Shkoun Hadouma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shkoun Hadouma

Surnom Shkoun
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock français, rock alternatif, funk rock, punk rock, electro rock
Années actives Depuis 2001
Labels DTM
May I Records
Socadisc
Site officiel http://www.shkoun.com
Composition du groupe
Membres Géraldine Bernard
Mamen Zerrouki
Nicolas Jean
Julien Darras
Anciens membres Patrick Chenu
Arnaud Audouard
Christophe Hugon
François DOlean
Paco Radiguer
Laurent Chiron
Julien Brillon
Christian Duperay
Arno Kilhoffer
Logo

Shkoun Hadouma est un groupe de Rock alternatif world français formé en 2001 par Mamen Zerrouki, guitariste, chanteur, multi-instrumentiste et compositeur et de Géraldine Bernard, chanteuse, claviériste et auteur. Le line up du groupe est toujours composé de 4 membres. Nicolas Jean, premier batteur de Superbus, qui a rejoint la formation en octobre 2006 participe encore à certains live.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Ex-membres[modifier | modifier le code]

Genre et influences musicaux[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au commencement[modifier | modifier le code]

Tout commença en février 1997, de la rencontre de Mamen et Géraldine à Brunoy dans l'Essonne. Dès le premier soir, ils enregistrent une chanson avec quelques amis en 4 pistes à cassette. À la suite de cette expérience, ils décident alors de poursuivre leur collaboration mais cette fois, en duo. Et, pendant l'automne 97 naissent les premiers titres: Lonely Hours une ballade folk-rock, qui donne tout de suite le ton au style Shkoun Hdouma. Puis deux autres titres : Ok et Love is a bird. Le premier est un genre de ragga-rock; le second, est plutôt world-rock-acoustique, avec une gimmick au violon[1].

Premier opus en duo[modifier | modifier le code]

En 1998, ils produisent une cassette comprenant 12 titres Géramen, (dont Lonely Hours, Ok et Love is a bird) qu’ils distribuent à leurs amis et dans leur entourage. Ces douze titres furent enregistrés en 8 pistes home studio. Dont Pouvoir que nous allons retrouver plus tard sur l'album Délit de Suite, ou comme Jerusalem qui fait toujours partie de leur répertoire actuel. À partir de cette première démo, commence la recherche d'autres musiciens, afin de jouer ce répertoire sur scène[1].

Shkoun I (2001)[modifier | modifier le code]

Ils font tout d'abord appel à un guitariste Christophe Hugon, qui dès la première écoute accepte la proposition. Ce dernier leur présenta François Dolean dit " Donald" ou "Do", bassiste; vint ensuite Patrick Chenu, batteur avec qui Mamen avait tourné durant les années 1990 au sein Quidams. Nous sommes en 2001 et c'est sous le nom de Shkoun Hadouma, que le groupe entamera les premières dates de concerts, avant que Mamen ne décide de mettre un terme à cette formation, en décembre 2001. Il en restera une demo 6 titres Shkoun I[1].

A Coup Stick (2003)[modifier | modifier le code]

En 2002 François "Paco" Radiguer, guitariste et chanteur les rejoint et commence avec Paco un travail d'abord acoustique du répertoire; va en découler de nouvelles compositions surtout en acoustique; le trio va ensuite donner plusieurs concerts électro-acoustiques, dans plusieurs bars et notamment lors de vernissages et salons d'expositions. En 2003, ils enregistrent 9 titres A coup Stick[1].

Shkoun II (2004)[modifier | modifier le code]

Mais tous les trois éprouvent L'envie et le besoin de jouer le set électrique. Ils se mettent alors à chercher un batteur. Et c'est Arno Audouard, qui les rejoint, par l'entremise de Paco, suivi d'un bassiste semi-professionnel Laurent Chiron présenté par un ami. Cependant une grave maladie empêche Mamen de fournir trop d'effort, et freine la bonne avancée du projet. Entre-temps, et malgré la maladie, un 5 titres est gravé Shkoun II, et de 2003 à 2005, le groupe comptabilise plus de trois cent dates à son actif[1].

