Shovelware

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme anglais shovelware, contraction de shovel software (litt. « logiciels fournis à la pelle »), est un néologisme péjoratif qui désigne :

  • des logiciels, généralement du domaine public, ou des jeux ayant subi des modifications mineures, servant à remplir l'espace restant sur un cédérom commercial (pratique courante dans les années 1990)[1],[2] (on parle alors de shovelware CD-ROMs) ;
  • des logiciels commerciaux, adaptés de façon très sommaire d'une plate-forme informatique à une autre, ou d'une version à une autre, sans se soucier de la qualité du résultat final[3], pourvu qu'ils soient disponibles d'année en année.

Des synonymes anglais de shovelware sont crapware[2] et garbageware.

En 2003, l'informaticien Jean-Louis Gassée (ancien dirigeant chez Apple, par la suite fondateur de BeOS), employait, à propos de ce genre de logiciels, le terme hybride franglais de « truelleware »[4].

Certaines sociétés du monde du logiciel sont accusées de recourir à des pratiques de ce genre, qui leur permettent de maintenir ou d'augmenter leurs marges pour un coût minime[5] ; Electronic Arts est notamment cité, parmi d'autres, comme Microsoft[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]