Shunichi Suzuki (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shunichi Suzuki.

Shunichi Suzuki (鈴木 俊一, Suzuki Shunichi?), né le 13 avril 1953 à Tokyo, est un homme politique japonais.

Double dynastie politique[modifier | modifier le code]

Suzuki est le fils de l'ancien Premier ministre Zenkō Suzuki, il est également le beau-frère de Tarō Asō (autre ancien chef du Gouvernement nippon). Son épouse Chikako appartient à une grande famille politique comprenant Heikichi Ogawa et un autre ancien Premier Ministre, Kiichi Miyazawa.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Université Waseda, Suzuki est depuis 1990 membre de la Chambre des représentants du Japon, sous l'étiquette du parti libéral-démocrate.

Il est ministre de l'Environnement de 2002 à 2003 dans le Gouvernement de Junichiro Koizumi.

Positions[modifier | modifier le code]

Suzuki est affilié au très influent et ouvertement révisionniste lobby Nippon Kaigi[1], et membre de deux groupes parlementaires d'extrême droite:

  • Groupe de Discussion Nippon Kaigi (日本会議国会議員懇談会 - Nippon kaigi kokkai giin kondankai)
  • Groupe Parlementaire sur l'Association Shito de Leadership Spirituel (神道政治連盟国会議員懇談会) - NB: également connu sous le nom de Sinseiren, Ligue Politique Shinto, Shinto Seiji Renmei Kokkai Giin Kondankai

Suzuki a fourni les réponses suivantes au questionnaire soumis en 2012 par Mainichi aux parlementaires[2]:

  • en faveur de la révision de la Constitution
  • en faveur de la remilitarisation du Japon (révision de l'Article 9 de la constitution japonaise)
  • contre la réforme de l'assemblée nationale (pour un système monocaméral au lieu du système bicaméral actuel)
  • en faveur de la réactivation des centrales nucléaires
  • contre l'objectif de l'abandon du nucléaire civil d'ici la fin des années 2030
  • en faveur de la relocalisation de la base navale américaine Futenma d'Okinawa
  • en faveur de l'étude en vue de l'acquisition des îles Senkaku par le gouvernement
  • en faveur d'une attitude ferme vis à vis de la Chine
  • contre la participation du Japon à l'Accord de partenariat transpacifique
  • contre le nucléaire militaire au Japon
  • contre la réforme de la famille impériale permettant à une femme de conserver son statut impérial après le mariage

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de Nippon Kaigi
  2. Mainichi 2012: senkyo.mainichi.jp/46shu/kaihyo_area_meikan.html?mid=A03002001001

Liens externes[modifier | modifier le code]