Shoku Nihongi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Shoku Nihongi (続日本紀?, Suite des Chroniques du Japon) est un texte d'histoire du Japon commandé officiellement. Achevé en 797, c'est le deuxième de la série des Six Histoires Nationales, directement précédé du Nihon Shoki et suivi des Nihon Kōki. Fujiwara no Tsuginawa et Sugano no Mamichi en sont les principaux auteurs. C'est une des plus importantes sources d'information première sur l'époque de Nara du Japon.

L'ouvrage couvre la période de soixante-quinze ans s'étendant du début du règne de l'empereur Mommu en 697 jusqu'à la dixième année du règne de l'empereur Kōnin en 771[1], couvrant neuf règnes impériaux[2].

Le texte comprend quarante volumes. Il est entièrement écrit dans le style kanbun, une forme japonaise de chinois classique, comme il est accoutumé pour les textes officiels japonais de l'époque[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kubota, Jun (2007) (en japonais). Iwanami Nihon Koten Bungaku Jiten. Iwanami Shoten. (ISBN 978-4-00-080310-6).
  • Nihon Koten Bungaku Daijiten: Kan'yakuban. Tōkyō: Iwanami Shoten. 1986. (ISBN 4-00-080067-1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Delmer Brown, Shoku Nihongi, Japanese Historical Text Initiative, sur le site de l'université de Bekerley.
  2. (en) « Performative Loci of Shoku Nihongi Edicts, 749-770 »
  3. Rikkokushi (『六国史』), par Tarō Sakamotopar (坂本太郎) (Yoshikawa Kobunkan (吉川弘文館), 1970, réédité en 1994)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]