Shizuko Kasagi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shizuko Kasagi

alt=Description de l'image Shizuko Kasagi.jpg.
Informations générales
Surnom "La reine du Boogie" (ブギウキの王女)
Nom de naissance Shizuko Kamei
Naissance 25 août 1914
Kagawa
Décès 30 mars 1985
Activité principale Chanteuse, actrice
Genre musical Boogie-woogie
Années actives 1927 - 1985
Labels Nippon Columbia

Shizuko Kasagi (笠置シヅ子, Kasagi Shizuko?), de son vrai nom Shizuko Kamei (亀井静子, Kamei Shizuko?), née le 25 août 1914, est une chanteuse japonaise, connue comme la reine du Boogie-Woogie (ブギの王女, Bugi no ôjo?).

Biographie[modifier | modifier le code]

Adoptée, elle passe la plus grande partie de son enfance à Osaka. Elle rejoint un institut de formation spécialisé dans le chant et la danse après l'école primaire, où elle se fait connaître par sa petite taille et son caractère. Ce n'est qu'une fois adulte qu'elle se spécialise dans la danse, et finit par rejoindre en 1938 le Théâtre impérial (en), où elle fait la rencontre du compositeur de variété Ryōichi Hattori. La participation du Japon à la Seconde Guerre mondiale provoque la fermeture de certains des établissements où elle se produisait. Ceci l'amène à se retourner quelque temps vers le cinéma et à s'intéresser avec plus d'attention à la musique et au chant. C'est à cette époque que se décide la reconversion de ses activités. À la fin de la guerre, elle apparaît dans le premier spectacle à la réouverture du Théâtre du Japon (ja). En 1947, son titre Tokyo Boogie-Woogie (ja)[1] devient un énorme succès populaire, suivi rapidement de beaucoup d'autres, tels qu'« Osaka Boogie-Woogie » ou encore « Jungle Boogie ». Aujourd'hui encore, nombreuses sont les personnes qui s'accordent à dire que Kasagi a constitué l'un des principaux réconforts de la population japonaise, alors sous l'occupation militaire américaine. Elle a été sans conteste la principale figure artistique et musicale de la fin des années 1940, jusqu'à l'apparition de la chanteuse de jazz Hibari Misora, qui d'ailleurs s'inspira de son style dans un premier temps.

Une fois passée la mode du boogie-woogie, Kasagi s'est principalement consacrée à sa carrière d'actrice pour la télévision. Elle meurt en 1985 d'un cancer des ovaires à l'âge de 70 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait vidéo d'une représentation de "Tokyo Boogie-Wogie"