Stand by[modifier | modifier le code]

Juillet 2005, Après huit années passées en dialyse, Mamen subit une transplantation rénale, avec de graves complications; le groupe est alors improductif durant ces plusieurs mois de convalescence.

Dis à Tout le Monde (2006)[modifier | modifier le code]

Mamen ayant échappé à la mort à deux reprises, décide alors de s'adonner à ce qu'il appelle "un exercice de style[2] :" enregistrer un album en répétition (en live donc) et entièrement en 8 piste à cassette. Les séances d'enregistrement débutent dès janvier 2006 jusqu'au printemps 2006. L'album est ensuite enregistré et mixé par Mamen, puis masterisé par Mel Richd, celui qui par la suite réalisera l'album Délit de Suite[1].

Cette autoproduction est une réussite; vendu lors des concerts de Shkoun Hadouma et à la FNAC Montparnasse, l'album se vend bien.

En août 2006, Shkoun Hadouma est programmé pour jouer lors de La Rencontre Internationale de Sortir du Nucléaire en Dordogne. Arnaud eut un empêchement et ne pouvait donc pas assurer la prestation. Il est alors remplacé à la batterie par Nicolas Jean (ex-Superbus). Le concert est d'une rare intensité et le public réceptif, et Mamen bien qu'ayant la main gauche cassé, assura tout de même le concert. Au retour de Dordogne, et d'un commun accord, Arnaud quitte la formation et Nicolas Jean rejoindra définitivement Shkoun Hadouma en octobre 2006[1].

Récompense (2007)[modifier | modifier le code]

En juin 2007, Shkoun Hadouma participe à la 6e Édition des Musiques Actuelles organisée par la mairie de Saint Germain Lès Corbeil et le Conseil Général de l'Essonne. Shkoun remporte le prix: une aide au financement de son prochain album[1].

Délit De Suite (2010)[modifier | modifier le code]

En 2007, après plus de 60 dates de concerts, Shkoun Hadouma entre en studio début août, afin d'enregistrer son nouvel opus Délit De Suite réalisé par Mel Richd (Dee Nasty, J-Five, Comédie musicale Charlie Chaplin)[3]. Mixé par Nicolas Garin -Nko G Prod - (Alpha Blondy, Louis Bertignac & Les Visiteurs)[4].

Fin 2007, Paco quitte la formation, et ne sera jamais remplacé. Tandis que Julien Brillon succède à Laurent Chiron en avril 2008, en assurant plusieurs dates de concert avec le groupe, pendant toute une année. Côté album, le mix se finalise au bout d'un an à la suite de difficultés financières. Mais cependant, une distribution nationale (socadisc) de Délit De Suite se profile grâce à Pascal Housseau leur manager[1].

Août 2009, Arno Kilhoffer batteur fait le voyage de Pau pour rejoindre la formation. Arno ayant fait la connaissance de Shkoun à travers Myspace, a tout de suite répondu à l’appel. Christian Duperay, bassiste professionnel, rencontré aussi via Myspace rejoindra Shkoun Hadouma en septembre. La formation est au complet, et une équipe technique se met progressivement en place (son et lumières). L'idée est de monter un spectacle pour présenter l’album Délit de Suite dont la sortie est prévue pour mars 2010[1].

La résidence de Délit De Suite[modifier | modifier le code]

Octobre, une résidence d’une semaine est organisée à la Rue, une salle tenue par Stiol artiste / écrivain / peintre sculpteur[5]. Shkoun peaufine son spectacle en l’agrémentant d’un jeu de lumières, imaginé par Sylvain Pielli, qui s’inspire de l’univers du théâtre et du cabaret, mais en restant fidèle à un esprit rock punk alternatif. Au son c’est Vincent Lustaud, l’ingénieur qui a masterisé l’album Délit de Suite. 2010 Shkoun se consacre alors à de la sortie officielle de Délit De Suite. Et c’est au Zèbre de Belleville que le groupe choisit de présenter l’album en exclusivité le 19 mars 2010[6]. Délit de Suite sortira finalement dans les bacs le 12 avril 2010[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Shkoun I (2002)
  • A coup Stick (2003)
  • Shkoun II (2004)
  • Dis A Tout Le Monde (2006)
  • Délit De Suite (2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]