ShowView

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

ShowView en Europe et Afrique du Sud, VCR Plus+ au Canada et aux États-Unis, G-Code au Japon, Chine et Océanie, ou VidéoPlus+ au Royaume-Uni et Irlande, est un produit de la firme américaine GEMSTAR dont la fonction principale est la programmation simplifiée d’un enregistrement vidéo.

Le code à plusieurs chiffres (souvent 6 à 8) souvent précisé sur les magazines télé correspond à un horaire de début, un horaire de fin, le numéro de la chaîne et la date de diffusion. Ce qui permet, une fois décodé par votre enregistreur vidéo, de s'autoprogrammer très simplement.

Les données sont communiquées à la presse spécialisée par les différentes chaînes plusieurs semaines avant la diffusion ; de ce fait, ce système ne peut pas tenir compte d’un changement d’horaire de dernière minute et l'enregistrement ne se fera pas de manière complète. De la même manière, le système ShowView ne peut pas tenir compte, le jour même de la diffusion, de tout retard (ou avance), ce qui peut également engendrer un enregistrement incomplet.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le système est apparu en 1992, lorsque la majorité des foyers possédaient un VCR et avaient de la difficulté à le programmer. Il est apparu initialement sous le format d'une télécommande compatible dédiée qui devait pointer le récepteur infrarouge du magnétoscope à l'heure prévu, et par la suite, le système a été intégré dans les appareils ou sa télécommande.

Pour la version nord-américaine, un algorithme de un à 8 chiffres entré dans l'appareil permettait de programmer automatiquement un programme selon les critères : jour du mois, heure de début, durée par intervalle de 5 minutes et numéro de la chaîne de 1 à 125. L'utilisateur devait optionnellement par la suite décider sa fréquence (quotidienne, hebdomadaire, samedi et dimanche) et la vitesse du ruban (SP, EP/SLP). La réutilisation d'un code pour une journée précédente ne correspondait pas à exactement aux mêmes résultats.

À l'époque, le numéro de la chaîne publié dans les télé-horaire ou le journal était unique pour son marché. Une table de conversion (publiée dans le télé-horaire) devait alors être établie dans l'appareil afin de faire correspondre le numéro de la chaîne de l'algorithme avec le numéro où se trouve réellement la chaîne (par exemple, la chaîne 75 pouvait correspondre à une chaîne spécialisée qui se trouve réellement à la chaîne 35 sur le câble de telle compagnie).

Vers la moitié des années 2000, les publications ont abandonné la publication des codes VCR Plus, devenu désuet avec l'utilisation des enregistreurs numériques et la programmation à l'écran.