Shingon Risshu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Shingon-risshū (真言律宗?, « L'école Shingon-Vinaya » ) est une secte médiévale du Bouddhisme japonais relativement petite apparue à l'époque de Kamakura comme émanation de la secte mère Shingon. Le fondateur en est un disciple de Jōkei, un moine appelé Eison (叡尊 1201-1290) dont l’œuvre est poursuivie par son disciple Ninshō (忍性 1217-1303).

L'école se distingue par une plus grande importance accordée au code monastique Vinaya (y compris les préceptes complets et les règles pour les moines observés par les sectes bouddhistes traditionnelles) que le Bouddhisme Shingon traditionnel, tout en respectant les pratiques tantriques. Son temple de résidence est le Saidai-ji à Nara.

Source[modifier | modifier le code]

  • Paul B. Watt, Religions of Japan in Practice,‎ 8 mars 1999 (ISBN 0-691-05789-3), « Chapter 7: Eison and the Shingon Vinaya Sect »

Référence[modifier | modifier le code]