Shishi-odoshi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un shishi-odoshi rompt la quiétude d'un jardin japonais avec le bruit d'un culbuteur de bambou frappant un rocher.

Le terme shishi-odoshi (鹿威し?, littéralement « effrayer les cerfs »), désigne les dispositifs japonais conçus pour effrayer les oiseaux et les bêtes nuisibles à l'agriculture, tels que les kakashi (épouvantail), les naruko (clappets) et les sōzu (voir ci-dessous). Dans un sens plus étroit, il est synonyme de sōzu.

Un sōzu est un type de fontaine à eau employé dans les jardins japonais. Il est constitué d'un tube segmenté, habituellement en bambou, pivotant sur un côté de son point d'équilibre. Au repos, son extrémité la plus lourde est au repos et en appui contre un rocher. Un filet d'eau remplit l'extrémité supérieure du tube et finit par déplace le centre de gravité au-delà du pivot, ce qui entraîne la rotation du tube et vide l'eau. L'extrémité la plus lourde retombe alors sur le rocher, faisant un bruit sec, et le cycle se répète. Ce bruit est destiné à surprendre les herbivores tels que cerfs ou sangliers qui peuvent être en train de paître les plantes du jardin.

Un sōzu, espèce de shishi-odoshi, au Shisen-dō, temple historique de Kyoto

Liens externes[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Sōzu recording (info)
Son o'un sōzu. Enregistré au Shisen-dō, Kyoto, Japon

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Référence[modifier | modifier le code]