Shionada-shuku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shionada-shuku, estampe d'Hiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Shionada-shuku (塩名田宿, Shionada-shuku?) était la vingt-troisième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans la ville moderne de Saku, préfecture de Nagano au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Shionada-shuku se trouve sur la berge est de la rivière Shinano-gawa, juste en face de Yawata-shuku. Shionada-shuku et Yawata-shuku furent d'abord développées sous les ordres de Tokugawa Ieyasu après la Bataille de Sekigahara, puis développées plus encore avec l'établissement du Tōkaidō et du Nakasendō[1]. Au plus fort de son activité, l'étape comptait environ 10 petites auberges et, en 1844, il y avait deux honjin et une honjin secondaire[1].

Il existait un pont qui reliait Shionada et Yawata mais il fut emporté par une crue et ne fut jamais reconstruit. A la place, la rivière était traversée par un ferry ou à gué.

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Iwamurada-shuku - Shionada-shuku - Yawata-shuku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) Saku-shi Homepage. City of Saku.


36° 16′ 16.4″ N 138° 25′ 18.6″ E / 36.271222, 138.421833