Shimano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shimano

Description de l'image  Shimano.svg.
Création 1921
Siège social Drapeau du Japon Osaka (Japon)
Activité Articles de sport
Produits Composants pour le Cyclisme, La Pêche, Le Snowboard, Le Canoë-kayak
Site web http://www.shimano.com/

Shimano est une entreprise japonaise spécialisée dans la fabrication de pièces et composants pour cycles mais également de pêche, de snowboard et nouvellement de canoë-kayak. L’activité golf a été abandonnée en 2003 suite à un échec commercial.

Shimano est leader mondial[1] sur le segment des équipements pour vélos (dérailleurs, manettes de vitesses et de freins, pédales, roues, etc.). Ses activités cycles contribuent aux trois cinquièmes de son chiffre d’affaires. Shimano est également le leader dans le domaine des moulinets mais aussi des cannes à pêche.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • En 1921, Shozaburo Shimano fonde son entreprise à Osaka au Japon. Il débute par la fabrication d’un pignon roue libre.
  • En 1956, Shimano sort son premier dérailleur : il s’agit en fait d’une copie du dérailleur Simplex de 1950.
  • En 1973, Shimano fait son entrée dans le peloton cycliste professionnel (voir chapitre « Compétition »). Il s’agit alors de faire connaître sa série haut-de-gamme « Dura-Ace ».
  • En 1982, Shimano s’attaque au monde du VTT avec sa gamme « Deore XT ».
  • En 2008, Shimano sort un dérailleur électrique pour contrer son rival Campagnolo et relancer ce système.
  • Le PDG actuel, Yozo Shimano, est petit neveu du fondateur. Son ancien président Yoshizo (petit-fils du fondateur) est maintenant président.[pas clair]
  • Le président de Shimano Europe est Satoshi Yuasa, secondé par Frank Peiffer et Marc van Rooij.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

  • présent dans dix-huit pays
  • 9 100 salariés à travers le monde
  • 60 % de ses produits fabriqués à l’extérieur de l’archipel

Concurrents[modifier | modifier le code]

  • Le seul concurrent historique encore en lice sur le marché des composants pour vélos de course est l’italien Campagnolo. Mais l’américain SRAM offre depuis 2006 deux séries concurrentes sur ce marché. À côté de ces trois grands, de petites entreprises inventives (Look, Mavic, Stronglight…) parviennent encore à se maintenir sur des niches très spécialisées.
  • Pour les équipements destinés aux VTT, le marché est partagé avec l’américain SRAM et, dans une moindre mesure, le japonais SR Suntour.
  • Sur le marché des vélos utilitaires, urbains et routiers, le monopole Shimano n’est plus guère contesté que par SRAM. Parmi les poches de résistance, outre Campagnolo : les moyeux à vitesses intégrées Rohloff, les jantes Mach 1...

Gammes[modifier | modifier le code]

La gamme actuelle[modifier | modifier le code]

Velo route: VTT/VTC:
  • Dura-ace Di2 9070
  • Dura-ace 9000
  • Dura-ace Di2 7970
  • Dura-ace7900
  • Dura-Ace 7800
  • Ultegra 6770 Di2 ( nouveauté 2011)
  • Ultegra 6700 (nouveauté 2010)
  • Ultegra SL (nouveauté 2008)
  • Ultegra
  • 105 5700 (nouveauté 2011)
  • 105
  • Tiagra 4600 (nouveauté 2011)
  • Tiagra
  • Sora
  • Claris
  • 2300
  • 2200
  • XTR
  • Saint
  • Zee (sortie juillet 2012)
  • Deore XT
  • Deore SLX (nouveauté 2008)
  • Deore LX
  • Deore
  • Hone
  • Alivio
  • Acera
  • Altus
  • Tourney
  • DXR (BMX)

Historique des gammes[modifier | modifier le code]

VTT et VTC[modifier | modifier le code]

1992

Shimano abandonne le pédalier Biopace, dont la principale caractéristique était sa forme ovale étudiée pour optimiser l'effort de pédalage, et introduit à la place le concept de l'Hyperdrive : l'ajout d'ergots sur les plateaux permet un meilleur passage des vitesses supérieures. C'est également l'année de l'apparition du groupe haut de gamme XTR et des commandes à gâchettes Rapidfire Plus. Les groupes bas de gamme 70GS, 100GS et 200GS cèdent leur place aux Altus. Shimano améliore également le système de freinage pour l'ensemble de la gamme avec le M-System, une technologie destinée à améliorer les arrêts par temps humide.

