chanteur-producteur K. Maro avec qui elle fait ses premières apparitions sur son album Million Dollar Boy en 2005 avec la chanson Histoire de luv'. Il devient son producteur et elle sort son premier single Femme de couleur en 2006, extrait de son premier album studio Mes fantaisies, certifié disque de platine. Toujours en 2006, elle enregistre un remix pour le rappeur T.I. intitulé Why You Wanna. Elle sort ensuite en 2008 l'album Reflets et en 2010 Prendre l'air, ré-édité en 2011 et certifié disque de platine en France. En 2012, elle sort l'album Caméléon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

« Je suis née (dans la musique et la danse), je chantais et mon père m'accompagnait à la guitare. Issue d'une culture créole, antillaise, il y a toujours eu de la danse, de la musique, la fête à la maison ! »

Shy'm[1]

Tamara Marthe naît à Trappes, le 28 novembre 1985 d'un père martiniquais, Harry Marthe, et d'une mère normande[2],[3]. Elle a une sœur ainée, Adeline[1] et un frère cadet, Thomas Cova Marthe[4]. Dès sa jeunesse, elle baigne dans un univers musical puisque son père est musicien et chanteur à ses heures perdues et sa mère danse[1]. Ses parents apprécient des artistes comme Bill Deraime, Charlélie Couture, Claude François, Francis Cabrel ou encore Jean-Jacques Goldman, le chanteur préféré de sa mère. Les genres musicaux comme le zouk et le rythm'n'blues rythment son enfance[1] et elle se passionne alors très tôt pour la danse et la musique[1], captivée par des artistes comme Tracy Chapman, Beyoncé Knowles ou les Red Hot Chili Peppers[1].

Enfant, elle désire être vétérinaire, mais n'étant pas au niveau en mathématiques et en physique, elle renonce à cette voie professionnelle[5]. Bien qu'elle aime le chant, elle est longtemps incapable de se produire devant un public[4]. Afin de pouvoir arrêter ses études pour danser et chanter, ses parents lui imposent l'obtention du baccalauréat[6]. En même temps que la préparation de celui-ci (qu'elle obtiendra à 17 ans)[7], elle prend des cours de chant avec Jocelyne Lacaille[7] et s'exerce à la danse avec Olav Sibi, issu de la compagnie Black Blanc Beur, qui lui permet d'enregistrer ses premières maquettes[7]. Ahmed Meflah promeut Shy'm auprès des maisons de disques à Paris[7] et produit des clips de démonstration afin de séduire de potentiels producteurs[7]. Au sein des locaux de Warner, K. Maro découvre les maquettes de la chanteuse sur le bureau du directeur artistique[8]. Cherchant justement une chanteuse à lancer, le chanteur-producteur lui fait passer une audition[8] et Shy'm le rejoint à Montréal pour un essai qui s'avère concluant[8]. Elle enregistre Histoire de luv' en featuring avec lui, premier single de l'album Million Dollar Boy de K. Maro, et choisit à ce moment-là Shy'm comme nom de scène[9] (Shy pour timide, et m pour Martinique)[9].

Premiers succès (2006 - 2009)[modifier | modifier le code]

Shy'm en concert en 2007.
Shy'm en concert à Amiens en 2007.

A Montréal, Shy'm enregistre ensuite son premier album aux côtés de K. Maro et Louis Côté[10]. Le 15 septembre 2006, sort son premier single, Femme de couleur, qui rencontre un succès immédiat (n°5 en France, n°6 en Belgique)[11]. Le 30 octobre, l'album Mes fantaisies[12] est mis en vente. L'accueil critique et public est positif[13] : en quelques mois, l'album devient disque de platine[14], s'écoulant à plus de 300 000 exemplaires[15], porté par les titres Victoire (n°4 en France et en Belgique), T'es parti et Oublie-moi. Une édition collector de Mes fantaisies, incluant un DVD, est publiée avant son premier Olympia à Paris, le 27 novembre 2007[16].

