Shuvuuia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shuvuuia est un genre de dinosaures théropodes du Crétacé supérieur. Il appartient à la famille Alvarezsauridae, regroupant des petits dinosaures coelurosauriens caractérisés par des membres antérieurs courts mais puissants et spécialisés pour creuser. Ce dinosaure est représenté par une espèce unique, Shuvuuia deserti « oiseau du désert », dont les spécimens découverts proviennent de la Formation de Djadokhta dans le désert de Gobi, en Mongolie[1],[2]. Le nom est dérivé du mot mongol shuvuu (шувуу) qui signifie « oiseau ».

Découvertes[modifier | modifier le code]

Les fossiles de Shuvuuia sont actuellement connus de deux endroits dans la Formation de Djadochta, à Ukhaa Tolgod et Tögrögiin Shiree. L'âge de ces sites est estimé à d'environ 75 millions d'années (Campanien terminal)[2].

Description[modifier | modifier le code]

Squelette[modifier | modifier le code]

Reconstitution du squelette

Shuvuuia était un petit animal de constitution légère. Avec 60 cm de long, il est un des plus petits dinosaures connus. Le crâne est de constitution légère avec des mâchoires longues et minces et des dents minuscules. Shuvuuia est unique parmi les théropodes non-aviaires dans la capacité à pouvoir actionner sa mâchoire supérieure indépendamment de sa boîte crânienne. Les membres postérieurs de Shuvuuia sont longs, minces, avec de courts orteils, ce qui peut indiquer d'importantes capacités à courir. Les membres antérieurs, cependant, sont inhabituellement courts et puissamment bâtis. Bien qu'à l'origine on pensait que Shuvuuia et les autres alvarezsauridés ne possédaient qu'un doigt unique aux membres antérieurs, les spécimens les plus récents montrent la présence d'un deuxième et troisième doigts réduits en plus du pouce hypertrophié connu sur les individus précédents[2]. Comme d'autres alverezsauridés, Shuvuuia pourrait avoir utilisé ses pattes avant pour ouvrir des nids d'insectes, et ses mâchoires minces inhabituellement mobiles pour fouiller après de telles proies[3].

Plumes[modifier | modifier le code]

Le spécimen type de Shuvuuia été trouvé entouré de petites structures creuses et tubulaires ressemblant au rachis, axe central des plumes des oiseaux modernes. Bien que ces structures soient très détériorées et mal conservées, leur analyse biochimique ont montré qu'elles contiennent des produits de décomposition de la protéine bêta-kératine, et de manière plus significative, l'absence d'alpha-kératine. Alors que la bêta-kératine se trouve dans toutes les cellules tégumentaires (peau et plumes) des reptiles et des oiseaux, seules les plumes d'oiseaux manquent totalement d'alpha-kératine. Ces résultats montrent que, bien que mal conservé, Shuvuuia était susceptible de posséder un plumage[4].

Classification[modifier | modifier le code]

Le cladogramme suivant montre la position phylogénétique de Shuvuuia parmi les Alvarezsauridae, suivant l'étude menée par Makovicky, Apesteguía and Gianechini en 2012, lors de description d'Alnashetri cerropoliciensis[5] :

Alvarezsauridae 

Alvarezsaurus calvoi




Alnashetri cerropoliciensis



Bonapartenykus ultimus



Patagonykus puertai




Linhenykus monodactylus





Albinykus baatar



Xixianykus zhangi





Mononykus olecranus



Shuvuuia deserti







Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Luis M. Chiappe, Mark A. Norell et James M. Clark, « The skull of a relative of the stem-group bird Mononykus », Nature, vol. 392,‎ 1998, p. 275-278 (DOI 10.1038/32642).
  2. a, b et c (en) Shigeru Suzuki, Luis M. Chiappe, Gareth J. Dyke, Mahito Watabe, Rinchen Barsbold et Khisigjaw Tsogtbaatar, « A new specimen of Shuvuuia deserti, Chiappe et al., 1998 from the Mongolian Late Cretaceous and the relationships of alvarezsaurids to other theropod dinosaurs », Contributions in Science, Natural History Museum of Los Angeles County, no 494,‎ 2002, p. 1-20 (lire en ligne [PDF]).
  3. (en) Nicholas R. Longrich et Philip J. Currie, « Albertonykus borealis, a new alvarezsaur (Dinosauria: Theropoda) from the Early Maastrichtian of Alberta, Canada: Implications for the systematics and ecology of the Alvarezsauridae », Cretaceous Research, vol. 30, no 1,‎ 2009, p. 239–252 (DOI 10.1016/j.cretres.2008.07.005).
  4. (en) M. H. Schweitzer, J. A. Watt, R. Avci, L. Knapp, L. Chiappe, M. Norell et M. Marshall, « Beta-keratin specific immunological reactivity in feather-like structures of the Cretaceous alvarezsaurid, Shuvuuia deserti », Journal of Experimental Zoology (Mol. Dev. Evol.), vol. 285, no 2,‎ 1999, p. 146-157 (DOI <146::AID-JEZ7>3.0.CO;2-A 10.1002/(SICI)1097-010X(19990815)285:2<146::AID-JEZ7>3.0.CO;2-A).
  5. (en) Peter J. Makovicky, Sebastián Apesteguía et Federico A. Gianechini, « A new coelurosaurian theropod from the La Buitrera fossil locality of Río Negro, Argentina », Fieldiana Life and Earth Sciences, no 5,‎ 2012, p. 90-98 (DOI 10.3158/2158-5520-5.1.90).

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Shuvuuia » (voir la liste des auteurs)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]