Shinchō kōki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemplaire du Shinchō kōki conservé au musée Yomei Bunkō (ja:陽明文庫) à Kyoto

Le Shinchō kōki (信長公記?), est la chronique d'Oda Nobunaga, compilée à d'époque d'Edo à partir de documents d'Ōta Gyūichi (太田牛一?), guerrier qui accompagne Nobunaga. Le Shinchō kōki couvre la période allant de 1568, lorsque Nobunaga entre à Kyoto jusqu'à sa mort en 1582. La chronique, qui se compose de 16 volumes, est considérée comme « essentiellement factuelle »[1] et « fiable »[2]. Il existe un certain nombre de manuscrits avec des titres différents, tels qu'Azuchiki (安土記?) et Shinchōki (信長記?)[3]. La chronique est non seulement souvent citée sur les sujets liés à Oda Nobunaga lui-même, mais aussi sur d'autres sujets, tel que l'art du thé[4].

Comme une indication de la popularité d'Oda Nobunaga, les versions de la chronique ré-écrites en japonais moderne publiées ces dernières années se sont vendues à près de dix mille exemplaires au total[5].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John S. Brownlee, Political thought in Japanese historical writing, Wilfrid Laurier Univ. Press,‎ 1991 (ISBN 0-88920-997-9, lire en ligne), p. 140
  2. (en) George Bailey Sansom, A history of Japan, 1334-1615, Stanford University Press,‎ 1961 (ISBN 0-8047-0525-9, lire en ligne), p. 423
  3. Des versions numérisées sont disponibles sur la bibliothèque électronique de la bibliothèque Nationale de la Diète japonaise.
  4. An example search on Google Books.
  5. (ja) Azuma Kagami, Nihon Shoki and yet more historical documents translated into modern Japanese (吾妻鏡」に「日本書記」… 史書の現代語版、出版続々), The Asahi Shimbun,‎ 4 janvier 2008 (lire en ligne)