Début 2008, elle commence à travailler sur son deuxième album avec la même équipe de production[17], pour lequel elle effectue ses débuts en tant qu'auteur[18]. Le 7 juillet 2008, le premier extrait, La première fois, est publié. Avec ce nouveau single au style dance, Shy'm entame un virage musical en s'éloignant du R'n'B[19]. Le 25 septembre 2008, paraît l'album Reflets, qui connaît un accueil critique plus mitigé que pour le premier[20],[21]. Malgré tout, l'album se vend à plus de 100 000 exemplaires et est certifié disque d'or[22],[23], soutenu par les singles Si tu savais (n°2 en France)[24] et Step Back avec Odessa Thornhill.

Prendre L'air (2010 - 2011)[modifier | modifier le code]

En mars 2010, paraît le single Je sais, premier extrait de son troisième album Prendre l'air, pour lequel elle souhaite « revenir avec un son différent sur le plan musical et évoluer »[25]. Le single se classe 3e des ventes numériques. L'album sort, quant à lui, le 14 juin 2010[26]. Si l'accueil critique est à nouveau mitigé[27],[28], l'album connaît un grand succès et remporte un triple disque de platine[29] (350 000 ventes)[30], grâce aux diffusions effrénées des titres Je suis moi, Prendre l'air, Tourne et En apesanteur, reprise de Calogero.

En octobre, Shy'm effectue plusieurs premières parties pour Christophe Maé, notamment à Bercy[31], mais est contrainte d'annuler pour cause de maladie celles pour Enrique Iglesias[32].

Après plusieurs rumeurs sur la participation de Shy'm à l'Eurovision (où ce sera finalement Amaury Vassili qui sera choisi)[33], elle participe à plusieurs projets : elle reprend Nathalie de Gilbert Bécaud pour l'album Libre de chanter du collectif Parole de femme[34], participe au concert de SOS Racisme au pied de la Tour Eiffel[35], et enregistre un duo avec Gérard Lenorman (Les jours heureux, sur l'album de ce dernier)[36] et Michael Bublé (White Christmas)[37]. Un autre duo avec Nicole Scherzinger, Wet, était prévu mais a finalement été annulé[38].

Caméléon : La reconnaissance (2012 -2013)[modifier | modifier le code]

Shy'm au concert de SOS Racisme
Shy'm au concert de SOS Racisme en 2011.

Du 8 octobre au 19 novembre 2011, Shy'm fait partie des candidats de la saison 2 de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés du danseur Maxime Dereymez, avec qui elle remporte la compétition. Cette exposition lui offrira une notoriété beaucoup plus importante.

Elle entame sa première tournée, Shimi Tour[39], dont la première représentation a lieu au Zénith de Paris le 20 décembre 2011[40]. En janvier 2012, elle remporte le NRJ Music Awards 2012 de l'Artiste féminine francophone de l'année.

En pleine préparation de son quatrième album, elle met en ligne gratuitement en avril un titre inédit, afin de remercier ses fans de leur soutien depuis le début de sa carrière[41], Shimisoldiers. Début mai, le premier single, Et Alors !, est publié[42]. Fin juin, la chanteuse décroche son premier n°1 lors de la sortie de l'album Caméléon[43], qui devient rapidement double disque de platine (200 000 ventes)[44]. Après avoir connu une accusation de plagiat pour le clip de Et Alors !, la chanteuse s'attire les foudres de la censure pour le clip suivant, On se fout de nous[45] (censure annulée depuis). Alors que l'exploitation de l'album se poursuit avec Et si, la chanteuse devient membre du jury pour la saison 3 de Danse avec les stars[46]. Elle participe également à la compilation Génération Goldman[47].

Le 4 janvier 2013, Shy'm termine sa première tournée (débutée en décembre 2011) à Bercy. Fin janvier, aux NRJ Music Awards 2013, elle remporte le prix de l'Artiste féminine francophone de l'année pour la deuxième année consécutive[48]. Elle déclare alors vouloir effectuer une pause de sept à huit mois et la volonté de « revenir avec un nouveau projet »[49].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En mars 2008, selon le magazine Closer, Shy'm entretient une relation avec le footballeur Thierry Henry[50]. En août 2012, elle est en couple avec le danseur et mannequin allemand Daniel Bamdad[51],[52]. Cependant, ils rompent peu de temps après.

Les magazines lui ont prêté à plusieurs reprises d'entretenir une relation avec le chanteur M. Pokora après qu'ils ont été aperçus en vacances ensemble au Portugal[53].

