Shine On You Crazy Diamond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shine On You Crazy Diamond

Chanson de Pink Floyd
extrait de l'album Wish You Were Here
Sortie Drapeau : Royaume-Uni 15 septembre 1975
Drapeau : États-Unis 16 septembre 1975
Enregistré 6 janvier au 19 juillet 1975
Studios Abbey Road, Londres
Durée 13:40 (première partie)
12:30 (deuxième partie)
26:10 (morceau complet)
Genre Rock progressif
Auteur Roger Waters
Compositeur David Gilmour
Roger Waters
Richard Wright
Producteur Pink Floyd
Label Harvest

Pistes de Wish You Were Here
Shine On You Crazy Diamond (Parts I–V)

Pistes de Wish You Were Here
Shine On You Crazy Diamond (Parts VI–IX)

Shine On You Crazy Diamond est une chanson de Pink Floyd, parue sur l'album Wish You Were Here le 15 septembre 1975 en Grande-Bretagne, et le jour suivant aux États-Unis. Elle est composée de neuf parties, et divisée en deux morceaux qui ouvrent et concluent l'album. Les paroles, comme celles des autres chansons de Wish You Were Here, sont écrites par Roger Waters, qui cosigne également la musique avec David Gilmour et Richard Wright.

Conçue durant la tournée britannique du groupe en hiver 1974, la composition est développée au fil des concerts, avec deux autres longues pièces, Raving and Drooling et You Gotta Be Crazy. Lorsque Pink Floyd entre en studio en janvier 1975 pour entamer le travail sur son nouvel album, le groupe prévoit de placer Shine On en face A du disque vinyle, mais sa longueur excède les contraintes de temps alloué pour une face d'un 33 tours. Roger Waters a alors l'idée de la diviser en deux morceaux, au début et à la fin de l'album, au milieu desquels d'autres chansons seront ajoutées. La chanson complète, d'une durée de 26 minutes, est la plus longue enregistrée par Pink Floyd.

Shine On You Crazy Diamond a pour thème l'absence en général, mais au fil de son évolution, c'est l'absence de l'ancien leader du groupe, Syd Barrett, qui influence la composition, et tout le reste de l'album. Le titre du morceau est d'ailleurs probablement issu du prénom "Syd" : Shine on You crazy Diamond. Celui-ci se rend d'ailleurs aux studios Abbey Road le 5 juin 1975, pendant les sessions de travail sur l'album. Sa visite bouleverse les membres du groupe, qui le revoient pour la première fois en deux ans, devenu chauve, obèse et instable.

Genèse[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Deux événements inhabituels ont eu lieu durant l'enregistrement de l'album, tous deux liés à Shine On You Crazy Diamond. D'après David Gilmour et Nick Mason, le groupe avait enregistré une prise satisfaisante, mais à cause d'une nouvelle console de mixage qui avait été installée aux studios Abbey Road, l'écho excessif des autres instruments autour de la batterie a donné du fil à retordre au groupe, qui a du ré-enregistrer la chanson[1].

L'autre événement a eu lieu pendant le mixage de la chanson, quand un Syd Barrett obèse, chauve et sourcils rasés, arriva dans les locaux d'Abbey Road Studios. Les membres du groupe n'ont pas immédiatement reconnu Barrett à cause de son apparence. Roger Waters, bouleversé, fondit en larmes[1].

Interprètes[modifier | modifier le code]

Pink Floyd

Musiciens additionnels

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Structure musicale[modifier | modifier le code]

Parution et réception[modifier | modifier le code]

Trois versions différentes de la composition sont apparues sur des compilations, ainsi qu'une version Live :

  • La version présente sur A Collection of Great Dance Songs a été coupée : les parties III, V, VI, VIII et IX ont été complètement enlevées. Elle enchaine avec la chanson Wish You Were Here.
  • La version présente sur Echoes: The Best of Pink Floyd a aussi été coupée : le solo de guitare sur la partie 3 a disparu, la partie 6 est plus courte, et les parties 8 et 9 ont complètement disparu. Elle enchaine avec la chanson Time.
  • La version présente sur A Foot in the Door: The Best of Pink Floyd a été coupée : les parties VI-IX ont été complètement supprimés, la partie I a été raccourcie, le solo de guitare sur la partie 3 a disparu, Le saxophone sur la partie V a un début de fade-out, et enfin, le bourdonnement comme une machine qui enchaîne dans Welcome to the Machine dans l'album original a été supprimé, la chanson s'arrête simplement et Brain Damage commence.
  • La version jouée en Live lors des 2 dernières tournées du groupe est aussi écourtée : La partie I écourte la section Synthé, le solo de guitare de la partie III est omis, les parties VI, VII, VIII et IX ne sont pas jouées.

Reprises[modifier | modifier le code]

Le groupe du bassiste/chanteur du groupe Primus, Les Claypool , Colonel Les Claypool's Fearless Flying Frog Brigade reprend Shine On You Crazy Diamond sur leur album live Live Frog Set 1 sorti en 2001.

La chanteuse québécoise Pascale Picard reprend Shine On You Crazy Diamond dans une compilation sortie en 2008 : Pink Floyd Redux - Ladies only.

Le groupe de metal progressif Dream Theater rend hommage à Pink Floyd dans Octavarium, le titre phare de l'album éponyme. L'introduction du morceau est sur le même modèle que celle de Shine On You Crazy Diamond.

Le guitariste Steve Lukather reprend Shine on You Crazy Diamond, et l'a joué en Live pendant sa tournée 2008/2009.

Utilisations médiatiques[modifier | modifier le code]

  • La chronique Sex Machine de l'émission Les Enfants du rock utilise un extrait de la partie II pour un Strip-Tease intégral, au terme duquel on peut entendre le rire final de Thriller de Michael Jackson, quand le mannequin se transforme en squelette

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sont listés ici les ouvrages ayant servi à la rédaction de l'article. Pour une bibliographie plus complète sur Pink Floyd, vous pouvez consulter celle de l'article principal.
  • (fr) Nick Mason (trad. Sylviane Lamoine), Pink Floyd : l'histoire selon Nick Mason, Paris, EPA,‎ 2007 (1re éd. 2004, 2005), 240 p. (ISBN 978-2-85120-656-5)
  • (fr) Glenn Povey (trad. Denis-Armand Canal), Pink Floyd, Paris, Place des Victoires,‎ 2009 (1re éd. 2008), 368 p. (ISBN 978-2-8099-0092-7)
  • (en) Gary Cooper, Nick Sedgewick, Pink Floyd : Wish You Were Here Songbook, Londres, Pink Floyd Music Publishers Ltd.,‎ 1975, 88 p. (ISBN 0-8256-1079-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]