La gamme était la suivante :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR : ce tout nouveau groupe fait son apparition en tant que véritable haut de gamme des composants VTT du constructeur. Il dispose de fait de toutes les innovations, notamment du Rapidfire Plus.
    • Deore XT : un peu moins prestigieux que le groupe XTR, il n'en demeure pas moins un ensemble de composants haut de gamme bénéficiant des dernières innovations de Shimano.
    • Deore DX : il s'agit du groupe intermédiaire pour la compétition. Il dispose également des nouveautés Shimano.
    • Deore LX : le premier groupe de la gamme compétition.
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • Exage ES
    • Exage LT
  • En bas de gamme / loisir
    • Altus A10 : dans la gamme loisir, il s'agit du plus haut niveau. Il dispose de la majorité des innovations de Shimano, et remplace le groupe 200GS.
    • Altus A20 : comme l'Altus A10, il remplace le 200GS.
    • Altus C10 : premier groupe 7 vitesses dans le catalogue Shimano, il constitue l'intermédiaire de la gamme loisir. Il remplace le 100GS, et ne dispose pas de toutes les nouveautés, notamment en gardant Rapidfire standard (deux commandes pour la montée et la descente actionnées toutes les deux par le pouce).
    • Altus C20 : le premier véritable groupe du catalogue Shimano, en remplacement du 70GS. Disponible uniquement en 6 vitesses, il ne dispose pas des Rapidfire Plus et garde des manettes du même type que son prédécesseur (à une commande unique actionnée d'un côté différent pour la montée et pour la descente des vitesses).
    • Tourney : conçu pour les VTT loisir premier prix, il ne dispose d'aucune des innovations majeures de Shimano, se cantonnant par exemple aux traditionnelles manettes au dessus du guidon, pour le passage des vitesses.

1993

Shimano décide d'une simplification de la gamme, qui était composée de pas de moins de 10 groupes, sans compter le Tourney ! Ainsi, la classe "compétition" se voit amputée du Deore DX, les deux Exage disparaissent au profit du STX, et la classe "loisir" est entièrement simplifiée avec l'apparition de l'Alivio en lieu et place des Altus. L'Altus C20 subsiste cependant quelque peu en étant remplacé par l'Altus C50. Cette année est également celle de l'apparition des fenêtres de visualisation des vitesses sur les commandes et des dérailleurs avants Top Swing. Shimano améliore de plus la précision des dérailleurs arrières en ajoutant un ressort dans leur corps. Les moyeux deviennent surdimensionnés, sous l'appellation Parallax, pour tous les groupes, à l'exception de l'Altus C50 et du Tourney, qui n'en comportent pas. Enfin, l'optique du gain de poids amènera à introduire la transmission compacte, associant les cassettes Hyperglide-C et les pédaliers Hyperdrive-C : le nombre de dents est réduit, respectivement à 11/28 et 24/34/42, pour une combinaison spécialement étudiée de façon à ne perdre en rien les valeurs de développement.