Environnement artistique[modifier | modifier le code]

Style musical, thèmes et influences[modifier | modifier le code]

Shy'm en septembre 2012.

La musique de Shy'm provient de différents styles musicaux dont le R'n'B, la soul[54], la pop et l'electro. Au cours de sa carrière, la chanteuse délaisse peu à peu le R'n'B pour des sonorités plus pop[19]. Dans son premier single, Femme de couleur, elle aborde le métissage[54], tandis que dans la chanson Victoire, les paroles évoquent la célébrité comme moyen d'échapper à une existence tracée[55] (ce qui est symbolisé dans le clip, « sur les marches de l'escalier l'amenant vers la gloire »[55]). Dans T'es parti, elle aborde le fait que deux amis à elle sont en prison[56].

Avec la sortie de son deuxième album, Reflets, elle aborde de nouveaux styles musicaux, dont la dance et la pop[19]. Les paroles sont là plus matures[18]. Dans Ma peur, la chanteuse aborde sa peur et le trac avant de monter sur scène[21]. Le thème du trac sur scène sera de nouveau évoqué dans l'album Caméléon avec la chanson Sur la route[57].

Le troisième album Prendre l'air aborde des sujets différents comme les saynètes sentimentales, la société qui impose une cadence (Tourne), les inégalités (Loin derrière) ou les enfants malades (Petit Tom)[27],[58]. Le clip de Je suis moi contient des références cinématographiques comme La Fille sur le pont de Patrice Leconte, Freaks de Tod Browning ou les clips d'Optimistique-moi de Mylène Farmer et de Circus de Britney Spears[59]. Avec la chanson et le clip d'En apesanteur, Shy'm joue avec l'ambiguïté sexuelle[60].

Pour son quatrième album, la chanteuse évoque de nouveaux thèmes, tels que le besoin de liberté ou la routine dans le couple.

Image publique et mode[modifier | modifier le code]

À la sortie de son deuxième album, Reflets, la chanteuse évolue vers une image plus féminine, avec le clip La première fois[19].

Shy'm en bustier Franck Sorbier
Shy'm en bustier Franck Sorbier sur le tapis rouge de la cérémonie des NRJ Music Awards 2012 à Cannes durant le Midem.

En janvier 2012, après avoir participé au défilé du couturier Franck Sorbier l'été juste avant[61], elle apparaît sur le tapis rouge de la cérémonie des NRJ Music Awards 2012 avec un bustier du créateur. L'habit de la chanteuse est largement commenté dans la presse les jours suivants. La chanteuse évoquera ces réactions dans la chanson Et Alors ![62].

En juillet 2012, elle intervient de nouveau à la fin du défilé du couturier Franck Sorbier habillée d'un bustier du créateur[62]. En août, avec la sortie du clip On se fout de nous, l'image de la chanteuse évolue[63]. Le site musical Charts in France qualifie le clip de « torride »[63], où elle apparaît dénudée dans de la lingerie de la marque Triumph[64].

Le 26 janvier 2013, sur le tapis rouge de la cérémonie des NRJ Music Awards, la chanteuse apparait en robe noire moulante et décolletée dans le dos[65]. Cette robe fait à nouveau réagir plusieurs médias, du fait de sa transparence et de l'absence de soutien-gorge[65]. Lors de l'interprétation de la chanson Et Alors !, elle embrasse l'une de ses danseuses[66], apportant ainsi son soutien au mariage pour tous[66] : habillée d'une robe de mariée, elle débute sa prestation sur une pièce-montée aux couleurs arc-en-ciel[67], rappelant la prestation de Madonna avec Britney Spears et Christina Aguilera lors des MTV Video Music Award 2003[68].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

En 2010, Shy'm participe à un spectacle sur la scène de l'Olympia de Montréal qui associe la mode et la musique au profit de la fondation du centre hospitalier universitaire Sainte-Justine de Montréal (Canada)[69]. Puis, en décembre, elle prend part à une soirée de l'association caritative Fight Aids Monaco[70].

En 2011, la chanteuse contribue au Collectif Paris Africa afin de lutter contre la famine en Afrique. Elle enregistre avec 60 artistes la chanson Des ricochets et l'album Collectif Paris-Africa Pour L'unicef[71].

