Shirley Adams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shirley Adams est un film sud-africain, réalisé par Oliver Hermanus, sorti en 2009[1]. C'est son premier film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mitchell's Plain, l'un des ghettos du Cap, en Afrique du Sud. Une mère se penche vers son fils et crie "réveille-toi". Elle le secoue encore et encore, le porte à bout de bras vers la salle de bains... Son fils Donovan, une vingtaine d'années, tétraplégique vient de tenter une nouvelle fois de se suicider.

Donovan, en rentrant du lycée plus d'un an auparavant, a été atteint d'une balle perdue. Il n'a plus que sa mère pour l'assister et lui donner de l'amour. Mais tout s'écroule autour d'eux. L'aide sociale ne fonctionne plus et les pharmacies ne font plus crédit. Quelques amis, ici et là, l'aident, mais leur situation n'est pas brillante non plus. Shirley en est réduite à chaparder dans les boutiques du voisinage.

Une physiothérapeute semble prête à prendre en charge Donovan, de plus en plus dépressif, mais en vain...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Ce long-métrage est le premier de son réalisateur, ce dernier, Oliver Hermanus a été repéré par le cinéaste Roland Emmerich qui lui a financé ses études de cinéma à la London Film School ainsi que ce premier film par le biais de son studio Centropolis.

Alors qu'il fait le tour des Festivals du monde, Shirley Adams fait partie de 9 films africains qui ont participeront aux « Visions sociales » parrainé par Jean-Pierre Darroussin lors du Festival de Cannes en mai 2010.

Il fut membre du jury au festival international du film du Caire en 2010.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]