Shin Yong-mok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shin Yong-mok (hangeul : 신용목) est un poète sud-coréen né en 1974[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Shin Yong-Mok est né à Geochang, dans la province de Gyeongsangnam-do, en Corée du Sud en 1974[2]. Shin est entré à l'université alors qu'il écrivait déjà des poèmes. Il a été élu président de la délégation des étudiants de son université et a immédiatement attaqué son université pour corruption. Il a également entrepris un jeûne de protestation pour la démocratisation des institutions éducatives[3]. Shin a fait ses débuts littéraires en 2000.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Shin a été influencé par les poètes activistes de l'ancienne génération, dits «Poètes des masses» (minjung Shiin), tels que Kim Nam-ju et Shin Kyeong-nim, et il s'est beaucoup penché sur le rôle de la littérature au cours de l'histoire et sur la société[4].

Shin fait figure de "nouveau poète" en Corée du Sud, dans le sens où il fait partie des poètes qui évitent d'écrire des textes à connotation politique. Shin énonce essentiellement des messages d'amour pour la communauté dans un style doux et facile d'accès. Sa poésie est basée sur sa foi des valeurs de "co-existence avec ses semblables" qu'il fait passer avant le bonheur personnel[5]. Même en pleine période de néolibéralisme où la concurrence entre les écrivains est considéré comme un mal nécessaire, Shin cherche à donner du sens dans les moindres lueurs d'espoirs afin de protéger la collectivité et la liberté de l'être humain. Comme on peut le remarquer dans ces vers : "Chaque heure qui m'est donnée / je prends ma lampe de poche et je vérifie les rênes / pour voir s'il n'y aucun problème", l'auteur se place dans la position d'un garde responsable de la "paix", de l'équilibre. Le travail de Shin tend à montrer que l'esprit de l'Homme, son intégrité ne se trouvera pas corrompu même dans une société de plus en plus matérialiste[6].

Shin a remporté plusieurs prix, y compris le prix littéraire des nouveaux écrivains en 2000,et le prix des jeunes poètes 육사시문학상젊은시인상 en 2008[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 그 바람을 다 걸어야 한다 Marcher à travers le vent (2004)
  • 바람의 백만번째 어금니 La millionième molaire du vent (2007)
  • 아무 날의 도시 Dans une ville n'importe quel jour (2012)

Références[modifier | modifier le code]

  1. "신용목" biographical PDF available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  2. « 신용목 시인 », sur http://people.search.naver.com/search.naver?sm=tab_txc&where=people_profile&ie=utf8&query=%EC%8B%A0%EC%9A%A9%EB%AA%A9&os=215784, Naver (consulté le 13 novembre 2013)
  3. "신용목" biographical PDF available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  4. Source-attribution|"Shin Yong-Mok" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  5. Source-attribution|"Shin Yong-Mok" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  6. Source-attribution|"Shin Yong-Mok" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  7. « 신용목 시인 > 수상네역 », sur http://people.search.naver.com/search.naver?sm=tab_txc&where=people_profile&ie=utf8&query=%EC%8B%A0%EC%9A%A9%EB%AA%A9&os=215784, Naver (consulté le 13 novembre 2013)

Lien interne[modifier | modifier le code]