En janvier 2012, elle intègre la troupe des Enfoirés de l'association caritative des Restos du cœur[72].

Le 26 juin 2013, Shy'm est devenue la marraine du 1er régiment d'artillerie de Bourogne, en Franche-Comté.

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Shy'm.

Tournée[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erwan Chuberre, Il était une fois… Shy'm, Éditions Grimal,‎ 2012, 194 p. (ISBN 978-2-36203-036-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Chuberre 2012, p. 18
  2. (fr)Pauline Delassus, « Shy’m decolle à pleins tubes », Paris Match,‎ 13 juin 2010 (lire en ligne)
  3. M.S., « On a retrouvé le père de Shy'm... il est chanteur ! », Télé Loisir,‎ 23 décembre 2012 (lire en ligne)
  4. a et b Chuberre 2012, p. 19
  5. (fr)[vidéo]Le Républicain Lorrain, « Shy'm se met à nu », sur Youtube,‎ 27 février 2012 (consulté le 15 septembre 2012)
  6. Chuberre 2012, p. 20
  7. a, b, c, d et e Chuberre 2012, p. 21
  8. a, b et c Chuberre 2012, p. 23
  9. a et b Chuberre 2012, p. 25
  10. Chuberre 2012, p. 29
  11. (fr)« Shy'm - Femme de couleur », sur Lescharts.com, SNEP et Hung Medien (consulté en 31 août 2012)
  12. (fr)« Shy'm - Mes fantaisies », sur Lescharts.com, SNEP et Hung Medien (consulté en 31 août 2012)
  13. Chuberre 2012, p. 29-37
  14. (fr)« Disque de platine - 2007 », sur Disqueenfrance.com, SNEP (consulté en 31 août 2012)
  15. http://www.chartsinfrance.net/Shy-m/news-71532.html
  16. Chuberre 2012, p. 49
  17. Chuberre 2012, p. 58
  18. a et b Chuberre 2012, p. 60
  19. a, b, c et d Chuberre 2012, p. 57
  20. (fr)« Reflets », sur Music-Story (consulté le 3 septembre 2012)
  21. a et b (fr)Frédéric Mangard, « Shy'm - Reflets », sur Charts in France (consulté en 11 septembre)
  22. Chuberre 2012, p. 61
  23. (fr)« Un disque d'or pour Shy'm ! », NRJ, NRJ,‎ 3 septembre 2010 (lire en ligne)
  24. (fr)« Shy'm - Si tu savais », sur Lescharts.com, SNEP et Hung Medien (consulté le 3 septembre 2012)
  25. Chuberre 2012, p. 67
  26. Chuberre 2012, p. 68
  27. a et b (fr)Frédéric Mangard, « Prendre L'air », sur Charts in France (consulté le 6 septembre 2012)
  28. (fr)Paula Haddad, « Prendre l'air - Critique », Music Story,‎ 2010 (lire en ligne)
  29. http://www.snepmusique.com/fr/pag-259165-DISQUES-D-OR.html?year=2012&type=14
  30. http://www.parismatch.com/Culture-Match/Musique/Actu/Shy-m-prend-du-recul-456023/
  31. Chuberre 2012, p. 96
  32. Chuberre 2012, p. 125-126
  33. (fr)Jonathan Hamard, « Shy'm défendra-t-elle la France à l'Eurovision ? », Charts in France,‎ 8 janvier 2011 (lire en ligne)
  34. (fr) Thierry Cadet, « Nolwenn, Jenifer, Shy'm... reprennent Johnny Hallyday pour "Paroles de femmes" », Charts in France,‎ 23 mars 2011 (lire en ligne)
  35. Chuberre 2012, p. 121
  36. Chuberre 2012, p. 149
  37. (fr)Marie Desgré, « Shy'm s'offre un duo avec Michael Bublé », Plurielles,‎ 24 novembre 2011 (lire en ligne)
  38. Chuberre 2012, p. 131
  39. [vidéo] « Shimitour #Backstage », de Cédric Tagnon, 25 juin 2012, DVD
  40. (fr)Jonathan Hamard, « Shy'm a vaincu son trac au Zénith de Paris », Charts in France,‎ 21 décembre 2011 (lire en ligne)