La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR : le groupe de prestige du constructeur bénéficie de toutes les innovations de Shimano.
    • Deore XT : il reste le second groupe haut de gamme, juste derrière le XTR.
    • Deore LX : le premier groupe de compétition.
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • STX-SE : "SE" pour "Special Edition", il représente une version plus luxueuse du STX. Il propose notamment une finition cuivre sur les dérailleurs et quelques agréments.
    • STX : nouveau groupe milieu de gamme en remplacement des Exage.
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio : il s'agit du groupe loisir par excellence. Il dispose de la majorité des spécifications des groupes plus hauts de gamme, notamment les Rapidfire Plus à fenêtre de visualisation, la transmission compacte, les 7 vitesses, ou encore le dérailleurs Top Swing. Il remplace les Altus A10, A20 et C10.
    • Altus C50 : il remplace l'Altus C20 et constitue comme son prédécesseur le premier véritable groupe du catalogue Shimano. Il en reprend quasiment toutes les caractéristiques. Ainsi, il est également 6 vitesses, les manettes sont identiques, le pédalier également n'étant ainsi pas compact, et l'ensemble de freinage reste inchangé. La seule différence réside dans le dérailleur arrière, qui change et dispose, comme le reste de la gamme, d'un ressort améliorant la précision.
    • Tourney : il demeure inchangé, et se constitue toujours d'un ensemble de composants pour les VTT premier prix.

1994

Le principe de l'Hyperglide est étendu : désormais, le passage des vitesses devient souple également à la descente. C'est l'apparition de l'Interactive Glide. La performance est réalisée à l'aide de pignons plus larges sur la cassette. En conséquence, et pour ne pas augmenter la largeur totale de la cassette, leur écartement s'en trouve réduit et implique l'utilisation d'une chaîne spécifique. Selon Shimano, l'usage d'une chaîne HG par exemple sur une cassette IG peut provoquer un blocage de la transmission. Le groupe STX-SE disparaît et cède sa place au STX-RC, tandis qu'en bas de la gamme, l'Acera-X fait son apparition entre l'Alivio et le nouvel Altus C90. Ce dernier, remplaçant de l'Altus C50, bénéficie d'un certains nombres améliorations qui lui sont propres.

La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR : s'il demeure le groupe de prestige du constructeur il fait une impasse très notable sur l'Interactive Glide.
    • Deore XT : il reste le second groupe haut de gamme, juste derrière le XTR. Il bénéficie de l'Interactive Glide
    • Deore LX : le premier groupe de compétition.
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • STX-RC : il reprend le rôle et la place du STX-SE.
    • STX
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio : il s'agit du plus haut niveau des groupes de loisir.
    • Acera-X : le nouveau venu dans la gamme loisir bénéficie de caractéristiques semblables à l'Alivio.
    • Altus : parfois officieusement appelé "Altus C90", en raison des numéros de référence de ses composants se terminant par "CT-90", il remplace l'Altus C50 en tant que premier groupe du catalogue Shimano, mais en bénéficiant cette fois-ci de changements qui le rapprochent des groupes plus hauts de gamme. En particulier, il passe aux 7 vitesses, dispose de Rapidfire Plus, et se dote de la transmission compacte. Il passe également à la cassette (auparavant, les 6 vitesses des Altus C20 et C50 étaient sur roue libre), et propose des moyeux. Deux particularités le positionnent réellement comme groupe de loisir : d'abord, son grand plateau compte seulement 38 dents, contre 42 pour les autres pédaliers compacts, ce qui réduit l'effort du cycliste mais également l'effort transmis à la roue arrière puisque la cassette restait une 11/28 ; ensuite, il dispose d'un système de changement de vitesse à l'arrêt. En fait, le dérailleur arrière est équipé d'un dispositif mécanique permettant d'actionner le changement de vitesse à l'arrêt sans que la chaîne n'en bloque le mouvement, ce qui rendait par exemple possible l'actionnement de la manette vers le plus grand pignon quand la chaîne est sur le plus petit. Enfin, le dérailleur avant, de type Top Swing, se fixe sur le boîtier de pédalier, spécifique, et non sur le tube de selle.
    • Tourney : il demeure inchangé, et se constitue toujours d'un ensemble de composants pour les VTT premier prix.