  41. (fr)Jonathan Hamard, « Shy'm dévoile son nouveau titre "ShimiSoldiers" », Charts in France,‎ 27 avril 2012 (lire en ligne)
  42. (fr)Jonathan Hamard, « Ecoutez le nouveau single de Shy'm : "Et alors !" », Charts in France,‎ 4 mai 2012 (lire en ligne)
  43. (fr) « Discographie de Shy'm », sur lescharts.com (consulté le 11 septembre 2012)
  44. http://www.snepmusique.com/fr/pag-259165-DISQUES-D-OR.html?year=2012&type=13
  45. (fr)Jonathan Hamard, « Le nouveau clip de Shy'm trop chaud pour YouTube ! », Charts in France,‎ 25 août 2012 (lire en ligne)
  46. (fr)Charles Decant, « Shy'm intègre le jury de "Danse avec les stars" saison 3 », Charts in France,‎ 30 août 2012 (lire en ligne)
  47. (fr)Jonathan Hamard, « Sevan Barsikian / "Génération Goldman" : "On a une obligation vis-à-vis de l’œuvre de Jean-Jacques" », Charts in France,‎ 18 octobre 2012 (lire en ligne)
  48. Julien Goncalves, « NRJ Music Awards 2013 : PSY et Sexion d'assaut triomphent », Charts in France,‎ 27 janvier 2013
  49. « Shy’m : « Je décide de tout » », Le Parisien,‎ 4 janvier 2013 (lire en ligne)
  50. (fr)« Thierry Henry vit une idylle avec la chanteuse Shy'm », 20 minutes,‎ 18 mars 2008 (lire en ligne)
  51. (fr)Jonathan Hamard, « Shy'm et son petit ami se déchirent dans le clip torride de "On se fout de nous" », Charts in France,‎ 22 août 2012 (lire en ligne)
  52. (fr)« Shy'm et Daniel Bamdad en couple », Ici Paris, no 3502,‎ 13 août 2012
  53. http://www.entrevue.fr/m-pokora-et-shy-m-en-couple-14324
  54. a et b Chuberre 2012, p. 31
  55. a et b Chuberre 2012, p. 36
  56. http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/la_chanteuse_shy_m_repond_a_gala_68041
  57. (fr)Paula Haddad, « Shy'm - Caméléon », sur Music-Story (consulté en 11 septembre)
  58. Chuberre 2012, p. 80
  59. Chuberre 2012, p. 86
  60. Chuberre 2012, p. 168
  61. (fr)« Haute couture : Shy'm défile pour Franck Sorbier », Le Parisien,‎ 28 juin 2011 (lire en ligne)
  62. a et b (fr)I.N., « Shy'm : Sexy dans son bustier Franck Sorbier », Pure People,‎ 4 juillet 2012 (lire en ligne)
  63. a et b (fr)Jonathan Hamard, « Shy'm et son petit ami se déchirent dans le clip torride de "On se fout de nous" », Charts in France,‎ 22 août 2012 (lire en ligne)
  64. (fr)Émilie Leoni, « Shy'm : Son nouveau clip très hot On se fout de nous », Télé Loisir,‎ 22 août 2012 (lire en ligne)
  65. a et b « NRJ Music Awards 2013 : Shy'm : faussement sage dans sa petite robe noire transparente ! », Public,‎ 27 janvier 2013 (lire en ligne)
  66. a et b Damien Mercereau, « Mariage pour tous : Shy'm et Elie Semoun artistes militants », TV Mag,‎ 29 janvier 2013 (lire en ligne)
  67. C.D, « Shy'm : une robe provocante et un baiser osé », Télé Loisir,‎ 27 janvier 2013 (lire en ligne)
  68. Laureen Berco, « NRJ Music Awards : décryptage des moments forts de la soirée ! », Closer,‎ 27 janvier 2013 (lire en ligne)
  69. Chuberre 2012, p. 71
  70. Chuberre 2012, p. 101
  71. Chuberre 2012, p. 151
  72. (fr)Anaïs Grammatico, « Shy'm intègre la troupe des Enfoirés », TV Mag,‎ 5 janvier 2012 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 27 septembre 2012 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.