1995

Les manettes EZ Fire sont introduites pour le groupe Altus. La commande de vitesse se fait en un seul levier sous le guidon qui se pousse avec le pouce et se tire avec l'index. Cette commande prend une position différente selon la vitesse enclenchée, ce qui le rapproche plutôt de la manette indexée sur le guidon des groupes Tourney que du Rapidfire Plus. Shimano améliore les systèmes de freinage à patins avec le V-Brake : les cantilever classiques sont remplacés par deux étriers plus longs et positionnés parallèlement entre eux. Avec un bras de levier plus long, il rend le freinage plus puissant. Enfin, les groupes hauts de gamme inaugurent la transmission à 8 vitesses. La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR : il bénéficie des V-Brake et de la cassette à 8 vitesses.
    • Deore XT : comme le XTR, il adopte les V-Brake et la cassette à 8 vitesses.
    • Deore LX : entrée de gamme "compétition", il propose comme le XTR et le Deore XT le freinage V-Brake et la cassette à 8 vitesses.
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • STX-RC
    • STX
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio
    • Acera-X
    • Altus : il abandonne le plateau de 38 dents et reprend un pédalier compact 22/32/42. Il dispose de l'EZ Fire.
    • Tourney : il demeure inchangé, et se constitue toujours d'un ensemble de composants pour les VTT premier prix.

1997

Les commandes à gâchettes EZ Fire Plus font leur apparitions sur les groupes Altus et Acera-X. Comme pour les Rapidfire Plus, elles partent sur le principe d'une commande de descente du dérailleurs à l'index, donc à gâchette, mais celle-ci est disposée au-dessus du guidon, la commande de montée restant dessous. La transmission à 8 vitesses est étendue au groupe STX-RC. Le STX reste quant à lui à 7 vitesses. La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR
    • Deore XT
    • Deore LX
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • STX-RC : le groupe passe à la cassette 8 vitesses
    • STX
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio
    • Acera-X
    • Altus
    • Tourney

1999

L'offre de Shimano se simplifie : les groupes STX et STX-RC laissent leur place au nouveau Deore. Il s'agit d'un nouveau groupe destiné à la randonnée sportive mais qui convient également à un usage en compétition occasionnelle. La transmission 9 vitesses fait son apparition sur les groupes hauts de gamme, sous le nom de Mega-9. Celle-ci utilise un grand plateau de 44 dents pour améliorer la vitesse de roulement, ce qui donne des pédaliers en 24/34/44. La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR
    • Deore XT
    • Deore LX
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • Deore : nouveau groupe pour la randonnée, il peut également être utilisé pour un usage de compétition occasionnelle. Il bénéficie de nombreuses caractéristiques des groupes Deore LX, Deore XT, voire XTR. Disposant entre autres d'une cassette 9 vitesses, il constitue un ticket d'entrée abordable aux innovations de Shimano.
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio
    • Acera
    • Altus
    • Tourney

2001

Les innovations de Shimano donnent la part belle aux groupes de loisir avec l'arrivée du MegaRange. Son principe repose sur l'utilisation d'une cassette étonnamment étagée en 11-13-15-18-21-24-34. Le pignon de 34 dents, surdimensionné, permet au cycliste un pédalage sans effort, au prix évidemment d'un développement réduit... mais dans cette gamme, l'accent est davantage porté sur le confort de pédalage que sur le reste. L'étrangeté de cette cassette réside dans l'écart entre les deux plus grands pignons : on passe en effet de 24 à 34 dents ! En fait, la pratique a montré que peu de pratiquants en loisir font une réelle différence entre un pignon de 24 dents et le pignon de 28 dents que l'on trouve sur les cassettes classiques. Ils le trouvent donc superflu. Shimano a ainsi jugé plus judicieux d'agrandir ce dernier pignon, de sorte qu'il puisse apporter un gain significatif et perceptible. Les dérailleurs arrières adoptent un design en conséquence, avec un galet inférieur surdimensionné. Ce sont les groupes Acera, Altus et Tourney qui profitent de cette nouveauté. La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR
    • Deore XT
    • Deore LX
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • Deore
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio
    • Acera
    • Altus
    • Tourney : il adopte le MegaRange, et en conséquence, se voit doté d'un nouveau dérailleur.

2008

Eu égard au succès du groupe Deore LX dans le milieu de la randonnée (trekking), Shimano décide de le positionner réellement dans cette catégorie. Un peu plus lourd mais plus durable que le groupe XT, le nouveau groupe LX est conçu pour proposer un maximum de fiabilité. Pour le remplacer au sein de la gamme de compétition, le SLX fait son apparition. Ce dernier prend le rôle de premier groupe haut de gamme du catalogue Shimano, et se positionne juste derrière le Deore XT, reprenant la plupart de ses caractéristiques.

2009

Shimano introduit la transmission 10 vitesses avec la technologie Dyna-Sys. Mais si auparavant, le groupe XTR avait l'exclusivité des nouveautés avant qu'elles ne soient déclinées sur les gammes inférieures, cette fois, ce ne sont pas moins de trois groupes qui adoptent le Dyna-Sys, puisque le Deore XT et le SLX ont aussi droit à leur déclinaison du 10 vitesses. Contrairement à SRAM, qui ne propose qu'un pédalier double plateaux avec ses groupes 10 vitesses, le Dyna-Sys permet à Shimano de proposer, au choix, un pédalier double ou triple plateaux. De plus, le Dyna-Sys est également l'occasion de revenir à un grand plateau de 42 dents. Plus bas dans la gamme, les groupes Altus, Alivio et Deore subissent une réorganisation profonde les rapprochant de leurs gammes supérieures respectives (soit dans l'ordre Acera, Deore et SLX). L'Alivio et le Deore inaugurent d'ailleurs un nouveau logo, dont les polices présente un style similaire.

La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR
    • Deore XT
    • SLX
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • Deore LX
    • Deore
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio
    • Acera
    • Altus : Il se dote de nouveautés le rapprochant des groupes Acera et Alivio, comme le boitier de pédalier Octalink ou encore les Rapidfire Plus qui n'étaient plus présent sur un groupe Altus depuis 1995 avec l'Altus C90.
    • Tourney

2011

Cette année sera celle du groupe Deore XT, apparu pour la première fois en 1982. Shimano décide donc d'une profonde refonte. Le Shadow+ fait, par ailleurs, son apparition sur le groupe XTR, tandis que, plus bas dans la gamme, les groupes Deore et Acera gagnent un pignon supplémentaire.

La gamme se décompose de la sorte :

  • En haut de gamme / compétition
    • XTR : le groupe évolue peu en quantité, se contentant d'adopter le Shadow+ ; néanmoins, cette innovation s'avèrera fort pratique. En effet, il permet le blocage total de la chape, de façon à ce que la chaîne reste tendue en toute circonstance et ne vienne pas taper la base par le bas. Un bouton de déblocage permet de la libérer, ce qui autorise le retrait de la roue arrière qui, par ailleurs, s'en retrouve facilité.
    • Deore XT : pour ses 30 ans, le groupe adopte un tout nouveau design. L'ensemble de ses composants est redessiné, du dérailleur arrière au pédalier, en passant par les commandes de vitesses ou les roues. Ces dernières sont proposées en axe de 9 ou de 15mm. Le système de freinage évolue et adopte le système Ice Tec.
    • SLX
  • En milieu de gamme / randonnée sportive
    • Deore LX
    • Deore
  • En bas de gamme / loisir
    • Alivio
    • Acera : l'Acera bénéficie également d'un nouveau design, tandis qu'une 9ème vitesse apparaît sur la cassette, ce qui introduit la technologie Mega-9.
    • Altus
    • Tourney

Compétition[modifier | modifier le code]

  • En 1973, Shimano fait son entrée dans le peloton professionnel en devenant partenaire de l’équipe Flandria de Freddy Maertens. Cette année-là, une polémique éclata après les championnats du monde, Eddy Merckx étant accusé d’avoir favorisé les intérêts de Campagnolo (en laissant gagner Felice Gimondi) plutôt que d’aider son compatriote Maertens.
  • Aujourd’hui Shimano équipe la moitié du peloton professionnel, et a équipé dans le passé Lance Armstrong.
  • Depuis 2005, l’entreprise sponsorise (commandite) une équipe cycliste professionnelle néerlandaise Skil-Shimano (voir article : Équipe cycliste Shimano).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l’expansion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]